dimanche 25 septembre 2022

Yanis Lenne présente les Montpelliérains : « Wallinius est une machine de guerre »

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

L’ailier droit international français de Montpellier Yanis Lenne (25 ans), victime malheureusement d’une fracture de la main gauche contre Paris, nous présente ses coéquipiers.

Le plus chambreur

« Hugo Descat. Mais il y a bataille avec Marko Panic. En termes de chambrage, Marko est même supérieur à Hugo. Le plus chambré ? Cette année Julien Bos pour sa nouvelle coupe de cheveux ».

Le plus prometteur

« Mon petit frère Arthur. Il fait partie des plus jeunes (21 ans, Ndlr) de l’effectif professionnel. Il a beaucoup progressé sur le plan physique et handballistique cette année. Il a fait ses premières armes en Ligue des Champions. Il a endossé de plus en plus de responsabilités offensivement et défensivement lors de grandes échéances comme contre Kiel à domicile et dans la campagne de Ligue des Champions. Je ne dis pas cela car c’est mon frère, mais il est certainement le plus prometteur de l’effectif. Il a été appelé en équipe de France récemment aussi. C’est quelque chose d’important dans la carrière d’un joueur. Il a passé de gros échelons cette saison. Il me surprend. Il fait preuve de maturité pour son jeune âge. Il a beaucoup appris cette année ».

Le plus doué

« Il y a beaucoup de joueurs très talentueux dans l’équipe. Hugo Descat en fait partie. Kyllian (Villeminot) dans son shoot et dans ses gestes techniques est très bon aussi. Diego (Simonet) lui sent le handball. Il est beaucoup à l’instinct ».

Le plus pro

« Notre capitaine, dans son engagement à l’entraînement, dans son investissement. Valentin Porte est excessivement rigoureux au quotidien ».

Le plus gros bras

« Au sens propre comme au figuré Karl Wal

linius. Il a surpris pas mal de monde cette année en lâchant deux, trois pépites à dix, onze mètres. Il est assez impressionnant de facilité sur ses shoots de loin. Physiquement (1m99, 93 kg, Ndlr), c’est un monstre. Il est arrivé cet été. Sur les tests physiques, il était au-dessus de tout le monde. Malgré son gabarit, il a des cannes. Il est très costaud du haut. C’est un peu une machine de guerre ».

« On pousse julien bos pour un relooking ! »

Le plus poissard

« Arthur Lenne (rires). Sur les petits trucs, chez les Lenne, on n’est pas chanceux. Mais Arthur c’est quelque chose ! C’est la poisse incarnée. Sur les jeux de chance ou de hasard, il ne faut pas être avec lui sinon tu perds… »

Le plus d’autographes signés

« Valentin Porte et Hugo Descat, les champions olympiques ».

Le plus de succès auprès des filles

« Benjamin Bataille a pas mal de succès. C’est un peu le style bad boy. Cela plaît ».

Le plus superstitueux

« Je le suis. J’ai beaucoup de tocs, de rituels avant les matches. J’aime bien jouer avec le même caleçon tout le temps. Le jour de match, j’ai une routine. Je n’aime pas m’en défaire sinon cela me perturbe ».

Le plus fashion

« Les Suédois de l’équipe aiment bien s’habiller. Ils sont pas mal la « sweedish mafia » ! Ils ont des styles personnels et originaux. Karl (Wallinius) a un style bien à lui. C’est l’élégance scandinave. Le moins fashion, c’est Julien Bos. Sa nouvelle coupe de cheveux lui a apporté un petit plus, mais on le pousse pour faire un petit relooking ».

Le plus bavard

« Marko Panic. Tu peux avoir un trajet de trois heures dans le bus, il ne faut pas qu’il y ait 5 minutes de répit sans rien dire, sans rien faire. C’est comme un enfant de 9 ans ».

Le plus polyglotte

« Gilberto Duarte parle très bien anglais, espagnol et portugais. Marin Sego est pas mal non plus ».

Le plus geek

« Il y en a pas mal dans l’équipe, mais Kyllian Villeminot est très attaché au portable. »

Le plus engueulé par le coach

« On a perdu récemment contre le PSG (4124, quart de finale de Coupe de France, Ndlr). On va dire toute l’équipe ! »

Le plus drôle

« Hugo Descat. Il n’y a pas beaucoup de phrases sérieuses qui sortent de sa bouche (sic) ».

Le plus cultivé

« Benjamin Bataille. Il est quand même assez impressionnant car il a réponse à tout ».

Le plus discret

« Kevin Bonnefoi. Lui, c’est la force tranquille. Il est de nature calme. C’est le sage de l’équipe ».

Le plus mauvais perdant

« Gilberto Duarte. Quand on perd, il insulte en portugais. Julien Bos n’aime pas perdre non plus. Tous les deux peuvent faire la tête pendant une demie journée ».

Le plus passionné par un autre domaine

« Julien Bos est un touche-à-tout. Valentin Porte est très axé padel et golf ».

Le plus en retard

« Lucas Moscariello. Il a un

problème. Il est encore avec le fuseau horaire de Buenos Aires. Il n’est pas réglé ».

Le plus tatoué

« Mosca encore. Après, pas mal de joueurs le sont dans l’équipe. Valentin (Porte) a tout un bras tatoué aussi ».

Le plus mélomane

« Charles Bolzinger. Il a une culture musicale assez incroyable. Tu peux lui mettre n’importe quelle musique de n’importe quelle époque, il va en connaître les refrains. C’est un peu un jukebox ! »

Le plus radin

« (rires) Julien Bos ! Quand on va manger un truc ou boire un coup, il ne prend jamais rien. Quand on prend un petit déjeuner aux aéroports, il pourrait presque mourir de faim. Dès qu’on va dans des hôtels, il prend quelques trucs et les emmène chez lui. Il met ça au frigo. Il ramène souvent un stock de compotes de la collation. Il optimise vraiment tout ce qu’il a autour de lui ».

Le plus gros mangeur

« Arthur Lenne est pas mal. C’est un bon vivant. Il tient cela de l’héritage alsacien… »

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi