jeudi 23 mai 2024

Trophées UNFP (saison 2023/2024) : ces scandales qui ont du mal à passer

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Alors que le principe du vote (par les acteur du jeu eux mêmes) leur donne une certaine crédibilité, certaines absences parmi les nominés surprennent, quand des présences étonnent.

Alors que les listes des nominés pour l’attribution des Trophées UNFP des meilleurs joueurs sur la saison 2023/2024 sont sorties, plusieurs d’entre elles posent question. Tout d’abord, la liste des meilleurs joueurs de Ligue 1. Parmi les 5 joueurs nominés, pas d’Alexandre Lacazette.

Pourquoi Lees-Melou et Zegrhova avant Lacazette ?

Si les présences de Kylian Mbappé (PSG), Ousmane Dembélé (PSG) et Pierre-Emerick Aubameyang (OM) sont légitimes, on peut s’interroger sur les deux autres : Pierre-Lees Melou (Brest) et Edon Zhegrova (Lille). Tous les deux réussissent une saison magnifique, mais sont-ils pour autant plus importants pour leur équipe que le capitaine de l’OL ? Surtout le Kosovar, qui est surtout une révélation. La présence de Lacazette, troisième meilleur buteur de Ligue 1, avec 16 buts en 26 matchs, soit le deuxième meilleur taux de buts par match que Kylian Mbappé, aurait été tout à fait légitime. Son absence n’est pas non plus contestable, puisque ce sont les joueurs de Ligue 1 qui votent et non pas un jury de journalistes, ou même les internautes.

Autre liste qui interroge : celle des 5 entraîneurs finalistes. Pas de Pierre Sage (Lyon), pas d’Adi Hütter (Monaco) mais en revanche, présence de Franck Haise (Lens) et surtout de Luka Elsner (Le Havre).  L’entraîneur de l’OL est pourtant celui qui a gagné le plus de matchs en 2024 (9 matchs gagnés, contre 8 pour le PSG) et, même s’il a été nommé en cours de saison, il méritait sans doute d’être dans les 5 premiers.

Rayan Cherki n’a rien à faire parmi les nominés du meilleur espoir

Notamment devant Franck Haise, le lauréat de la saison dernière. L’entraineur du RC Lens a déjà vu son équipe s’incliner à 11 reprises et ne parait pas autant inspiré que par le passé. Et que dire de la présence de Luka Elsner ? Certes, il n’a pas les mêmes moyens que ses collègues nominés, mais Le HAC est exactement là où on l’attendait, avec une 16ème place synonyme de barrage.  

Enfin, parmi les meilleurs espoirs, on peut s’étonner de la présence du Lyonnais Rayan Cherki. 1 seul but inscrit et 5 passes décisives en 30 matchs débutés en grande majorité sur le banc de touche… Le bilan du Gone est très très moyen pour un joueur offensif. A sa place, on voyait davantage le Rennais Guéla Doué (frère de Désiré Doué, latéral droit du Stade Rennais) ou le Lensois Del El Aynaoui. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi