jeudi 2 février 2023

2023 : Messi, Mbappé, le Maroc, la planète foot va s’embraser

À lire

Alors que le Mercato d’hiver sert de réajustement aux clubs, les hostilités ont déjà commencé concernant les Top joueurs de la planète. Parce que demain commence aujourd’hui.

Barcelone et Miami attendront : Messi un an de plus

Bien à Paris, aussi bien sur le terrain qu’en dehors (il réside à Neuilly), le champion du monde devrait être encore Parisien en 2023/2024 alors qu’il arrivait en fin de contrat.

Si, au Barça, Joan Laporta rêve d’offrir à Messi des adieux catalans pour un dernier contrat qui lui permettrait de boucler la boucle, l’avenir du champion du monde argentin ne semble plus s’écrire en espagnol. En fin de contrat, avec une année supplémentaire en option, le PSG a bon espoir de le faire prolonger d’au moins un an, peut-être plus.

Après une première saison qui avait fait naitre certains doutes sur sa capacité à redevenir ce qu’il était, son niveau de performance au Qatar et avant, lors de la première partie de L1, ont confirmé que la Pulga en avait encore sous la pédale. Un premier rendez-vous est programmé en début d’année avec le président Al-Khelaïfi pour finaliser cette prolongation bien que d’autres options étaient possibles. Présent au Qatar, David Beckham est intervenu en tant que propriétaire de l’Inter Miami, franchise MLS que Messi a plusieurs fois évoqué comme une destination possible il y possède un appartement pour sa fin de carrière.

Messi va t-il vraiment quitter Paris ?

Mais l’ancien joueur anglais du PSG, également ambassadeur du Qatar, ne fera pas le forcing au risque de heurter une de ses principales sources de financement. A moins que le Qatar décide, maintenant que la Coupe du monde est terminée, d’orienter ses investissements vers les Etats-Unis, où se tiendra la prochaine Coupe du Monde en 2026 (avec le Mexique et le Canada), et de faire de Messi le joueur le mieux payé de MLS.

Après son triomphe qatarien, la tendance allait vers une troisième et dernière année au PSG avant de traverser l’Atlantique à 36 ans. Conscient qu’il avait encore beaucoup à gagner sportivement, la Ligue des Champions pour la 5ème fois et un éventuel 8ème Ballon d’Or, le meilleur joueur du monde attendait de redescendre de son nuage qatarien pour, peut-être, sûrement, repartir pour un dernier tour.

Le Real ou City : Mbappé libéré en 2023 à condition que…

En écourtant ses vacances pour anticiper son retour au PSG, l’international français a envoyé un signe fort à tous ceux qui craignaient une décompression post-Qatar. A défaut d’avoir pu gagner la Coupe du Monde en 2022, il est remonté comme une pendule pour aller chercher la Ligue des Champions en 2023. Et alors, alors seulement, il pourrait fermer la page parisienne.

Lié au PSG jusqu’en 2024, avec une année supplémentaire en option, l’international français ne sera pas retenu cet été s’il parvient à gagner la Ligue des Champions. Le transfert avoisinerait les 300 M€ et battrait évidemment tous les records, le dernier en date celui de Neymar pour 222 M€ du Barça au PSG. Le Real Madrid reste la destination la plus probable même si ce prix a de grandes chances de décourager les dirigeants madrilènes.

Après avoir clairement fait le choix du coeur en restant à Paris en 2022, il a l’intention de faire un choix sportif en 2023 à condition d’avoir rempli son contrat au PSG. Meilleur ennemi de QSI, Manchester City est l’autre club qui aurait les moyens, financiers et sportifs, d’attirer notre Kiki national pour constituer un duo avec Haaland qui n’aurait rien à envier aux meilleures années de la MSN catalane.

Un moyen aussi de se détacher de l’ombre de plus en plus envahissante d’un Messi parti, lui, pour rester. De la nature des relations qu’entretiendront les deux stars cette fin de saison, qui convoitent tous les deux avec la même rage le prochain Ballon d’Or, pourrait aussi dépendre l’avenir de Mbappé.

Ounahi, Amrabat, Bounou, Ziyech, Boufal : Les Lions de l’Atlas sur tous les fronts

L’épopée marocaine au Qatar a fait exploser l’attractivité et la valeur de ses joueurs les plus emblématiques. Le plus convoité reste le métronome du milieu, Sofyan Amrabat. Acheté par la Fiorentina à Hellas Vérone en janvier 2020 pour 20 M€, il en vaut aujourd’hui presque le double, pour une somme que Liverpool et l’Atlético Madrid semblent prêts à dépenser.

A 26 ans, sous contrat jusqu’en juin 2024, l’ancien joueur d’Utrecht, Feyenoord et FC Bruges est en passe de signer le contrat de sa vie. Dans un registre différent, il y a à peine deux mois, si on avait dit à Azzedine Ounahi, anonyme joueur de la lanterne rouge de L1, Angers, qu’il serait l’enjeu d’une bagarre entre Leicester, le Barça, et West Ham autour d’un transfert de 25 M€, alors que sa valeur n’était estimée qu’à 4 M€ avant le Mondial, il ne l’aurait évidemment pas cru.

Boufal, Ounahi, les Marocains de la Ligue 1 prisés

Pourtant, la réalité a vite rattrapé ce milieu de terrain aussi infatigable qu’inspiré qui avait de grandes chances de quitter la France pendant le Mercato hivernal. Sous contrat jusqu’en 2026, à 22 ans, il était également en passe de changer de dimension. Déjà plus âgé (29 ans) et rompu à la Liga et à la Premier League, son coéquipier angevin Sofyane Boufal a une dernière chance à saisir pour montrer qu’il mérite mieux que de jouer le maintien en L1. Il rêve de la Liga.

A la lutte pour conserver sa place dans l’élite, le SCO Angers ne se séparera certainement pas de ses deux atouts majeurs cet hiver. Le plus valorisé, Ounahi, partira avant… Hakim Ziyech, sous contrat jusqu’en 2025 avec Chelsea, ainsi que Bounou (31 ans), sous contrat au FC Séville jusqu’en juin 2025, sont les deux autres héros marocains susceptibles de changer d’air, cet été plus sûrement. Pisté par le Milan AC pour un transfert de 15 M€, le premier ne sera pas retenu par les Blues en cas d’offre ferme.

Le second, reconnu sur le tard comme un des meilleurs gardiens du monde, serait déjà dans les petits papiers du Real et de plusieurs clubs anglais prêts à lui faire un pont d’or d’autant plus important que le transfert sera abordable autour de 15 M€.

Nkunku n’a plus le Blues

En voilà un qui n’a pas eu besoin de se mettre en évidence au Qatar. Dans l’avion présidentiel pour assister à la finale des Bleus aux côtés de Pogba et N’Golo Kanté, Christopher Nkunku a abordé avec les deux autres grands absents du Mondial cette Premier League qu’il va découvrir la saison prochaine. Car Kanté à moins qu’il ne rejoigne le Barça se prépare à l’accueillir à Chelsea où l’actuel meilleur buteur de Bundesliga fait l’objet d’un transfert de 60 M€.

Du PSG, où il a été formé, à Chelsea, où est programmée sa mise sur orbite internationale, c’est au RB Leipzig qu’il s’est affirmé. Avant sa blessure à un genou, ses 17 buts, 6 passes décisives en 29 matches depuis le début de la saison avaient rendu sa présence dans le groupe France évidente.

Ils confirmaient ses 35 buts, 16 passes décisives en 52 matches la saison dernière qui le prédestinaient à être davantage qu’une alternative offensive pour Deschamps. Partie remise dès 2024 pour un Euro qui pourrait être le sien avec un séduisant trident offensif Griezmann-Mbappé-Nkunku qui aurait dû être celui de 2022.

Tom Boissy

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi