jeudi 25 avril 2024

11 ans sans défaite pour les Bleus à domicile face aux Allemands

FRANCE - ALLEMAGNE (21H)

À lire

FRANCE – ALLEMAGNE (21H)

Lorsque l’Allemagne vient en France pour y disputer une rencontre internationale, le résultat tourne presque toujours en faveur des hommes de Didier Deschamps.

Cela fera 11 ans que l’Allemagne n’a pas gagné en France contre son plus célèbre adversaire. Les Allemands encore en proie au doute à 3 mois d’accueillir l’Euro. Les joueurs de Nagelsmann arrivent à Décines avec beaucoup moins de certitudes et la peur d’un échec dans leur propre compétition.

Les Bleus sont relativement tranquilles. La bande à Deschamps reste sur une qualification facile pour l’Euro 2024 et sait que ce dernier round de matchs amicaux avant la fin des championnats nationaux sera crucial.

Si les Bleus se retrouveront un bon mois avant le début de la compétition en Allemagne et que d’autres matchs amicaux sont prévus, ce France-Allemagne garde quand même un parfum un peu spécial.

En effet, les Bleus gardent d’excellents souvenirs dans les grandes compétitions. Notamment à l’Euro 2016 avec une victoire 2-0 à Marseille. Plus tard, en 2021, les Bleus l’avaient emporté 1-0 contre les Allemands pour lancer leur championnat d’Europe.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité des Bleus dans votre mag

Pavard dans l’axe, Zaïre-Emery les grands débuts

Benjamin Pavard est métamorphosé depuis son arrivée à l’Inter Milan, l’ancien Bavarois a changé d’air tout en étant redoutable dans une défense à 3. En témoigne son doublé à Lille dans ce même schéma. Transfiguré, le défenseur central français laisse donc le couloir droit à Koundé.

Les certitudes françaises sont nombreuses et les Bleus restent tout de même sur une série de 7 matchs sans défaite. La dernière victoire allemande en compétition officielle remonte à la Coupe du Monde 2014 lors du quart de finale au Brésil.

Depuis, les Bleus ont laissé des miettes aux Allemands. Même si, lors de leur dernière confrontation en amical, c’était bien la nation de Kimich qui avait pris le dessus.

Désormais, les Bleus devront affronter un adversaire plus que vieillissant alors que Zaïre-Emery devrait fête sa deuxième titularisation. En l’absence de Griezmann, il faut se réinventer pour les Français. C’est pourquoi, le tit parisien devrait faire son apparition dans un rôle de relayeur aux côtés d’Adrien Rabiot.

Deschamps a presque une équipe type

Avant ce choc entre la France et l’Allemagne, les Bleus ont déjà une base solide avec toutefois deux incertitudes. Comme toujours, le poste de latéral droit préoccupe Deschamps depuis un bon moment. Koundé ou encore Clauss sont les mieux placés pour l’occuper. Le seul problème résulte dans l’apport offensif que seul le second parvient à apporter.

Pour le reste, la défense des Bleus restera un grand classique. Au milieu de terrain, le trio, Tchouaméni, Rabiot et Griezmann devrait débuter l’Euro. Camavinga et Zaïre-Emery ont une chance à saisir en cas d’absence de l’un des titulaire. Même si Le Parisien frappe très fort et ne laissera pas Rabiot baisser de pied.

En revanche, en attaque, il reste le poste de numéro 9 que se disputent trois joueurs : Giroud, Kolo-Muani et Thuram. Si le dernier est en ballottage favorable, il peut aussi évoluer à droite et à gauche. Mais, dans le cas où Mbappé et Dembélé étaient aligné, il serait le partant numéro un pour occuper le poste de numéro 9. A moins d’une fin de saison canon de RKM. Olivier Giroud n’est plus un choix prioritaire.

Le meilleur buteur des Bleus devrait se cantonner à un turn over. Le buteur milanais, sait qu’il ne peut tenir toute une compétition en jouant 90 minutes. En revanche, ses entrées sont pour l’heure intéressante pour achever les défense adverses…

L’équipe type des Bleus à l’Euro :

Maignan – Koundé (ou Clauss ou Pavard) – Konaté, Upamecano, L. ou T. Hernandez – Thouaméni, Rabiot (ou Zaïre-Emery ou Camavinga), Griezmann – Dembélé (ou Coman), Thuram (ou Kolo Manie), Mbappé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi