mardi 27 février 2024

World Tour Cyclisme : le mercato à la loupe pour 2022

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Les annonces se sont succédées et de nombreux coureurs ont décidé de changer de couleurs en 2022. Cyclisme magazine revient sur les plus grosses signatures de l’intersaison.

Pascal Ackermann – UAE-Team Emirates

Après la BORA-hansgrohe, Pascal Ackermann a décidé de tenter le pari de UAE-Team Emirates. Sous contrat jusqu’en 2023, le sprinteur allemand sera très attendu avec l’ambition de se relancer après une année 2021 en demi-teinte. L’ancien vainqueur du classement par points du Giro 2019 veut repartir de l’avant à 27 ans.

João Almeida – UAE-Team Emirates

C’est l’un des gros coups. En recrutant le Portugais de 23 ans, UAE-Team Emirates se dote de l’un des plus grands espoirs du peloton (6 succès en 2021). Avec un contrat de cinq ans, João Almeida sait qu’il aura le temps de s’affirmer dans sa nouvelle formation et confirmer tout son talent déjà montré tout au long de ces derniers mois (4ème du Giro en 2020, 6ème en 2021).

Alex Aranburu – Movistar

A 26 ans, Alex Aranburu représente la relève du cyclisme espagnol. Après deux années passées chez Astana, c’était presque une évidence de le voir s’engager chez la Movistar qui cherche à renouveler ses cadres. A lui maintenant de profiter de ses trois ans de contrat pour s’affirmer et prouver qu’il est bien l’avenir du vélo ibérique.

Will Barta – Movistar

Après avoir découvert le World Tour avec le CCC Team, Will Barta a continué sa progression avec la formation américaine de l’EF Education-Nippo sans pour autant réussir des coups d’éclat. A 25 ans, l’Américain veut profiter de l’expérience de la Movistar pour enfin s’affirmer au plus haut niveau

George Bennett – UAE-Team Emirates

A 31 ans, le Néo-Zélandais était en quête d’un nouveau défi pour relancer une carrière qui tâtonnait chez Jumbo-Visma. Après sept ans dans la formation néerlandaise, George Bennett se mettra au service de Tadej Pogacar chez UAE-Team Emirates. Même si le champion de Nouvelle-Zélande espère jouer sa carte personnelle sur certaines courses.

Sam Bennett – BORA-Hansgrohe

L’ancien vainqueur du maillot vert sur le Tour 2020 aura finalement fait un bref passage chez DeceuninckQuick Step. Sam Bennett s’offre, à 31 ans, un retour chez BORA-hansgrohe en 2022 avec l’ambition de combler le vide du départ de Peter Sagan. L’Irlandais sera un homme revanchard après une année 2021 qui l’a surtout vu manquer le Tour de France.

Esteban Chaves – EF Education-Nippo

Qu’il est loin le temps où le jeune Esteban Chaves s’affirmait comme l’une des grandes promesses du cyclisme colombien. A 31 ans, l’ancien vainqueur du Tour de Lombardie change de braquet et rejoint les rangs de la formation américaine EF Education-Nippo avec une motivation retrouvée pour ce nouveau challenge.

Davide Cimolai – Cofidis

L’Italien est de retour en France sous les couleurs de la Cofidis. Parti chez Israel Start-Up Nation après deux saisons chez Groupama-FDJ, Davide Cimolai sera un renfort précieux sur les arrivées au sprint et les courses d’un jour. Il sera aussi une cartouche supplémentaire pour aller décrocher des bouquets.

Bryan Coquard – Cofidis

A 29 ans, le Coq retrouve le World Tour grâce à Cofidis. Parti en 2018 pour être le leader du projet ambitieux de Jérôme Pineau et de la B&B Hotels p/b KTM, le sprinteur tricolore a connu des hauts et des bas, mais surtout de la frustration. Dorénavant, il sera à suivre sur toutes les grandes courses du calendrier.

John Degenkolb – Team DSM

L’ancien vainqueur de Paris-Roubaix et Milan-San Remo s’apprête à connaître sa 5ème équipe World Tour. A 32 ans, l’Allemand n’est plus le même coureur (0 victoire en 2021) et le sprinteur capable de battre les meilleurs sur la ligne d’arrivée. Il sera surtout présent pour encadrer les jeunes du Team DSM sur les Classiques.

David De La Cruz – Astana Qazaqstan Team

Après Etixx-Quick Step, Team Sky et UAE-Team Emirates, David de la Cruz, 7ème de la Vuelta, sera l’un des leaders de la formation Astana jusqu’en 2023.

Rohan Dennis – Jumbo-Visma

L’Australien reste à 31 ans l’un des meilleurs rouleurs du peloton. L’ancien champion du monde du contre-lamontre arrive chez Team Jumbo-Visma avec l’ambition de continuer à peser dans les débats tout en aidant ses leaders. Sous contrat jusqu’en 2023, l’Australien veut refaire parler de lui aux côtés d’un autre gros rouleur comme Primoz Roglic.

Nicolas Edet – Arkéa Samsic

A 34 ans, l’ancien meilleur grimpeur de la Vuelta 2013 se lance dans un nouveau défi. Après 10 saisons chez Cofidis, le natif de La Ferté-Bernard viendra apporter son soutien et sa science de la course à Nairo Quintana et Warren Barguil dans la formation bretonne.

Jakob Fuglsang – Israel Start-Up Nation

C’est l’un des gros coups que vient de réaliser Israel Start-Up Nation. A 36 ans, le coureur danois possède encore de sérieux arguments à faire valoir notamment sur les courses d’une semaine et les Classiques. Sous contrat jusqu’en 2024, il ne vient pas en pré-retraite.

Tony Gallopin – Trek-Segafredo

Le coureur tricolore retrouve ses amours de jeunesse avec la Trek-Segafredo. Coureur chez RadioShack pendant deux ans, en 2012 et 2013, Tony Gallopin sera l’un des lieutenants de la formation américaine après quatre ans chez AG2R. Il sera présent pour ses leaders, mais fera tout pour jouer sa carte personnelle quand la course le permettra.

Sergio Higuita – BORA-Hansgrohe

L’ancien 3ème de Paris-Nice a décidé de quitter EF Education-Nippo pour tenter le pari de la BORA-hansgrohe. A 24 ans, le Colombien sera l’un des leaders de la formation allemande durant les trois prochaines années avec l’envie de retrouver les jambes qui lui avaient permis de remporter une belle victoire d’étape sur la Vuelta en 2019.

Jai Hindley – Bora-Hansgrohe

L’Australien a été l’une des déceptions de la formation DSM en 2021. L’ancien 2ème du Giro 2020 n’a pas confirmé et a cumulé les déconvenues ponctuées par une fracture de la clavicule sur le Tour de Slovaquie. En passant chez BORA-hansgrohe, Jai Hindley veut, à 25 ans, de nouveau faire parler de lui grâce à ses résultats.

Ion Izagirre – Cofidis

En recrutant Ion Izagirre, Cofidis a réussi un gros coup. L’Espagnol a toujours eu des résultats comme le prouve son palmarès qui compte des victoires d’étapes sur les trois grands Tours ou encore des succès sur le Tour du Pays basque ou le Tour de Pologne. Izagirre sait aussi briller seul. De quoi se donner le droit de rêver chez Cofidis.

Alexander Kristoff – Intermarché-Wanty Gobert Matériaux

A 34 ans, Alexander Kristoff n’a pas encore envie de raccrocher son vélo. Après quatre ans chez UAE-Team Emirates, le Norvégien sera l’un des nouveaux leaders de la formation belge. Il fera tout pour continuer à briller sur les différentes courses comme il le fait depuis 2006.

Christophe Laporte – Jumbo-Visma

Le Français sera un homme à suivre l’an prochain. A 29 ans, le natif de La Seyne-sur-Mer a décidé de tourner la page de la Cofidis après huit années de bons et loyaux services pour continuer à grandir et progresser. Il sait qu’il possède toutes les armes pour réussir chez JumboVisma aux côtés de coureurs expérimentés.

Miguel Angel Lopez – Astana Qazaqstan Team

Il devait être le nouveau visage de la Movistar lors des prochaines saisons, mais au final, son aventure a tourné court en Espagne. A 27 ans, Miguel Angel Lopez fait son retour chez Astana où il a connu ses plus grandes joies et où il s’est révélé aux yeux du grand public.

Vincenzo Nibali – Astana Qazaqstan Team

Le Requin de Messine a encore les crocs. A 37 ans, l’Italien n’a pas voulu prendre sa retraite. Toujours en jambes, Vincenzo Nibali fera tout pour briller encore avec Astana qui lui avait permis de remporter le Tour de France en 2014.

Giacomo Nizzolo – Israel Start-Up Nation

L’ancien champion d’Europe a réussi de belles performances sous les couleurs du Team Qhubeka NextHash ces dernières années. Mais, à 32 ans, il a décidé de répondre favorablement à l’appel d’Israel Start-Up Nation où il espère cumuler de belles et grandes victoires.

Quentin Pacher – Groupama-FDJ

A 30 ans, Quentin Pacher sera l’un des coureurs de la formation Groupama-FDJ. En s’engageant jusqu’en 2023, l’ancien coureur de la B&B Hotels voudra enfin s’affirmer comme l’une des valeurs sûres du cyclisme français. Il a tout à gagner dans ce transfert en World Tour.

Peter Sagan – Team TotalEnergies

On le voyait partir chez Deceuninck-Quick Step, INEOS ou encore Israel Start-Up Nation mais, au final, Peter Sagan sera le nouveau leader de la formation Team TotalEnergies. Avec la formation française, l’ancien champion du monde veut continuer à truster les victoires sur toutes les courses qu’il fera jusqu’en 2023.

Luis Léon Sanchez – Bahrain-Victorious

A 38 ans, Luis Léon Sanchez sera encore présent jusqu’en 2023 dans le peloton. L’ancien vainqueur de ParisNice ou de la Clasica San Sébastian voudra prouver qu’il a encore de beaux restes en brillant sous les couleurs de Bahrain-Victorious.

Marc Soler – UAE-Team Emirates

A la recherche d’un nouveau défi pour continuer sa progression, Marc Soler a finalement décidé de rejoindre les rangs de la formation UAE-Team Emirates. L’ancien vainqueur de Paris-Nice en 2018 tentera de se faire une place de choix aux côtés de Tadej Pogacar ou João Almeida.

Michael Storer – Groupama-FDJ

Au moment de s’engager avec la Groupama-FJD pour les deux prochaines années, l’Australien n’était pas encore la bonne surprise de la Vuelta. Meilleur grimpeur de l’épreuve, Michael Storer possède encore une grosse marge de progression à 24 ans.

Danny Van Poppel – Bora-Hansgrohe

A 28 ans, l’ancien leader de la formation IntermarchéWanty-Gobert Matériaux tentera de faire oublier Peter Sagan. Eternel espoir du cyclisme néerlandais, Danny van Poppel sait qu’il sera très attendu chez BORA-hansgrohe où il ne pourra pas se louper et relancer une carrière timide.

Aleksandr Vlasov – Bora-Hansgrohe

Après seulement deux ans chez Astana, Aleksandr Vlasov rejoint les Allemands de la BORA-hansgrohe. Il tentera de faire oublier Peter Sagan pour devenir le coureur capable de viser les premières places sur les grands Tours (4ème de la Vuelta).

Cyclisme magazine 14

Votre nouveau numéro Cyclisme Magazine à découvrir chez votre marchand de journaux et en vente en ligne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi