vendredi 21 juin 2024

Top 50 français : Patrice Lagisquet, rapide comme l’éclair

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

L’actuel sélectionneur du Portugal, qu’il a qualifié pour la Coupe du monde, Patrice Lagisquet a marqué l’histoire du XV de France par sa rapidité et des reprises d’appuis à couper le souffle.

Patrice Lagisquet, joueur ? Un ailier longiligne (1m83, 80 kg) qui courait à une vitesse supersonique et qui accumulait les crochets dévastateurs. Pendant huit ans avec le maillot de l’équipe de France sur le dos, entre 1983 et 1991 (46 sélections, 20 essais), il en a été une des armes offensives les plus tranchantes. Son premier match international avec le maillot du Coq, il le dispute contre l’Australie à Clermont-Ferrand un 13 novembre 1983.

À LIRE AUSSI : votre mag spécial Coupe du Monde de rugby 2023

Son dernier, il le joue à Béziers le 4 octobre 1991 contre la Roumanie. Entre temps, le natif d’Arcachon brille également avec la même fulgurance en portant les couleurs des Barbarians français pendant près de sept ans entre octobre 1987 et septembre 1994. Avec lui à l’aile, le XV de France pouvait voyager tranquille. Bardé de ses 46 sélections, ce Girondin devenu basque d’adoption, a indubitablement marqué la décennie 1980.

Des crochets dévastateurs

Il a fait partie de cette équipe de France qui a atteint la finale de la Coupe du Monde en 1987, mais aussi de celle qui a remporté le Tournoi des Cinq Nations en 1988 (à égalité avec le Pays de Galles), ainsi qu’en 1989. Vingt essais marqués, quatre-vingt points au total, mais on retient essentiellement ses courses folles.

Le rugby a mis le grappin très vite sur ce fils d’ostréiculteur du bassin d’Arcachon qui a marqué de son empreinte la planète rugby car il rendait fou ses adversaires par ses crochets. Une fois les crampons rangés au placard, il est devenu un entraîneur confirmé (en particulier en remportant trois titres de champion de France avec Biarritz, mais aussi un Challenge européen en 2012 et une Coupe de France en 2000).

Il a même été entraîneur-adjoint de Philippe Saint-André en équipe de France. Un poste qu’il conserve jusqu’au terme de la Coupe du Monde 2015. Les jeunes internationaux portugais qui se sont qualifiés pour la Coupe du monde ne se souviennent évidemment pas des coups de génie de leur sélectionneur quand il était joueur, mais les plus anciens assurément !

Le chiffre : 10,2

Du temps de sa splendeur, Patrice Lagisquet était tellement rapide qu’on rapporte qu’il aurait couru le 100 mètres en 10 secondes et 2 dixièmes.
Un chrono qui le plaçait proche du record du monde du 100 mètres à l’époque. Forcément, son surnom de « Bayonne Express » lui allait comme un gant.

Le saviez-vous ?

Patrice Lagisquet a marqué contre le Paraguay, lors d’un match de tournée, sept essais. Même si cette rencontre n’a pas semblé revêtir un caractère pleinement officiel, ce type de record du nombre d’essais inscrits lors d’une rencontre de l’équipe de France est néanmoins la signature d’un Lagisquet décisif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi