lundi 26 février 2024

A la découverte d’Endrick, la nouvelle pépite du football brésilien

À lire

La nouvelle pépite du football brésilien, Endrick arrive en Europe en juillet prochain. A 18 ans (il les aura le 21 juillet), il pourra évoluer sous les couleurs du Real Madrid. Découverte du futur phénomène du football mondial, avec le faux et le vrai.

Faux : Endrick a évolué aux Corinthians

Le début de carrière du prodige brésilien s’est joué entre Sao Paulo et Palmeiras. Il a finalement rejoint Palmeiras à l’âge de 10 ans, montrant immédiatement des qualités de footballeur hors pair. Son père avait mis sur internet des compils de ses plus beaux gestes. Il n’a pas tardé à se faire remarquer.

Vrai son transfert au Real Madrid est plus élevé que celui de vinicius junior

Il était suivi par les plus grands clubs européens et le Real Madrid a donc dû faire un énorme effort pour le recruter. Il l’a acheté pour 35 millions d’euros plus 25 millions d’euros de bonus. Cette somme permet à Endrick d’être la 2ème plus grosse vente de l’histoire du football brésilien derrière Neymar (88 millions d’euros vers Barcelone en 2013) et devant Vinicius Junior (45 millions d’euros en 2018).

À LIRE AUSSI : toute l’actualité des cracks brésiliens dans votre mag

Faux : l’idole d’Endrick est Messi

Endrick s’inspire des plus grands et il pourrait les rejoindre comme légende du football mondial s’il continue à aligner les performances qu’il fait actuellement, si jeune. Son idole est Cristiano Ronaldo. Il espère marcher sur les traces de l’ancienne star du Real Madrid. C’est aussi Ronaldo qui lui a fait aimer le club espagnol.

Vrai : il est déjà entré dans l’histoire du football brésilien

Il a été appelé en sélection pour pallier le forfait de Neymar pour les rencontres face à la Colombie et l’Argentine les 17 et 22 novembre dernier. Le sélectionneur Fernando Diniz n’a pas hésité à lui faire confiance. En entrant en jeu face à la Colombie, Endrick est devenu à 17 ans le quatrième plus jeune international brésilien de l’histoire derrière Pelé (1957), Coutinho (1960) et Edu (1966). Endrick a battu Ronaldo pour 68 jours.

Vrai : Endrick était suivi par le PSG

Le jeune brésilien était suivi par le PSG, Chelsea et Barcelone. Chelsea a eu une longueur d’avance car il voulait découvrir la Premier League et parler anglais mais, quand le Real Madrid s’est manifesté, il n’a pas hésité car le club espagnol était son club préféré depuis gamin, son père lui ayant transmis son amour pour le Real.

Faux : il n’a jamais remporté le titre de champion du Brésil

Il a même fait le doublé avec Palmeiras en 2022 et 2023. En 2022, Endrick est même devenu le premier joueur de l’histoire du club à être champion dans toutes les catégories des U11 aux professionnels. Il a, donc, fait un parcours parfait avec son club, Palmeiras.

Faux : Endrick est le plus jeune buteur de l’histoire

A l’âge de 16 ans, trois mois et quatre jours, Endrick a inscrit ses deux premiers buts. A cette occasion (victoire de Palmeiras sur l’Athletico Paranaense, 3-1), il est devenu le deuxième plus jeune buteur de l’histoire de la D1 brésilienne. Toninho de Matos a fait mieux que lui et Heitor complète le podium des buteurs de D1 brésilienne les plus précoces. Neymar avait marqué son premier but à 17 ans et 41 jours.

Vrai : il s’est engagé pour trois ans avec le Real Madrid

Il doit attendre ses 18 ans pour pouvoir revêtir le maillot du Real. C’est pour cette raison qu’il ne rejoindra Madrid qu’en juillet prochain. Mais le jeune brésilien a déjà signé un contrat de trois ans.

Vrai : Endrick est le plus jeune joueur à évoluer à Palmeiras

Endrick est bien parti pour battre de nombreux records de précocité. En devenant professionnel à l’âge de 16 ans, la pépite brésilienne est devenue le plus jeune joueur de l’histoire à jouer pour Palmeiras. Il est tellement fort pour son âge que certains observateurs ont émis des doutes sur son âge justement.

Faux : son père douglas était aussi professionnel

Son père Douglas Ramos était aussi un grand passionné de football, il y a joué, mais il n’a jamais pu passer professionnel. Il faisait des petits boulots pour nourrir sa famille, s’est retrouvé au chômage. Quand son fils a été sollicité, la famille demandait un logement pour rester proche d’Endrick. Plusieurs clubs ont refusé sauf Palmeiras qui a même embauché le père comme agent d’entretien au sein du club.

Faux : fan du Real Madrid, son père voulait l’appeler Cristiano

Ses parents ont longtemps réfléchi à son prénom avant sa naissance. Grands supporteurs du Real Madrid, ils ont pensé l’appeler Di Stefano. Ils se sont finalement ravisés et Endrick est né. Il aura l’occasion de se faire un nom dans le football mondial avec ses performances au Real Madrid.

À LIRE AUSSI : Vinicius, Rodrygo, la communauté brésilienne du Real

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi