jeudi 29 septembre 2022

Vincent Guérin, l’ancien poumon du PSG

À lire

Vincent Guérin est né à quelques mètres du Parc des Princes, mais c’est à Brest qu’il a débuté sa carrière. Mais après des passages au Matra Racing et à Montpellier, il est revenu à la maison et c’est au PSG qu’il a connu son moment de gloire. 

« Les jeunes ne me connaissent pas réellement en tant que footballeur. » Si les footballeurs actuels n’ont pas une connaissance poussée de l’histoire de leur sport, Vincent Guérin reste un des joueurs les plus importants que le PSG ait eus. Le milieu de terrain à l’activité incessante arrive à Paris en 1992 avec une belle réputation construite à Brest, au Matra Racing et à Montpellier où il a découvert la Coupe d’Europe. Il a été champion d’Europe Espoirs en 1988 et va participer aux grandes heures du club de l’ère Canal + avec notamment les cinq demi-finales européennes entre 1993 et 1997 : « On avait une belle génération. Sur le plan personnel, l’un de mes meilleurs souvenirs est le but face à Barcelone en 1995 et bien sûr la victoire en Coupe des Coupes en 1996. On était soudés, on s’entendait bien, pour réussir il faut bien s’entendre » reconnait-il désireux de mettre en avant le collectif plutôt que de tirer la couverture à lui. 

« Mon but contre Barcelone… »

En six saisons au club et hormis la victoire en Coupe des Coupes en 1996, Vincent Guérin a été champion de France (1994), il a gagné deux Coupes de France (1993 et 1995, plus une en 1990 avec Montpellier), une Coupe de la Ligue (1995) et un Trophée des Champions (1996). Il a aussi été élu meilleur joueur de D1 en 1995, a été international à 19 reprises et a inscrit 2 buts : « On passait le ballon à Vincent et on savait qu’il allait le ressortir proprement. C’était un joueur sérieux, très fiable et régulier dans les performances. Même dans les matches à grande pression il était bon, il ne ressentait pas trop la pression. C’est le genre de joueur qu’il faut avoir dans une équipe » explique l’un de ses anciens coéquipiers Patrick Colleter. Lors de la saison 1997/1998, l’émergence de Pierre Ducrocq et l’arrivée d’une nouvelle direction sonnent la fin de son aventure parisienne. Il a disputé son dernier match sous les couleurs parisiennes face à Châteauroux en 1998. Il rejoint le club écossais de Heart of Midlothian pendant une saison, ce sera son dernier club professionnel puisqu’il finira sa carrière dans les rangs amateurs, au Red Star en 2002. Depuis qu’il a quitté les terrains, il a été consultant, a dirigé une agence d’évènementiels et, en 2019, il est revenu au club en tant qu’entraîneur adjoint des U19. La boucle est bouclée. 

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi