samedi 22 juin 2024

Anthony Lopes : « Il y a toujours de la place pour l’instinct »

À lire

Julien Huët
Julien Huët
Journaliste

Le gardien de l’Olympique Lyonnais Anthony Lopes se plonge dans l’apparition des statistiques pour aider notamment les gardiens à appréhender les séries de tirs au but. Entretien réalisé pour Le Foot Lyon et Le Quotidien du Sport.

Comment préparez-vous un match notamment de Coupe de France avec la possibilité d’une série de tirs au but ?

Une série de tirs au but est tout le temps envisageable, d’autant plus qu’il n’y a désormais plus de prolongation en Coupe de France. Il faut être prêt à tout. Aujourd’hui, un travail de fond est effectué par les analystes vidéo et Rémy (Vercoutre, l’entraîneur des gardiens de l’OL, Ndlr).

En huitièmes de finale contre Lille, je le voyais au loin m’alerter des indications que j’aurais pu oublier sur certains tireurs. C’est clair que cela se travaille avec des vidéos en amont. Après, nous ne sommes pas à l’abri d’un changement au dernier moment et que ça fasse filoche.

Ce travail préparatoire d’une éventuelle séance de tirs au but a-t-il évolué depuis que vous êtes professionnel ?

Oui. Après, le poste a évolué, pas que dans ce domaine. Mais, oui, dans l’analyse vidéo, cela a fortement évolué. Avec la règle nous imposant d’avoir au moins un pied sur la ligne avant que le tir ne soit effectué, c’est un peu plus compliqué pour nous, mais il faut savoir en faire abstraction. Pour revenir à la vidéo, on en visionne généralement la veille de matches avec Rémy Vercoutre et les gardiens remplaçants Rémy Riou et Kayne Bonnevie. Chacun donne son avis pour que le titulaire ait le plus d’informations possible.

« Il faut parfois savoir s’affranchir des consignes »

Y a-t-il encore de la place pour l’instinct ?

Toujours ! Il y a toujours de la place pour l’instinct, d’ailleurs Rémy nous le rappelle souvent. Il faut parfois savoir s’affranchir des consignes.

L’avis de Laurent Blanc : « Le gardien est devenu un joueur de champ ! »

« Les gardiens sont devenus fondamentaux ces dernières années. Les règles qui ont modifié le jeu ces trente dernières années ont presque toutes concerné le gardien. Avant, on gagnait au moins dix minutes avec les passes en retrait au gardien ! Aujourd’hui, le nombre de ballons joués au pied par un gardien est ahurissant. Le gardien est devenu un joueur de champ ! »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi