samedi 28 janvier 2023

À l’OL le retour inédit du 4-4-2 losange pour relancer le club vers l’Europe

À lire

Le match contre Liverpool fut l’occasion pour Laurent Blanc de sortir du placard un schéma tactique abandonné par les équipes de Ligue 1 et des plus grands championnats.

Le 4-4-2 losange a de nombreuses qualités, mais aussi des inconvénients. Partons à la découverte de ce système de jeu qui a fait le bonheur des Gones sous Hubert Fournier en 2014-2015.

Nous sommes en 2014, l’OL nomme Hubert Fournier ancien défenseur de la maison au poste d’entraineur. Pas forcément un grand nom mais un coach qui fait jouer ses équipes. L’ancien technicien du Stade de Reims arrive dans un club en reconstruction. Lyon ne gagne plus et la crise financière a contraint le club à dépenser avec intelligence son argent pour le mercato. Avec Hubert Fournier c’est l’assurance d’une certaine modestie, l’OL ne fait pas de folie.

Alors, les Gones vont d’abord tâtonner pour trouver la bonne formule. Hubert fournier a décidé de l’installer à l’instar de Rémi Garde en 2013. L’OL gagne à ses débuts mais coince par la suite surtout dans les grands matchs. Hubert Fournier décide de s’en passer pour mieux y reveir par la suite.

Le 4-4-2 permet à Fournier d’associer un duo de talent avec Fekir et Lacazette, le duo mènera l’OL en Ligue des Champions. C’est la plus belle période lyonnaise sous Fournier mais elle s’arrêtera à l’occasion de la saison suivante en décembre. Fournier est limogé, Genesio le remplace au pied lever.

Genesio utilise le 4-4-2 losange par parcimonie

Le successeur de Fournier l’utilise quelques mois plus tard pour relancer son équipe. Genesio revient à une formule plus classique avec le 4-3-3. C’est notamment sur sa deuxième année qu’il changera de système pour l’adapter à ses joueurs.

Bruno Genesio l’a bien compris, le 4-4-2 losange demande beaucoup de technique et un physique de fer. C’est un système usant qui demande du mouvement permanent pour conserver un losange au milieu de terrain.

Laurent Blanc reprend à son compte le 4-4-2 losange contre Liverpool

Le manager de l’OL arrivé le 09 octobre dernier a testé la formule pour la première fois contre Liverpool. Afin d’y associer Dembélé à Lacazette. Le coach lyonnais a bien fait avec une victoire de prestige à la clé. Surtout, Laurent Blanc se donne une option supplémentaire pour les Gones. Il permet aussi sur un match par semaine de faire jouer encore plus la concurrence. Surtout, il peut faire varier les profils.

En effet, Romain Faivre et Cherki entre plus souvent dans la rotation. Quand au milieu de terrain, il peut permuter, Caqueret peut laisser sa place à Lepenant et inversement. Le 4-4-2 losange demande également des latéraux très offensifs. Ça tombe bien, Gusto et Tagliafico son des exemples en la matière.

D’ailleurs, la nouvelle préparation physique orchestré par le staff de Blanc semble aller dans ce sens. Jusque là, l’OL avait toujours opté pour le 4-3-3. En ayant accès à un schéma que l’on surnomme parfois le sapin de noël, Blanc apporte à Lyon un nouveau modèle tactique et technique avec des joueurs à sa disposition. Étant énergivore, le 4-4-2 losange permet les permutations et concerne encore plus les remplaçants.

De la à dire que l’OL peut retrouver la Coupe d’Europe, c’est encore trop tôt. En revanche, si Lyon peut redevenir un club de premier plan, les supporters en seront heureux. Ce sera déjà une première victoire.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi