lundi 4 mars 2024

Ligue Europa : Fribourg, c’est Lens, en un peu moins bien…

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

LENS – FRIBOURG (JEUDI, 21H)

Barrage, 16ème de finale… Ce qui compte, c’est que c’est une place en 8ème de finale de la Ligue Europa que jouent les Lensois face à Fribourg. Une équipe qui leur ressemble. 

Le “Sport-Club Freiburg” (en Allemand) n’est pas un grand nom du foot allemand, mais s’appuie quand même sur une trentaine de matchs européens joués (en comptant les matchs de qualification) et une participation aux huitièmes de la compétition la saison dernière, battu par la Juventus. Avant, les Allemands avaient croisé la route du FC Nantes, en remportant les deux matchs de la phase de poules. 

A LIRE AUSSI : Franck Haise doit-il écarter Elye Wahi ?

Si les deux équipes se ressemblent, c’est notamment à travers l’énergie qu’elles mettent dans leur jeu. Pas assez efficace offensivement (le club a la 12ème attaque de Bundesliga après 21 journée, avec 26 buts inscrits), l’équipe de Christian Streich doit se contenter d’une 7ème place, déjà à 9 points du 5ème (Leipzig). Lens va mieux (5ème à égalité avec Lille) mais présente aussi un déficit d’efficacité devant le but. Les Nordistes ont inscrit un but de plus que les Allemands, ce qui les places au 7ème rang des meilleurs attaques de Ligue 1.

Tout va se jouer devant, entre deux équipes qui marquent peu

Autre point commun entre les deux équipes : l’absence de stars. Où tout simplement de joueur vedette. L’important, à Lens comme à Fribourg, c’st le collectif. Le meilleur buteur, l’Italien Vincenzo Grifo, ne compte que 5 buts au compteur (contre 4 buts pour Wesley Saïd, à Lens). 

Habitué à vivre sans fortes individualités, le club de la Forêt noire, dans le sud-ouest de l’Allemagne, brille par son collectif, affichant une puissance impressionnante. « Je ne sais pas si une équipe est plus favorite que l’autre, explique Franck Haise. De l’autre côté, ils doivent se dire la même chose que nous ». 

Les trajectoires des deux formations en revanche, ne se ressemblent pas. Les Nordistes restent sur trois succès de suite en Ligue 1, pendant que Fribourg a enchainé trois défaites de rang, dont un dernier 0-3 à Dortmund.
Si les deux équipes sont très proches l’une de l’autre, l’entraineur nordiste aura besoin d’un meilleur Elye Wahi que lors de la première partie de saison (5 buts en 23 matchs, toutes compétitions confondues). Buteur samedi contre Strasbourg, l’ancien montpelliérain a montré du mieux, mais a encore été beaucoup trop effacé sur le front de l’attaque. Un vrai buteur, voilà ce qui peut faire la différence entre les deux formations. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi