vendredi 19 août 2022

Cyclisme : quelle est la meilleure équipe du monde ?

À lire

La saison 2021 a permis aux différentes formations de juger des forces de chacun. Chaque équipe a brillé dans sa spécialité avec ses forces, mais aussi ses faiblesses. La nouvelle année qui se présente devrait rebattre les cartes surtout que les transferts ont permis de voir de nombreux coureurs changer de formations. Mais quelles sont les meilleures avant les premiers kilomètres ? Éléments de réponses.

MEILLEURE ÉQUIPE DU PELOTON

Si on reste pragmatique et que l’on pense à la globalité d’une formation, Quick Step-Alpha Vinyl est la favorite à sa propre succession. Avec dans ses rangs le champion du monde Julian Alaphilippe, elle possède le coureur capable de briller et de s’imposer n’importe où.

Autour de lui, le talent ne manque pas avec Kasper Asgreen, Remco Evenepoel, Fabio Jakobsen, Mark Cavendish, Mattia Cattaneo ou encore Fausto Masnada voire Zdenek Stybar.

D’un bout à l’autre de la saison, ils seront à suivre. Habituée à gagner sur tous les terrains de jeu, comme le prouvent les 66 victoires de la saison dernière, Quick Step-Alpha Vinyl sait qu’elle devra composer avec une forte concurrence, notamment celle de Jumbo-Visma qui possède un effectif de premier plan avec des leaders comme Tom Dumoulin, Steven Kruijswijk, Sepp Kuss, Primoz Roglic, Wout van Aert, Jonas Vingegaard voire Dylan Groenewegen, s’il retrouve son meilleur niveau.

INEOS-Grenadiers n’aura pas à rougir avec Bernal, Carapaz, Geoghegan Hart, Hayter, Martinez, Pidcock, Pore, Thomas, Viviani et Yates. Sans oublier l’équipe du vainqueur du Tour 2021, Tadej Pogacar, UAE Team Emirates qui ne cesse de grandir avec l’arrivée de coureurs comme Ackermann, Almeida, Brunel ou encore Soler.

MEILLEUR TRAIN POUR LES SPRINTS

En 2022, la concurrence s’annonce difficile pour le titre de meilleur train. Si, en France, on espère revoir Arnaud Démare de nouveau briller avec la Groupama-FDJ, il est évident que la formation belge d’Alpecin-Fenix sera encore à surveiller sur les arrivées massives.

Avec Jasper Philipsen et Tim Merlier, elle a réussi à s’offrir 18 victoires tout au long de l’année et notamment sur les grands Tours. Ils peuvent aussi compter sur le talent de Mathieu van der Poel pour se mêler à la lutte pour la victoire au sprint ou encore Kristian Sbaragli, Xandro Meurisse, Silvan Dillier voire Jakub Mareczko, Dries De Bondt, Edward Planckaert ou encore Robert Stannard.

Quick Step-Alpha Vinyl compte bien aussi profiter du talent de ses sprinteurs comme Mark Cavendish ou Fabio Jakobsen pour truster de nombreuses victoires surtout qu’ils seront bien entourés par des coureurs comme Davide Ballerini, Iljo Keisse, Michael Morkov, Stijn Steels, Jannik Steimle, Bert Van Lerberghe voire Stan Van Tricht.

Israel Start-Up Nation sera aussi à surveiller avec l’arrivée de Giacomo Nizzolo. Tout comme UAE Team Emirates avec Pascal Ackermann, Fernando Gaviria et les frères Oliveira. Ainsi que BORA-Hansgrohe avec le retour de Sam Bennett et Lotto-Soudal avec Caleb Ewan.

MEILLEURE ÉQUIPE DE CLASSIQUES

Difficile de ne pas penser à l’équipe qui fait chaque saison des Classiques sa priorité ; Quick Step-Alpha Vinyl. Que ce soit sur les Flandriennes et les Ardennaises, il est rare de les voir ne pas s’illustrer. Avec des coureurs comme Kasper Asgreen, Florian Sénéchal, Tim Declercq, Yves Lampaert ou encore Zdenek Stybar, le groupe des Flandriennes est impressionnant et ils sont déjà favoris pour aller décrocher le Tour des Flandres ou ParisRoubaix.

Pour les Ardennaises, Julian Alaphilippe sera le leader de l’équipe. Il voudra tout faire pour aller décrocher la timbale sur la Flèche wallonne, mais surtout Liège-Bastogne-Liège cette année. Même si Remco Evenepoel, Mattia Cattaneo ou encore Fausto Masnada pourraient aussi surprendre à ses côtés.

MEILLEURE ÉQUIPE EN MONTAGNE

Si Tadej Pogacar est à l’évidence le meilleur grimpeur actuel du peloton, au niveau des équipes, on ne peut pas retirer le mérite à des formations comme Team Jumbo-Visma ou INEOS Grenadiers. Les Néerlandais ont un groupe impressionnant avec des grimpeurs comme Tom Dumoulin, Robert Gesink, Steven Kruijswijk, Sepp Kuss, Sam Oomen, Wout van Aert et bien évidemment Primoz Roglic et Jonas Vingegaard.

Ils sont tous capables de gagner en montagne. Tout comme les coureurs de la formation britannique avec le champion olympique Richard Carapaz, Daniel Felipe Martinez, Ethan Hayter, Tao Geoghegan Hart, Omar Fraile, Richie Porte, Michal Kwiatkowski, Pavel Sivakov, Geraint Thomas et surtout Adam Yates. En France, Groupama-FDJ sera à surveiller avec des coureurs comme David Gaudu, Valentin Madouas, Rudy Molard, Quentin Pacher, Attila Valter et l’éternel Thibaut Pinot.

MEILLEURE ÉQUIPE DE ROULEURS

Si, au niveau individuel, Filippo Ganna (INEOS) et Stefan Küng (Groupama-FDJ) restent les références en tant que champion du monde et champion d’Europe, il suffit de regarder chez Quick Step-Alpha Vinyl pour se convaincre que les meilleurs rouleurs y sont présents avec des coureurs et champions nationaux comme Kasper Asgreen, Mattia Cattaneo, Rémi Cavagna, Josef Cerny ou encore Remco Evenepoel ou Julian Alaphilippe.

Ils savent se mettre à la planche pour pousser les watts au maximum. C’est aussi le cas chez Jumbo-Visma avec le champion olympique du chrono, Primoz Roglic. Cette année, il sera bien épaulé par Rohan Dennis, Tom Dumoulin, Edoardo Affini, Tobias Foss, Christophe Laporte ou encore Wout van Aert voire Jonas Vingegaard.

MEILLEURE ÉQUIPE DE « JEUNES »

Avec une moyenne d’âge qui ne dépasse pas les 25 ans (24,7), le Team DSM sera la plus jeune formation du peloton World Tour en 2022. Avec 18 coureurs qui ne dépassent pas les 25 ans comme Alberto Dainese, Casper Pedersen, Joris Nieuwenhuis ou encore Nils Eekhoff, ils ne possèdent pas de nombreux trentenaires.

Sur les 29 qui composent son effectif, ils ne sont que quatre à avoir plus de 30 ans parmi lesquels John Degenkolb et Romain Bardet. La priorité est clairement donnée aux jeunes chez DSM. Le plus jeune de l’équipe étant l’Allemand Marco Brenner avec ses 19 ans. Les plus jeunes coureurs du peloton ont en revanche 18 ans au moment de démarrer la saison. C’est le cas du plus jeune, le Belge Cian Uijtdebroeks qui découvrira le World Tour avec BORA-hansgrohe.

Son coéquipier allemand Luis-Joe Lührs sera l’autre coureur de 18 ans avec le Slovaque de l’équipe Quick Step-Alpha Vinyl, Martin Svrcek. Du côté des Français, le plus jeune sera Hugo Toumire (20 ans) qui vient de passer professionnel chez Cofidis.

MEILLEURE ÉQUIPE DE « VIEUX »

Concernant la plus vieille équipe du peloton, on tourne autour des 30 ans chez Israel StartUp Nation avec une moyenne de 29,8 ans sur les 30 coureurs qui composent l’équipe.

Avec 14 coureurs de plus de 30 ans, parmi lesquels Giacomo Nizzolo (32), Sep Vanmarcke (32), Michael Woods (35), Alessandro De Marchi (35), Chris Froome (36), Jakob Fuglsang (36) et Daryl Impey (37), on fait clairement confiance à l’expérience au sein de la formation israélienne. Avec ses 42 ans (le 25 avril), Alejandro Valverde sera le doyen du peloton cette saison.

Du côté français, ce sera Cyril Lemoine (B&B Hotels p/b KTM) qui sera le grand frère de son équipe à bientôt 39 ans (le 3 mars). Il devance Julien El Fares (EF Education-Nippo) et Matthieu Ladagnous (Groupama-FDJ) qui auront 38 ans en 2022.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi