samedi 26 novembre 2022

Allemagne : tout ça pour ça ? Le Top 10 des sélectionneurs les mieux payés de la Coupe du Monde

À lire

Ils sont 32 sur la ligne de départ, il ne sera qu’un seul à soulever la Coupe du Monde. Les sélectionneurs des équipes nationales n’ont pas le même rythme que les entraineurs. Pour autant, leur salaire mérite quelques lumières. Notre Top 10 des sélectionneurs de la Coupe du Monde 2022.

1- Hans Flick (Allemagne) : 6,55 millions d’euros

C’est le jackpot pour sélectionneur de l’équipe d’Allemagne. Flick qui a pris les rennes après le départ de Low affiche un salaire bien supérieur que celui qu’il touchait au Bayern. Le nouveau sélectionneur allemand devra justifier son salaire après la défaite contre le Japon en ouverture de leur calendrier.

2- Gareth Southgate (Angleterre) : 5,85 millions d’euros

Presque 1 million d’euros sépare les deux hommes. Pourtant, c’est bien le « Sylvain Ripoll » anglais qui a de meilleures résultats. Avec lui, les Three Lions ont été finalistes du dernier Euro et demi-finaliste de la Coupe du Monde 2018. Après avoir atomisé l’Iran, l’Angleterre est sereine.

3- Didier Deschamps (France) : 3,85 millions d’euros

Il aime les salaires au-dessus de 3 millions d’euros par an. Didier Deschamps touchait le même salaire à l’OM. Aux alentours de 3,5 millions d’euros. Le sélectionneur et champion du monde en titre s’en tire bien dans ce classement. Ses émoluments s’élèvent à 3,85 millions d’euros par an.

4- Tite (Brésil) : 3,65 millions d’euros

Juste derrière, le sélectionneur du Brésil a une mission : donner au Brésil une sixième étoile sur le maillot auriverde. Avec les talents de Neymar et Vinicius, le Brésil es le grand favori de la compétition. Tite pourrait partir avec un beau chèque.

5- Louis Van Gaal (Pays-Bas) : 2,95 millions d’euros

Le sélectionneur des Pays-Bas est un vétéran de La Coupe du Monde. Il dispose d’une belle génération et le pays compte sur lui. Van Gaal a baissé son salaire par rapport à sa dernière expérience à Manchester United.

6- Gerardo Martino (Mexique) : 2,95 millions d’euros

Le Mexique est dirigé par un argentin qui a du football dans le sang. Martino revient dans une sélection qui ne manque pas d’ambition.

7- Lionel Scaloni (Argentine) : 2,65 millions d’euros

Il prend la suite de nombreux sélectionneurs avant lui. Scaloni a mené l’Argentine vers son premier titre avec la Copa America. Il sera le benjamin des sélectionneurs avec son âge, 44 ans.

8- Felix Bas (Qatar) : 2,45 millions d’euros

Il est au Qatar depuis longtemps et a naturellement accédé à la pus haute fonction du sport qatari. Bas devra faire avec une Coupe du Monde à la maison mais une équipe la plus faible de son groupe.

9- Fernando Santos (Portugal) : 2,25 millions d’euros

Vainqueur de l’Euro 2016, Santos est toujours-là. Le sélectionneur portugais connaît une nouvelle Coupe du Monde avec les lusitaniens. Son objectif est simple, se qualifier pour les 8èmes de finale.

10- Murat Yakin (Suisse) : 1,65 millions d’euros

Il dépasse Luis Enrique sur le salaire mais Yakin ne sera pas favori avec la Nati. Pour autant, le sélectionneur suisse est capable de coups d’éclats.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi