jeudi 25 avril 2024

VC Rouen 76 : objectif 2023 et le professionnalisme pour briller !

À lire

Auto-proclamé club cycliste encore en activité le plus ancien au monde, le Véloce Club Rouen 76, fondé en 1869, évolue depuis une vingtaine d’années en National 1. Parrainé par le célèbre ancien speaker du Tour de France, Daniel Mangeas, il aspire désormais à franchir le dernier échelon vers le professionnalisme.

Il l’a toujours connu en National 1. La mémoire de Jean-Philippe Yon, double champion de Normandie dans un club où il est, depuis 2008, directeur sportif (avec Pascal Carlot), s’arrête où débute la relation entre le doyen des clubs français et l’antichambre des pros, en 1998.

Le jeune coureur de 25 ans qu’il était à son arrivée à Rouen a laissé la place à un manager de 50 ans qui ne veut pas se résoudre à la fatalité.

Il manque au VC Rouen une équipe pro

Car si la grande stabilité du club est sa grande force, ce qui lui permet de demeurer au fil des ans au meilleur niveau amateurs, d’être le porte-drapeau du cyclisme normand, elle a aussi son corollaire, le risque de tomber dans une certaine forme de résignation face à la difficulté de franchir la dernière marche qui mène vers la Continentale.

Fort d’une saison exceptionnelle, « une des meilleures de ces dix dernières années (14 victoires, 37 podiums, Ndlr), on doit absolument se donner les moyens de voir plus haut », insiste Jean-Philippe Yon. Car au niveau amateurs, nous avons fait le tour et avec la multiplication des équipes réserves professionnelles, il est de plus en plus difficile pour des clubs de notre dimension d’attirer les meilleurs jeunes. »

Sans remettre en cause la vocation formatrice de son club, le manager normand craint de ne plus pouvoir l’assumer avec autant de réussite avec des jeunes qui, dans un cyclisme national en pleine évolution, ne pourront plus être que des seconds choix.

« Cela passe forcément par la création d’une structure pro, réalisable économiquement, à condition de trouver un ou plusieurs partenaires. »

« Une structure pro avec un système de fonctionnement comme il n’en existe pas en France… »

Et d’envisager la mise en place d’un modèle original, différent de ce qui se fait ailleurs.

« Ce serait un système de fonctionnement comme il n’en existe pas en France qui pourrait nous permettre d’accéder à la Continentale. Pour espérer exister à ce niveau, il faudra être capable de se démarquer. »

Fidèles à leur philosophie de fonctionnement, les dirigeants du VCR 76 n’entendent pas pour autant annoncer des ambitions irréalistes qui ne correspondraient pas à leur ADN.

« Il est hors de question de faire n’importe quoi et de monter à la va-vite. Ce projet, on le travaille depuis quelques années déjà et nous aimerions le voir se concrétiser à l’horizon 2023. »

En attendant, le club du président Jean-Claude Fromentin aura une fois de plus constitué un tremplin pour ses jeunes, Kévin Vauquelin (20 ans) et Hugo Toumire (19 ans) signant tous les deux pour Arkéa Samsic et Cofidis en 2022, Dylan Guinet (24 ans) rejoignant la Conti irlandaise d’EvoPro Racing.

Troisième au classement par équipes du Challenge national amateurs (derrière la Team Pro Immo Nicolas Roux et la réserve d’AG2R Citroën), Rouen a perdu sur le fil (8 petits points) la Coupe de France N1 au profit de Chambéry CF.

Mais le titre de champion de France chrono élite amateurs de Vauquelin récompense le travail d’un club qui peut nourrir la légitime ambition de rejoindre Team Le-gendre, la réserve de Groupama-FDJ, Saint Michel Auber ou Roubaix Lille Métropole, pour une cinquième équipe française en Continental.

Tom Boissy

Ne manquez-pas, Cyclisme magazine en vente digitale ou chez votre marchand de journaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi