lundi 24 juin 2024

Vente de Bruno Guimaraes, projet sportif au point mort et brouillard sur L’OL…

À lire

La vente de Bruno Guimaraes au nouveau riche de la Premier League, Newcastle illustre le flou grandissant du projet de L’OL À l’image de son voisin stéphanois, Lyon ne va pas bien sur tous les plans et la tendance ce confirme pour le sextuple champion de France.

Personne ne s’y attendait, alors que l’information a surpris tout le monde à Lyon, elle met en lumière le manque de vision du board de JMA. Les Gones ont sacrifié un nouveau joueur pour 42 millions d’euros + 10 millions de bonus. À quoi joue l’OL ?

Embourbé dans une crise sportive et institutionnelle sans précédent, les Gones vivent une saison très difficile avec Peter Bosz. RMC le soulignait dans l’émission de l’After Foot en relevant une déclaration de l’international Brésilien. Guimaraes fustigeait le niveau de la Liguue 1 et la qualité de jeu.

Il envoyait aussi un message à son club implicitement. Au final, en 48h, Newcastle a fait plié l’OL avec l’osey. Et c’est un tournant dans la saison lyonnaise. car ce n’est pas un mais deux brésiliens rayés du personnel de l’Olympique Lyonnais. Après la bombe Juninho, voici la détonation Guimaraes, le coup de trop pour les supporters ?

Guimaraes a marqué le coeur de l’OL

Son premier match contre la Juventus a montré toute l’étendue du talent du brésilien. Malgré un passage à vide l’an dernier, Guimaraes restait un joueur de confiance sur qui s’appuyer. Capable de la passe laser, de casser les lignes et de se projeter vers l’avant, il a rappelé un certain Mamadou Diarra au milieu de terrain. Les supporters de l’OL ont d’ailleurs manifesté leur émotion suite au départ de l’international auriverde.

Car le choix de Guimaraes de rejoindre à l’OL lui permet de découvrir la sélection brésilienne avec son compère Paqueta. Il restera de Guimaraes sa sympathie, sa passion pour l’OL et ses bons matchs y compris avec Peter Bosz. Il est le meilleur lyonnais avec Caqueret dans l’entre jeu de l’OL.

Le départ de Bruno Guimaraes laissera un grand vide à l’OL et synonyme du délitement d’un club qui ne respire plus la confiance. Le KO règne à l’OL. La sortie de Juninho et maintenant Guimaraes ne présage rien de bon.

Pour un joueur très populaire, il restera comme un joueur fondamental du projet des Gones des années 2020. En deux ans, Guimares a marqué l’histoire du club rhodanien par sa personnalité et sa vista. Les Gones ne l’oublierons pas de si tôt. Ils pointeront du doigt leur direction pour ce choix surprenant.

À l’OL, une vision à court terme qui ne plait pas

Véritable ambassadeur du foot français, l’OL a un projet unique en France. Et même si le Covid a perturbé les plans de JMA, la précipitation du boss dans les choix et les paroles met en difficulté son club. En effet, Lyon semble s’affaiblir d’année en année et son projet tangue sérieusement.

Car les choix de l’OL ces derniers temps risquent de couter cher sur le futur. Pourquoi vendre Guimares alors que Lyon a des finances correctes malgré des pertes avec la pandémie ? L’OL a un modèle vertueux qui lui permet en année pleine de garder le sourire.

Mieux encore, les Gones dégagent des fonds propres uniques en France. C’est pourquoi le signal de la vente de Guimaraes ne colle pas. D’autant plus, que d’autres question s se posent. Juninho parti, Guimaraes à l’aéroportt, et si le prochain était Paqueta ?

Pour le moment, Lyon a écarté cette possibilité comme le joueur, mais cet été, le gaucher ne manquera pas de prétendant. À l’OL de prendre les bonnes décisions.

Car les Supporters sont en colère. Attention aux premiers matchs avec du public. Les banderoles seront présentes pour signifier un sentiment de défience qui grandi de jour en jour. À JMA ne remettre les clefs dans le bon sens pour que le moteur de l’OL ne tombe pas en panne.

Pire saison pour l’OL des années 2000

Jamais Lyon n’avait été aussi faible à tous les plans. D’abord dans son organisation, les secousses de Juninho ont fait très mal à un club à l’organisation particulière. Quid de l’influence de V.Ponsot désormais au centre de toutes les attentions. Celui qui occupe la fonction de Directeur de Football a crispé son directeur sportif à plusieurs reprises.

Mais dans cette guerre d’égo qui a épuisé Juniho, c’est tout le modèle de l’OL qui semble à bout de souffle. Car tout y est pour rêver de Ligue des Champions tous les ans. Pour cela, il faudra une révolution dans l’effectif de l’OL.

Cela passe par des ventes pour des joueurs dans leur zone de confort, Aouar, Mendes et Cherki sont les premiers sur la liste. Si Lyon veut retrouver du lustre et éviter la pire saison de son histoire au classement, en interne et sur le rectangle vert, c’est tout un club qui doit rugir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi