mercredi 17 juillet 2024

Vista, mental, physique… comment Antoine Dupont a révolutionné son poste

À lire

Considéré comme l’un des meilleurs joueurs de rugby, le capitaine des Bleus ne cesse de repousser ses limites pour confirmer un talent qui reste une évidence.

Style

C’est indéniablement le meilleur 9 au monde capable d’allier vitesse d’exécution et précision. Sur un terrain, il est toujours dans les zones d’action pour y faire la différence. Dès ses premiers pas en professionnels, Antoine Dupont savait se montrer maître dans l’art de mener ses troupes avec un jeu alliant technique, physique et spectacle. Le Toulousain arrive toujours à trouver les solutions pour permettre à son équipe de faire la différence.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité sur les postes clés du rugby dans votre mag

Quand ce n’est pas par la passe, c’est par sa capacité à faire la différence par la course qui lui confine un savoir-faire unique. Il est tout aussi bon au pied pour viser les zones les plus avantageuses du terrain. Si on le surnomme le Ministre de l’Intérieur, c’est bel et bien qu’il est capable de mettre de l’ordre à chaque match, même au milieu des pires situations de jeu.

Mental

A 27 ans, Antoine Dupont a démontré une force mentale et un caractère incomparable. Il a une parole de leader et une capacité à dicter la bonne conduite à ses troupes. C’est l’un de ses points forts. Il sait mettre ses mains dans des zones où d’autres hésiteraient.

Et lors du dernier Mondial, sa mésaventure et sa blessure au visage ont prouvé qu’il savait aussi se faire mal pour revenir plus fort. Malgré les stigmates et la possibilité de souffrir, il sait se surpasser pour montrer l’exemple à suivre dans un sport où le physique a une part importante, mais où le mental peut lui permettre de repousser les limites.

Vista

Sa perception du jeu est hors norme. Capable de plonger dans les zones d’action les plus inattendues, il sait aussi avoir la tête levée pour analyser les positions de ses adversaires, mais aussi de ses coéquipiers. Que ce soit à la mêlée ou à l’ouverture, il se trompe rarement. Son déplacement est toujours précieux pour ses coéquipiers qui savent qu’ils auront toujours Dupont en soutien dans les zones de ruck.

Physique

Avec 1m74 pour 85 kg, Antoine Dupont a pu se construire au fil des années un physique de haut niveau. Malgré son petit gabarit, il a une force lui permettant d’encaisser les plus gros impacts. Surtout que son jeu l’oblige à se mettre régulièrement en danger. Pour autant, il est aussi rapide. Sa vitesse de jambes est impressionnante. Il est vif et résistant. Ce qui lui permet aussi d’en faire profiter sa technique.

Technique

Depuis qu’il a commencé le rugby, Antoine Dupont a toujours réussi à faire du ballon son ami. Que ce soit à la main ou au pied, il a su dompter toute la panoplie du parfait demi de mêlée pour la réinventer. Son crochet est un modèle du genre. Capable sur un appui de changer de direction, cela lui permet aussi d’enchaîner avec des passes uniques. Il est capable d’avoir un jeu efficace et précis. Et même s’il laisse d’autres s’en occuper, « Super Dupont » pourrait très bien se changer en buteur.

Équipe

Dans sa carrière, Antoine Dupont a surtout fait preuve d’une grande fidélité à ses clubs. Après avoir découvert le rugby à l’âge de 4 ans à Castelnau-Magnoac, au Magnoac FC, il intègre le centre de formation du FC Auch. Ses premiers pas en professionnels, c’est au Castres Olympique que ça se passe.

Entre 2014 et 2017, il s’affirme avant de partir à 20 ans au Stade Toulousain. Làbas, il remporte ses plus grands titres que ce soit en Top 14 (2019, 2021 et 2023) ou en Coupe d’Europe (2021). Lié jusqu’en 2027, il n’a pas encore fini de faire parler de lui en club, comme en sélection dont il est l’un des pensionnaires depuis 2017.

Expérience

Dans sa famille, le ballon ovale est omniprésent. Avec son frère Clément, il s’est toujours amusé au rugby à Castelnau-Magnoac, où il a grandi à l’hôtel-restaurant de ses grands-parents. A Auch, il grandit au contact de coéquipiers de l’équipe de France comme Anthony Jelonch, Grégory Alldritt ou encore Pierre Bourgarit. Il n’a pas encore 18 ans quand il commence sa carrière professionnelle en 2014. A l’entame de sa 10ème saison, il cumule plus de 160 matches en carrière et 52 sélections avec l’équipe de France. Une expérience unique à 27 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi