mardi 5 mars 2024

Algérie : un jackpot à 8 millions d’euros pour Djamel Belmadi !

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Après avoir refusé de signer s le protocole pour un départ à l’amiable, Djamel Belmadi se prépare à toucher une énorme somme pour casser un contrat très lucratif.

Près de 8 millions d’euros ! C’est la somme que Djamel Belmadi pourrait toucher de la part de la Fédération Algérienne. Une somme très loin des 400 000 euros sur laquelle le président Walid Sadi pensait bien avoir trouvé un accord, quelques heures après l’élimination des Fennecs. Le problème, c’est que si l’ensemble du staff de Belmadi a signé le protocole, ce n’est pas le cas de celui qui a emmené l’Algérie au titre en 2019. 

Sans accord amiable, il n’y a qu’un seul moyen de mettre un terme à un CDD

Il faut dire que Belmadi est lié avec la FAF par un contrat en béton, qui prévoit un salaire d’environ 210 000 euros mensuel, avec une augmentation au fil du temps… C’est justement cette « augmentation » substantielle, et les éventuelles indemnités de licenciement (dont l’existence a été révélée par La Gazette des Fennecs) qui ne permettent pas de valoriser précisément la somme que l’ancien sélectionneurs des Fennecs peut réclamer. Pour rappel, le contrat de Belmadi, qui se terminait en décembre 2023, avait été prolongé par Djahid Zefizef, l’ancien président de la FAF, voilà un peu plus d’un an, au 31 décembre 2026. 

A LIRE AUSSI : Victor Osimhen veut gagner la CAN

En précipitant les choses, dans la foulée de l’élimination de l’Algérie, le président Sadi pensait pouvoir ne pas tenir compte des avenants signés par Belmadi. Or, un contrat en CDD (durée déterminée, comme ceux signés par les joueurs et les entraîneurs de football) ne peut être officiellement rompue qu’en le payant en totalité…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi