jeudi 25 avril 2024

Wimbledon : ce jour d’une finale dames si contrastée…

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Ce n’est pas tant le niveau de jeu affiché qu’on aura surtout retenu lors de cette finale dames de Wimbledon placée résolument sous le signe de l’émotion et de sa gestion remportée par la surprise Marketa Vondrousova aux dépens d’une Ons Jabeur bien trop tenaillée par la pression (6/4, 6/4). 

Selon l’adage bien connu, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Soyons clairs. Le niveau de la finale dames de ce samedi 15 juillet 2023 opposant Marketa Vondrousova à Ons Jabeur, tête de série n°6, n’a pas atteint des sommets. Et fatalement ce match, pourtant ô combien décisif pour les deux joueuses, n’est pas resté et ne restera pas dans les annales.

Seulement voilà, la Tchèque a infiniment mieux géré ses émotions que la Tunisienne. Moins prise par l’enjeu, Vondrousova a mieux pu développer son tennis au contraire de son adversaire qui n’a pas pu assumer de la meilleure des manières son statut de grande favorite lors de cette finale. Sans fournir le match de sa vie, Vondrousova s’est montrée bien plus solide et constante. 

La joie de Vondrousova tranchant avec la détresse et les larmes de Jabeur

Le moment le plus intense a finalement été lors de la prise de paroles sur le court des deux belligérantes. Et là le contraste a été saisissant et poussé à son paroxysme. Jabeur en larmes se montrant inconsolable après sa troisième finale perdue en Grand Chelem  dont deux disputées à Wimbledon (en 2022 et 2023 et une finale à l’US Open en 2022). Au micro, la Tunisienne a péniblement pu prononcer ces quelques mots : « Je vais essayer de parler. C’est la défaite la plus dure de ma carrière. Je veux toutefois féliciter Marketa et son équipe pour son magnifique tournoi. Tu es une grande joueuse et je suis heureuse pour toi. C’est un jour très douloureux pour moi. Néanmoins je ne vais pas abandonner et je vais revenir plus forte. Ce tournoi de Wimbledon est à part pour moi. Je veux remercier mon équipe et je vous promets qu’on le remportera un jour… ».

Dans le camp d’en face le ressenti s’avère diamétralement et logiquement contraire : « Je ne comprends pas trop ce qui se passe, a réagi Vondrousova au micro. Je tiens aussi à féliciter Ons qui est une inspiration incroyable pour chacune de nous. Je te souhaite vraiment de remporter Wimbledon un jour. Tu réalises un travail phénoménal. Pour ma part, après tout ce que j’ai pu traverser ces derniers mois, c’est presque impensable de se retrouver là dans ces circonstances. Le tennis est tellement fou ! ». L’édition de Wimbledon 2023 à peine bouclée en simple dames, on peut sans se fourvoyer estimer que celle en 2024 ne manquera pas de piment à bien des égards.

On peut d’ores et déjà se poser quelques questions essentielles dans ce tableau féminin. Lesquelles ? A voir si Ons Jabeur parviendra enfin à décrocher son Graal tant convoité à « Wim » après ses deux écueils si douloureux en 2022 et 2023. Ou si Vondrousova parviendra à conserver son bien. Mais la vive concurrence ne manquera pas de mener la chasse avec en têtes de liste les Swiatek, Sabalenka, Gauff, Elena Rybakina lauréate sur le Grand Chelem anglais en 2022, Pegula, Zheng et consorts…Un tournoi féminin qui sera assurément ouvert…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi