jeudi 13 juin 2024

Alexandre Lacazette : « Bradley Barcola est très fort quand il est en confiance »

Norvège Espoirs- France Espoirs (20h45)

À lire

Révélation de la seconde partie de saison de l’OL, le jeune attaquant Bradley Barcola est déjà devenu incontournable. Buteur contre l’Italie, il est un des atouts des Bleuets dans la conquête du titre européen.

Qui aurait pu imaginer que Bradley Barcola termine la saison avec autant de buts (7) et surtout de passes décisives au compteur (10) ? Même le patron de la formation lyonnaise Jean-François Vulliez n’avait sans doute pas imaginé une telle explosion, bien qu’il avait pronostiqué que Bradley serait le prochain jeune à se faire une place chez les grands.

Très peu utilisé par Peter Bosz puis par Laurent Blanc durant la première partie du championnat, le jeune attaquant a dû attendre fin janvier et la 20ème journée à Ajaccio pour fêter sa première titularisation de la saison. Passeur décisif ce soir-là pour Johann Lepenant, il avait accompli sa mission. Son premier but en Ligue 1, inscrit contre Troyes (victoire 3-1 à l’extérieur) la semaine suivante, a fini le déclic :

« J’attendais ce but depuis longtemps, il a vraiment fait du bien. » Ces performances répétées ont fini par taper dans l’œil de Laurent Blanc, qui n’avait pas vraiment prêté attention au profil de Bradley à son arrivée : « Au début, il ne me connaissait pas trop, il me considérait comme un jeune qui venait de monter avec les pros », concède l’intéressé.

Le technicien reconnaît à demi-mots après avoir mis un peu trop de temps à repérer ce talent. « Bon ok. Je ne l’ai pas vu, on ne l’a pas vu de suite. Il n’a pas fait voir de suite le maximum de ce qu’il peut donner. Ou alors nous ne l’avons pas vu, peut-être »

Laurent Blanc : « quand Barcola met le turbo, il va très vite »

L’essentiel est que le joueur ait fini par avoir sa chance, notamment grâce au départ en prêt cet hiver à Rennes de Karl Toko-Ekambi. Depuis qu’il joue, Laurent Blanc est régulièrement dithyrambique à son sujet :

« C’est un joueur explosif même si on ne le voit pas immédiatement chez lui. Il va très vite, il a des statistiques d’accélération de très haut niveau. Il exprime un peu de nonchalance parce qu’il est grand. Mais quand il met le turbo, il va très vite. Dans le jeu, on s’aperçoit qu’il arrive à éliminer assez facilement les adversaires quand il est lancé, grâce à sa vitesse, mais aussi grâce à sa finesse technique. Il faut maintenant qu’il travaille davantage son aspect de tueur devant les buts. Il a encore des axes d’amélioration importants. »

Le coach se réjouit notamment de son association avec Alexandre Lacazette. Lors du renversant OL-Montpellier (5-4) début mai, Barcola avait signé la bagatelle de trois passes décisives pour son aîné ! Admiratif de son capitaine, auquel il a offert huit offrandes en L1, le numéro 26 de l’OL profite de ses conseils :

« J’essaie de l’aider à sortir la timidité qu’il a en lui, raconte Lacazette. Je l’avais aussi à mes débuts. Il faut qu’il ait encore plus confiance car, pour avoir parlé à beaucoup de personnes au club, je sais qu’il est très fort quand il est en confiance. »

Tout le monde s’en est rendu compte. Sous contrat avec l’OL jusqu’en 2026, il ne serait pas surprenant qu’il soit une nouvelle fois prolongé et revalorisé, sa dernière prolongation remontant à janvier 2022, une époque où il n’avait pas encore mis un orteil en Ligue 1. Sa cote devrait encore grimper cet été alors qu’il s’est déjà mis en évidence à la phase finale de l’Euro Espoirs, à laquelle il participe avec ses coéquipiers Maxence Caqueret, Castello Lukeba et Rayan Cherki.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi