jeudi 23 septembre 2021

Tour de France : 9ème étape (Cluses – Tignes) : de retour à Tignes, 2 ans après

À lire

Tous les matins pendant le Tour de France, retrouvez la présentation de l’étape du jour, avec en prime l’analyse d’un expert.

Personne n’a oublié l’étape de Tignes en 2019, neutralisée au Col de l’Iseran en raison d’un orage violent. Tignes entrait dans l’histoire en devenant la première commune à ne pas accueillir l’arrivée d’une étape qui était prévue. Julian Alaphilippe perdait le maillot jaune et mettait fin à sa folle épopée.

Quelques jours plus tard, Egan Bernal gagnera son premier Tour de France… Les organisateurs avaient promis de revenir à Tignes, ils ont tenu parole avec cette étape Cluses-Tignes pour une deuxième journée dans les Alpes et avant une journée de repos. Cluses est pour la 3ème fois ville de départ après 1994 et 2002. Tignes accueille une arrivée d’étape du Tour pour la 2ème fois après 2007 et la victoire de Michaël Rasmussen.

Les coureurs débuteront la journée avec une ascension vers Megève puis ils prendront la direction du Beaufortain en passant par le Col des Saisies qui culmine à 1650 mètres (9,4 km à 6,2 % de moyenne) et qui est la patrie du champion olympique de Super G Franck Piccard.

Au village de Beaufort, ils entameront les montées du Col du Pré (12,6 km pour 7,7% de moyenne) qui est de retour dans le Tour puis du magnifique et impressionnant Cormet de Roselend (1968 mètres, 5,7 km à 6,5% de moyenne).

Une étape décisive pour le général

Ils redescendront ensuite vers Bourg-Saint Maurice et la Tarentaise pour entamer la montée de Tignes sur 21 km, à 5,6% de moyenne. Une montée régulière où les grimpeurs devraient multiplier les attaques pour déstabiliser les Pogacar et Roglic.

L’étape se terminera à 2113 mètres d’altitude. Le coureur qui portera le maillot jaune au soir de l’étape de Tignes pourrait avoir fait un grand pas vers la victoire finale tant cette étape alpestre va être exigeante et créera de gros écarts au classement général.

Tadej Pogacar a déjà montré son tempérament offensif l’an dernier, le tenant du titre ne va pas se brider pour défendre son titre, la meilleure défense étant l’attaque ! Après sa démonstration lors du chrono de Laval, Pogacar pourrait vouloir assommer le Tour dès le premier week-end de montagne.

L’avis de Yoann Offredo

« Voilà une vraie étape de montagne avec une grosse explication certainement avec des cols qui se prêtent à la bagarre, les Saisies, le Col du Pré, le Cormet de Roselend. C’est une étape pour Geraint Thomas car, vers Tignes, c’est une montée régulière sans à-coups, Thomas aime ce genre de train.

J’en fais mon favori pour la victoire finale et le vainqueur du Tour pourrait être le vainqueur de cette étape à Tignes. Bien sûr, il ne faut pas enterrer les Pogacar, Roglic, etc… mais Geraint Thomas parait bien affûté pour ce Tour. Avec une journée de repos le lendemain, les coureurs ne calculeront pas car ils savent qu’ils peuvent récupérer le jour d’après. Ils ne sont pas dans le même état d’esprit que s’ils devaient enchainer les étapes de montagne sans jour de repos. »

9ème étape, un nouveau suspense à Tignes ? Toutes les infos dans ce numéro spécial.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Actu

À lire aussi

spot_img