samedi 13 juillet 2024

Viré par Bastia, il cumule les échecs avant d’exploser à Saint-Etienne : le parcours incroyable de Pierre-Emerick Aubameyang

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Retour sur la carrière incroyable de la nouvelle star de l’Olympique de Marseille, premier gros coup du mercato en Ligue 1.

L’Olympique de Marseille est le 10ème club français dont Pierre-Emerick Aubameyang porte le maillot ! Avant de débuter sa carrière professionnelle à Dijon, puis de la poursuivre à Lille, Monaco et enfin Saint-Etienne, où il explosera littéralement, entre 2011 et 2013 (35 buts en 73 matchs de Ligue 1), le joueur aux trois nationalités (gabonaise, française et espagnole) a porté les couleurs de l’ASL L’Huisserie football (club de la banlieue de Laval), Nice, Laval, Rouen et Bastia, au gré des déplacement professionnels de son père, l’international gabonais Pierre Aubameyang.

Bastia n’a pas voulu le conserver, il file en Italie

Mais son premier contrat professionnel, c’est en Italie que l’attaquant racé, qui éblouit les observateurs par sa vitesse va le signer. Bastia, son dernier club en France ne souhaite pas le conserver et son papa l’envoie terminer sa formation au Milan AC. Et rapidement, Pierre-Emerick fait des étincelles. Sis mois après avoir signé son premier contrat professionnel (en février 2007, à l’âge de 17 ans), le Lavallois éclabousse la « Champions Youth Cup » de son talent, avec 7 buts en 6 matchs.

Toutefois, il devra attendre un prêt à Dijon, en Ligue 2, pour disputer une première rencontre officielle avec les professionnels. Le prêt est une réussite totale : il inscrit 8 buts en 34 matchs de championnat et gagne le droit de monter d’un cran. Mais il ne connaitra pas la même réussite à Lille, qui l’accueille pendant une saison, mais refuse de lever l’option d’achat. Retour à Milan, où il ne fait que passer, avant d’aller à Monaco. Mais là encore, rien ne se passe comme espéré.

Si le Gabonais (il a choisi de représenter le pays africain sportivement) est régulièrement utilisé par Guy Lacombe, il est mis au placard par Laurent Banide, qui le remplace en janvier, et finit par quitter le Rocher à la fin du mercato d’hiver pour rejoindre Saint-Etienne. Un mal pour un bien. C’est lors de ce quatrième prêt qu’Aubameyang va prendre son envol. Après cinq premiers mois timides (2 buts), l’attaquant de rupture va donner sa pleine mesure sous les ordres de Christophe Galtier.

Une saison 2012/2013 exceptionnelle à Saint-Etienne

Lors de la saison 2011/2012, il inscrit 16 buts en 36 matchs de Ligue 1, et cette fois, convainc les Verts à lever l’option d’achat. Les Verts ne le regretterons pas. La saison suivante, il inscrit 19 buts et fait 8 passes décisives en 37 matchs, au sein d’une équipe qui remporte la Coupe de la Ligue.

Les deux clubs de Manchester, Newcastle ou encore Schalke O4 viennent frapper à la porte des Verts, mais c’est finalement vers Dortmund que se dirige Aubameyang, moyennant 13 millions d’euros. Une somme qui paraît ridicule aujourd’hui mais qui marque à l’époque l’empreinte du Gabonais sur la Ligue 1.

Avec le Borussia, Aubameyang garde le rythme. En 144 matchs de Bundesliga, il marque 98 buts et fait 21 passes décisives. Dans les travées du Signal Iduna Park, on parle encore de son association incroyable avec un certain Ousmane Dembélé lors de la saison 2016/2017. Sans aucun doute la meilleure de sa carrière, avec 31 buts inscrits en 32 matchs (6 buts et 12 passes pour Dembélé, 19 ans).

L’incroyable montée en puissance d’Aumabeyang pousse Arsenal à casser sa tirelire en janvier 2018, pour en faire la recrue la plus chère de l’histoire du club. Les Gunners payent 63 millions d’euros pour s’attacher ses services. Pierre-Emerick Auabameyang est à l’apogée de sa carrière. Dès son arrivée, il inscrit 10 buts en 13 matchs de Premier League et confirme son statut de star incontestée du club.

La saison 2018/2019, la plus aboutie de la carrière de Pierre-Emerick Aubameyang

Sa saison 2018/2019 sera la plus aboutie. Non seulement il inscrit 22 buts en 36 matchs de Premier League, mais il guide le club vers la finale de Ligue Europa, avec ses 8 buts en 12 matchs dans cette compétition. Malheureusement, les Gunners s’inclinent face au Chelsea d’Olivier Giroud. Dès le début de la saison 2020/2021, ses rapports avec le club de Londres et son nouvel entraîneur, Mikel Arteta (nommé en décembre 2019), vont se gâter. Ses performances s’en ressentent, tout comme son comportement. En décembre 2021, c’est le clash. Ses relations avec son entraîneur atteignent le point de non retour.

Avec Barcelone, il confirme qu’il est un grand joueur

Mais il est loin d’être fini et il va le prouver. Transféré à Barcelone le dernier jour du mercato hivernal, après avoir résilié son contrat, le joueur de 32 ans inscrit 11 buts en 17 apparitions en Liga ! De quoi raviver l’intérêt de la Premier League. Chelsea dégaine une offre de 12 millions d’euros que le Barça, en besoin de liquidités, finit par accepter.

Un transfert maudit pour le Gabonais qui, comme tous les joueurs de l’effectif quasiment, réalise la pire saison de sa carrière. Il ne marque pas, joue de moins en moins et finit par être poussé dehors.

Il annonce la couleur : « Je vais apporter mon expérience, ma vitesse et ma finition »

Depuis qu’il a signé à l’OM, un contrat de trois ans, conformément à son souhait, il revit. « J’avais hâte que ça se fasse (…) Le projet du club est super intéressant. On a pu voir sur les dernières saisons que l’OM fait de mieux en mieux. C’est la suite idéale pour ma carrière ».

Aujourd’hui, il fait rêver les supporters de l’OM en donnant les moyens au club de lutter avec le PSG pour le titre, tout en reconquérant la deuxième place laissée à Lens la saison dernière. « Je vais apporter mon expérience, ma vitesse et ma finition », explique-t-il. Un programme qui va faire vibrer le Vélodrome et la Ligue 1.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi