mercredi 17 juillet 2024

World Tour 2023 : suspense et tremblement de terre pour les équipes

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

La saison 2022 ne fera pas que des heureux. La bataille pour le World Tour 2023 dictera les 18 noms de l’élite du cyclisme mondial avec des formations comme Cofidis ou Lotto-Soudal en danger.

Le World Tour n’a jamais été aussi passionnant à suivre cette saison. Au-delà des courses et de la compétition, la bataille que se mènent les équipes pour garder leur place parmi les 18 formations de l’élite du peloton mondial pimente les débats.

La décision de l’UCI de s’appuyer sur les trois dernières saisons 2020, 2021 et 2022 pour distribuer les tickets World Tour 2023 a chamboulé les forces en présence, contraignant les équipes à se battre à chaque course pour marquer les précieux points leur permettant de garder leur place parmi les meilleures équipes de la planète et ne pas retomber dans la deuxième division et le ProTeam. Et si certaines équipes comme Quick-Step Alpha Vinyl, Jumbo-Visma, INEOS Grenadiers ou UAE Team Emirates n’ont rien à craindre pour leurs places respectives, d’autres doivent être sur la brèche pour ne pas connaître une mauvaise surprise.

Arkéa-Samsic et Alpecin-Fenix s’envolent, Lotto-Soudal et Israel-Premier tech coulent

Si parmi les équipes françaises, Groupama-FDJ et AG2R-Citroën Team ne seront pas concernées, la Cofidis sait qu’elle devra se montrer à la hauteur pour conserver sa licence World Tour. D’autant plus qu’Arkéa-Samsic ou Alpecin-Fenix confortable 7ème sont intéressées pour la lui chiper.

Au regard du classement actuel, Cofidis serait toujours en bonne position pour garder sa place en World Tour, ce qui ne serait plus le cas pour Lotto-Soudal et Israël-Premier Tech. TotalEnergies partant de trop loin pour y prétendre, tout comme B&B Hotels-KTM. Les résultats du début de saison ont permis à Arkéa-Samsic de prendre de l’air.

« On voulait être présent dès le début de la saison, c’était une certitude, avouait Emmanuel Hubert ces dernières semaines. Maintenant, on ne s’attendait pas à être aussi performant. On ne se focalise pas que sur les points. »

Avant de rajouter. « On est dans le rôle d’un potentiel promu. La pression est plus sur ceux qui risquent d’être relégués. Pour nous, ce ne serait que du bonus d’accéder au World Tour. » Actuellement 13ème, la formation bretonne a même dépassé Intermarché-Wanty Gobert, la Movistar, EF Education-EasyPost et Team BikeExchange-Jayco. 18ème, la Cofidis est juste devant Israel-Premier Tech et Lotto-Soudal à l’aube de vivre la période des grands Tours qui devrait rebattre les cartes dans l’échiquier du World Tour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi