lundi 17 juin 2024

2023/2024 : 10 jeunes prêts à exploser

À lire

Que ce soit avec leur maillot actuel, ou un autre, ces dix jeunes talents pourraient faire parler d’eux cette saison. Sous la forme d’un transfert, ou pas.

El Chadaille BITSHIABU (PSG)

Un an après avoir fait ses débuts au coeur de la défense du PSG, à 16 ans, 7 mois et 3 jours (record parisien de Coman battu), le solide défenseur central arrivé au centre de formation depuis l’US Saint-Denis en 2017 a joué les pompiers de service dans des circonstances très difficiles.

Acteur malheureux de l’élimination en Ligue des Champions face au Bayern Munich (pour suppléer Mukiele blessé au match retour), appelé à 13 reprises par Galtier en championnat, il a alterné les bons matches et les prestations plus laborieuses. S’il en retient les leçons, son potentiel parait immense qui peut l’amener à s’installer dans l’axe d’une défense toujours en quête de complémentarité avec le départ de Ramos et la blessure de Kimpembe.

Silvano VOS (Ajax)

Amsteldamois de naissance et Ajacide de toujours, le milieu défensif a déjà 2 matches d’Eredivie à son actif, en avril, face au Fortuna Sittard et au FC Emmen. Finaliste de l’Euro U17 en 2022, il fait partie de la nouvelle génération destinée à entretenir le mythe de l’Ajax, peut-être dès la saison prochaine.

Archie GRAY (Leeds)

Il vient à peine de signer un premier contrat professionnel jusqu’en juin 2025 et s’inscrit déjà dans le futur d’un club, Leeds, relégué en PremierShip et qui a compté son grand-père, Franck, et son père, Andy, dans ses rangs. Déjà appelé sur le banc par Marcelo Bielsa en décembre 2021, sans entrer en jeu, à 15 ans, alors qu’il évoluait déjà avec les Espoirs de moins de 23 ans du club anglais, Archie Gray est programmé pour être opérationnel dès la saison prochaine avec l’objectif de faire remonter les Whites immédiatement. L’occasion idéale pour faire ses preuves à un niveau plus abordable pour le teenager qu’il est.

Mathis LAMBOURDE (Rennes)

Finalistes du dernier Euro U17, les Bleuets de Jean-Luc Vannuchi ont démarré la compétition avec un Lambourde remplaçant pour la terminer avec le même joueur dans la peau d’une révélation. Le Rennais a marqué en quarts face à l’Angleterre (1-0), en demi face à l’Espagne (3-1) portant à 9 buts son total depuis sa première cape en septembre 2022, à 24 celui de sa saison en Bretagne avec les U16, U17 et la N2. Prochaine étape, le contrat pro qui devrait lui être proposé cette saison.

Harvey ELLIOT (Liverpool)

En 2018, ses débuts pros à 15 ans en Coupe de la League avec Fulham avaient mis la puce à l’oreille de pas mal de clubs européens… dont Liverpool. Jamais un joueur aussi jeune n’avait évolué à ce niveau en Angleterre. Ce sont donc les Reds qui empochent le morceau, un ailier gauche de petit gabarit hyper doué et capable de semer la panique dans les défenses. Après quelques apparitions fugaces ici ou là, un prêt à Blackburn Rovers en Championship, bien protégé par Klopp, il s’est vraiment imposé cette saison en étant aligné à 32 reprises en championnat (46 toutes compétitions confondues dont 8 matches de Ligue des Champions).

Kendry PAEZ (Independiente del Valle)

Titulaire avec les pros de son club formateur à l’âge de 15 ans, le milieu offensif est devenu cette saison le plus jeune joueur et le plus jeune buteur de l’histoire du championnat de Serie A équatorienne. Dans la foulée, son printemps a été exceptionnel puisqu’il a signé avec Chelsea, qu’il ne rejoindra qu’à ses 18 ans à l’été 2025, et a été appelé pour la première fois en équipe nationale A pour les matches de juin face à la Bolivie et au Costa Rica.

Antonio SILVA (Benfica)

Benfica tient le futur boss de la défense de la Seleçao. C’est une certitude renforcée depuis que Fernando Santos l’a appelé dans la liste pour la dernière Coupe du monde où il est devenu face à la Corée le plus jeune joueur portugais à disputer un Mondial (19 ans et 33 jours). Sous contrat jusqu’en 2027, sa clause libératoire de 100 M€ témoigne de la marge de progression d’un joueur que les médias lusitaniens annoncent déjà dans les plus grands clubs d’Europe en 2024.

Marcos LEONARDO (Santos FC)

A Santos, sur les traces de Pelé et Neymar, Leonardo a-t-il assez de talent pour, sinon rejoindre, au moins marcher sur les traces de ses glorieux aînés ? Classé par l’Observatoire du Football dans le top 10 des joueurs les plus prometteurs de sa génération, le buteur est dans les petits papiers de la Roma qui sait néanmoins que le club brésilien en prise à de sérieuses difficultés financières en attend pas moins de 100 M€.

Milos KERKEZ (AZ Alkmaar)

Un an après avoir intégré la Primavera du Milan AC, le défenseur hongrois d’origine serbe a été transféré à l’AZ Alkmaar et appelé dans la foulée, en juin 2022, par le sélectionneur Marco Rossi. En septembre, il était titulaire lors de la victoire historique de la Hongrie face à l’Allemagne (1-0). En un an et demi, Milos a changé de dimension en 45 matches, 5 buts et 7 passes décisives pour sa première saison d’Eredivisie. Et déjà on l’annonce au Benfica ou à Dortmund pour succéder à Guerreiro qui va rejoindre le Bayern…

Benjamin SESKO (RB Salzbourg)

Le colosse slovène d’un mètre quatrevingt-quinze a intégré la galaxie Red Bull à Salzbourg en 2019 pour suivre le chemin emprunté par d’autres avant lui, passer par Liefering où il a marqué 21 buts, et signer cet été au RB Leipzig. Le Bayern, le Real et Liverpool étaient pourtant sur les rangs pour s’attacher les services d’un buteur qui a disputé 37 matches avec Salzbourg dont 6 en C1 pour 11 buts et 6 passes décisives.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi