jeudi 25 juillet 2024

Arthur Fils : « Tout donner pour être en deuxième semaine ! »

FILS - SAFIULLIN (EN COURS)

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Par Jean-Marc Azzola, en direct de Wimbledon

Grand ami de Giovanni Mepetshi Perricard la nouvelle sensation tennistique française, le Français natif de l’Essonne atteint pour la première fois un troisième tour en Majeur à Wimbledon et a assisté à la blessure en direct de Hurcakz, sa victime du jour (7/6, 6/4, 2/6, 6/6 9-8), abandon). Il avait rejoint ses cinq autres compatriotes à ce stade de la compétition (Mepetshi Perricard, Pouille, Halys, Monfils et Humbert). En espérant mieux…

Sur sa victoire contre un grand spécialiste de la surface Hubert Hurkacz

« Je me suis bien senti. Bien entendu ce n’était pas la fin souhaitée. Mais je suis satisfait de la manière dont je suis resté concentré pendant les deux premiers sets. Cela a été un grand match. J’ai joué contre un top 10 et un des meilleurs joueurs du circuit sur gazon ». 

Sur son ressenti par rapport son adversaire du jour

« Hubert est un des mecs les plus gentils sur le circuit. Tout le monde l’apprécie. C’est un type super cool. Il n’a aucun problème avec personne. Il est très fair-play. Même dans des conditions aussi difficiles qu’il a pu endurées, il a tenu à me féliciter et me dire bravo ! ».

Sur son geste quand il a essayé de le relever « J’ai eu une réaction normale. J’ai vu un copain à terre. Il avait mal et il ne pouvait plus bouger. J’ai espéré qu’il aille mieux et qu’il puisse marcher. Il m’a répondu qu’il sentait quelque chose dans son genou. A ce moment-là je n’ai plus pensé au score. J’ai juste essayé de l’aider ». 
« Giovanni va être un des meilleurs joueurs du monde… »

Sur son début de match maîtrisé et la fin plus entre ses mains…

« Je ne sais pas si finir un match comme cela est arrivé souvent en tennis. Mais c’était très étrange. Hubert est un bon ami et c’est toujours désolant d’assister à une telle issue. Désormais je suis content de disputer un autre match à Wimbledon (contre Roman Safiullin, Ndlr).Néanmoins je reste triste par ce qui est arrivé à mon adversaire ». 

Sur sa relation étroite avec Giovanni Mepetshi

« On s’envoie des messages en permanence. On se voit presque tous les jours quand on le peut. On est vraiment très proches. On se connaît depuis qu’on a l’âge de dix ans. On est partis plusieurs fois en vacances ensemble. J’ai grandi avec lui. Depuis notre période de formation à Poitiers, on a passé du temps ensemble sur le circuit. On est comme des frères. Je trouve cela très plaisant de le voir évoluer de la sorte ». 

Sur la manière dont il voit son grand copain progresser

« Il va être un des meilleurs joueurs du monde. C’est un très grand champion. J’espère que dans le futur on va disputer des matchs de fou dans des endroits de malade ». 

Sur sa croyance à aller loin en tableau sur gazon

« Au départ je n’y croyais pas du tout. Ce n’est que ma deuxième année sur gazon. Je joue déjà mieux que l’an dernier (défaite au premier tour, Ndlr). Cependant, j’ai encore beaucoup de choses à améliorer notamment sur mes déplacements. Je suis au 3ème tour et je vais tout faire pour être en deuxième semaine».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi