jeudi 29 septembre 2022

Urgence à l’OM : Nasser Larguet doit sortir de sa léthargie !

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

A quoi joue Nasser Larguet ? A par limiter les dégâts, l’entraîneur intérimaire de l’OM n’apporte rien à cette équipe qui donne l’impression de jouer le maintien…

Une petite victoire en Coupe de France contre une Ligue 2 et un nul ramené de Bordeaux en jouant une demi-heure à neuf contre onze : ce sont les deux faits d’arme de Nasser Larguet depuis qu’il est sur le banc de l’OM.

Si son image est lisse et respire la compétence, le directeur du centre de formation déçoit par son manque de créativité. Frileux et très peu enclin aux expérimentations, le technicien marocain donne surtout le sentiment de vouloir limiter les dégâts au lieu de prendre du plaisir pour sa première expérience sur le banc. Avec parfois des choix discutables. Comme celui, qui avait étonné, de laisser l’Espagnol Lirola sur le banc au coup d’envoi contre le PSG, préférant faire confiance à Sakaï sur le côté droit et Nagatomo sur le côté gauche en l’absence d’Amavi.

Des choix discutables

A Bordeaux hier soir, le choix de mettre Cuisance au coup d’envoi plutôt que NTcham a aussi surpris. S’il peut s’expliquer par le profil du joueur prêté par le Bayern, c’est beaucoup moins évident si on regarde ses performances ces dernières semaines.

Etonnés aussi de voir Germain rester aussi longtemps sur le terrain hier. Titularisé en même temps que Benedetto, le joueur formé à Monaco a d’abord été repoussé sur le côté gauche avant d’occuper seul la pointe de l’attaque. Alors que l’on aurait pu voir l’intérimaire du banc tenter un 4-4-2 avec une attaque à deux pointes, certainement plus adaptée aux caractéristiques des deux joueurs.

Il a fallu attendre la 84ème minute pour voir le jeune Dieng remplacer Germain, alors que l’OM jouait déjà à neuf contre onze depuis 25 minutes. Au passage, on peut se poser la question : que pouvait-on attendre de Germain seul en pointe dans une équipe réduite à neuf et amassée devant son but ? Quitte à sortir Thauvin (abonné aux sorties en cours de match avec Larguet), autant faire entrer Luis Henrique et utiliser sa vitesse…

Vite un nouvel entraîneur pour réveiller l’OM !

Trop peu entreprenants (au moins pendant une heure avant les expulsions), pas inventifs, frileux… les Marseillais donnent le sentiment de vouloir simplement jouer le maintien.

Déjà après le classico, certains dressaient les louanges de ces Marseillais qui perdaient à domicile sans se procurer quasiment la moindre occasion et qui auraient dû prendre deux ou trois buts de plus…

Seule l’arrivée imminente de Jorge Sampaoli peut permettre d’envisager autre chose qu’une triste fin de saison qui se terminera entre la 8ème et la 12ème place…

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi