mardi 25 juin 2024

Anthony Lopes veut marquer l’histoire de l’OL

À lire

Titulaire dans les buts lyonnais depuis 2013, le champion d’Europe 2016 avec le Portugal n’est pas rassasié. Anthony Lopes n’est qu’à une centaine de matchs du record de Grégory Coupet.

28 avril 2013 : un derby pour débuter

Ce pur Gone pouvait-il rêver mieux qu’un derby pour une première en championnat ? En l’absence de Rémy Vercoutre gravement blessé, et qui est maintenant son entraîneur des gardiens, le natif de Givors est titulaire face aux Verts de Christophe Galtier.

A la demi-heure de jeu, il subit l’ouverture du score de Kurt Zouma sur un but de la tête. Mais Yoann Gourcuff égalise en seconde période. Score final : 1-1. Une entrée en matière relevée où Anthony Lopes a su répondre présent. Après le match, le jeune homme d’alors 22 ans n’en revenait pas : « Me retrouver sur le terrain, comme ça, pour un premier match, lors d’un derby… C’est magique à vivre ! »

8 février 2015 : le fameux penalty de Zlatan

Pas grand monde à Lyon n’a oublié la 24e journée du championnat 2014/2015. Leader, l’OL reçoit le PSG qui le talonne à deux longueurs. Autant dire qu’une victoire aurait mis l’OL sur la voie royale vers un titre de champion de France. Malheureusement, le match s’achève sur un nul (1-1) et une énorme polémique. Décisif à six reprises dans ce match hyper spectaculaire, Anthony Lopes aurait dû être le héros de la rencontre en repoussant le penalty de Zlatan Ibrahimovic.

Mais l’arbitre, M.Turpin, a offert une seconde chance au Suédois, considérant que des joueurs étaient rentrés avant la frappe dans la surface. La seconde tentative est transformée. A l’époque, « Antho » avait difficilement caché son courroux : « Le penalty, on l’arrête et on voit l’arbitre qui redésigne le point de penalty pour le faire retirer. Je pense que c’est une décision dure. C’est dommage. Je n’ai pas autre chose à dire. » Le tournant d’une saison que l’OL achèvera à la deuxième place à huit points du PSG…

10 juillet 2016 : sur le toit de l’Europe

Auteur de prestations encourageantes en club, Anthony Lopes est convoqué pour la première fois en sélection portugaise le 31 mars 2015.

Un an plus tard, il participe en tant que doublure de Rui Patricio à l’Euro 2016 en France que le Portugal a remporté en finale face aux Bleus de Didier Deschamps (0-1).

Après avoir mis sa carrière internationale en pause pendant la Coupe du Monde 2018, Anthony Lopes a effectué son retour en sélection en août 2020. Mais il ne compte qu’une quinzaine de capes et reste dans l’ombre de l’inusable Rui Patricio (34 ans).

20 avril 2017 : il envoie l’OL dans le dernier carré de la ligue Europa

Anthony Lopes a joué un rôle capital dans l’une des rencontres européennes les plus importantes de l’histoire du club. Vainqueur du Besiktas Istanbul 2-1 en quarts de finale aller de la Ligue Europa, l’OL est battu sur le même score à Istanbul. La double confrontation s’achève donc par une séance de tirs épique.

Devant un public bouillant, l’OL s’impose 7 tirs au but à 6 grâce à deux arrêts de son gardien face à Dusko Tosic et Matej Mitrovic. A noter qu’avant cette série, Lyon restait sur six défaites lors des sept derniers exercices de tirs au but. Depuis, l’OL a remporté trois séances de tirs au but sur quatre. Non seulement Anthony Lopes a été héroïque en Turquie, mais il a peut-être aussi enterré une malédiction.

9 janvier 2022 : la barre des 400 matches dépassée

Le 9 janvier dernier, en marge de la 20e journée de Ligue 1, Anthony Lopes a disputé face au PSG (1-1) son 401e match toutes compétitions confondues sous les couleurs de l’OL. Agé de 31 ans, celui qui a commencé le football à 6 ans à Saint-Genis Laval ne compte pas s’arrêter en si bon chemin :

« Je suis toujours motivé. Les personnes qui me connaissent savent que je ne lâcherai rien. » Avec toujours en ligne de mire les records de longévité à l’OL de Serge Chiesa (542 matches) et de Grégory Coupet (519 matches).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi