vendredi 7 octobre 2022

Yaya Soumaré (Lyon) a pris ses marques en compagnie de Caqueret et Bard

À lire

Apparu à trois reprises en Ligue 1 cette saison, le jeune ailier droit Yaya Soumaré (20 ans) espère gratter du temps de jeu en 2021/2022. Et, rejoindre Caqueret et Bard dans le groupe pro.

Une minute contre Nantes (3-0), à Nantes (1-2) et contre Lorient (4-1). Certes, l’histoire retiendra que Rudi Garcia a lancé Yaya Soumaré en Ligue 1. En lui offrant ses trois premières apparitions lors de cette exercice 2020/2021. De là à dire que l’entraîneur lui a donné sa chance, il n’y a qu’un pas… qu’on ne franchira pas.

Le jeune homme peut désormais se vanter d’avoir foulé les pelouses de Ligue 1. Il sait que la route est encore longue. En Coupe de France, il avait tout de même eu droit à une part un peu plus grande : huit minutes en fin de partie contre le Red Star (2-2, 4 t.a.b à 5 pour l’OL). Pas de quoi sauter au plafond non plus….

Issu de la génération 2000 ayant vu naître Maxence Caqueret ou Melvin Bard, Yaya Soumaré pourrait souffrir de la comparaison. Avec ces jeunes talents, il a un temps de retard.

Loin de jouir du même temps de jeu que ses camarades d’école, ce produit de la formation lyonnaise sait néanmoins que le travail peut bousculer les hiérarchies jamais définitivement établies dans le football.

Un contrat de trois ans pour Yaya Soumaré

Débarqué à l’Académie de l’OL en 2015, celui qui a fait ses classes à l’AS Minguettes a réalisé son rêve de gosse en signant un premier contrat professionnel de trois ans avec son club formateur en avril 2020.

Il était l’auteur de deux buts et une passe décisive en sept matches avec la réserve cette saison en National 2. Avant l’interruption brutale des championnats amateurs. L’ailier de 20 ans peut évoluer sur les deux flancs de l’attaque.

Par son petit gabarit (1m73 pour 55 kg), il se distingue par une capacité à percuter inhérente à une aisance technique qu’il cultive depuis son plus jeune âge. Sélectionné une fois en équipe de France U19 en 2018, il se décrit comme un joueur « rapide, bon en un-contre-un et capable de déborder ».

Des qualités aperçues lors de la dernière campagne lyonnaise en Youth League achevée en quarts de finale. Arborant fièrement le numéro 29, ce Gone d’origine sénégalaise s’identifie volontiers à des joueurs agiles comme Ousmane Dembélé ou Kingsley Coman. Même si c’est bien le maillot des Lions de la Terenga qu’il rêve de porter un jour :

« Si je confirme, pourquoi pas ! Ce serait une fierté. Mais je n’en suis pas là, c’est beaucoup trop tôt pour évoquer cette éventualité. Il faut me remettre au travail. » Histoire de jouer un peu plus d’une minute lors de sa prochaine entrée en jeu…

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi