mercredi 5 octobre 2022

Aurélien Tchouaméni : « Au Real pour repousser mes limites »

À lire

Transféré cet été au Real Madrid pour 80 millions d’euros + 20 de bonus (4ème plus gros achat de l’histoire du Real), Aurélien Tchouaméni mesure la chance qu’il a de rejoindre jusqu’en 2024 les rangs du plus grand club au monde. Pour autant, le milieu de 22 ans veut maintenant continuer sa progression et s’imposer comme l’un des meilleurs à son poste comme il l’a confié lors de sa présentation à la presse.

Comment vous sentez-vous au moment de rejoindre le Real Madrid, le club aux 14 Ligues des Champions ?

(Sourire) Je suis très content d’arriver et de commencer mon aventure au Real Madrid. On va travailler beaucoup pour continuer à gagner toujours plus de titres. C’est un grand club. Le plus grand au monde. C’est une chance et un rêve d’être au Real Madrid. On veut continuer à écrire cette immense histoire.

Pourquoi avoir choisi le Real Madrid alors que le Paris Saint-Germain insistait pour vous avoir ?

Il est vrai que j’ai eu l’opportunité d’aller dans un autre club, mais j’ai finalement opté pour le Real Madrid

. Dès que j’ai eu connaissance de l’intérêt du Real Madrid, je n’ai pas hésité une seconde. Je veux encore progresser et continuer à écrire mon histoire sous ce maillot mythique. C’est le meilleur choix que je pouvais faire. Le Real me permet de continuer à aller de l’avant. C’est la meilleure équipe du monde. Il suffit de regarder les joueurs qui composent son effectif. Il y a une grande exigence au quotidien dans ce club et j’ai hâte de réussir de grandes choses ici.

Camavinga et Benzema ont joué un rôle

Comment avez-vous été accueilli par vos coéquipiers en sélection, Karim Benzema et Edouardo Camavinga ? Ont-ils été importants dans votre décision ?

C’est vrai que j’ai eu cette chance de pouvoir parler avec Karim et Camavinga. On a rapidement discuté dès que les premières rumeurs sont sorties dans la presse. J’ai pu justement échanger avec Eduardo sur son évolution au club depuis qu’il est arrivé. Il suffit de voir ses matches.

Il a énormément progressé depuis son arrivée au club. Ils sont super contents que je vienne au club. C’est une chance de faire partie de la meilleure équipe au monde. Quand les négociations sont devenues de plus en plus sérieuses, j’ai pu compter sur eux pour qu’ils m’informent sur le club en détails et pour valider le choix [que je m’étais fait dans ma tête.

Ils m’ont déjà beaucoup parlé du fonctionnement du club. Ils sont déjà là pour me donner des conseils précieux. J’ai pu compter sur eux depuis le début et ce sera encore le cas dès la reprise.

« Depuis son arrivée, on voit comment un joueur comme camavinga a pu progresser »

Qu’avez-vous ressenti au moment de recevoir l’appel du Real Madrid ?

Très honnêtement, j’avais des discussions bien avancées avec d’autres clubs mais, inconsciemment, j’avais toujours le Real Madrid dans un coin de ma tête. J’avais toujours cet espoir. Et dès que j’ai eu ce coup de fil, je n’ai plus eu de doutes. Avec mon agent et ma famille, on voulait faire en sorte que ça avance dans le bon sens et que l’on trouve le meilleur accord pour tout le monde. C’est un moment magique que d’arriver dans ce club.

Kylian Mbappé a-t-il tenté de vous convaincre de le rejoindre au PSG ?

Kylian a fait le choix de rester au PSG. Il savait que j’allais sûrement partir de l’AS Monaco. Il m’a simplement demandé s’il y avait la possibilité que je vienne à Paris. Comme je lui ai dit, ma première option a toujours été le Real Madrid. Il a toujours compris et dès que cela a été officiel, il était le premier à être heureux pour moi.

N’avez-vous pas peur de la concurrence au milieu de terrain ?

Quand on vient dans le plus grand du monde, il est normal d’avoir de la concurrence. C’est important d’avoir cette exigence au quotidien. Il va falloir que je travaille et que je démontre à l’entraînement que je veux être le meilleur pour jouer. J’en ai conscience. Ça me donne beaucoup d’excitation.

Qu’espérez-vous apporter à votre nouvelle équipe ?

Mon intelligence de jeu. Ma volonté de toujours être un plus pour mon équipe grâce à mes passes et mes interceptions. J’ai aussi un bon physique qui me permet de vite me mettre en action. J’ai pleins d’atouts que je compte bien mettre à profit au Real. Dans ma formation, j’ai toujours joué à deux milieux. Quand je vois le 4-3-3 du coach, je pense que je serai plus en 6. Mais j’ai aussi été capable de jouer en 8 comme en sélection. Je suis assez polyvalent. Il n’y a aucun problème pour moi.

Comment avez-vous vécu la dernière campagne européenne victorieuse du Real Madrid ?

(Sourire) Pour la petite anecdote, j’ai bien suivi cette campagne. Les négociations avaient déjà commencé avec le Real Madrid. Et à chaque fois que je voyais le Real Madrid passer les tours face à Paris, City ou Chelsea, j’envoyais un petit message à mon agent pour qu’il réussisse à m’envoyer au Real Madrid. Je suis très content que ce soit réel maintenant.

Aurélien Tchouaméni sur les pas de Modric

On vous décrit comme un joueur exigeant et travailleur qui cherche toujours à analyser ses performances et qui n’hésite pas à regarder beaucoup de matches. D’où cela vous vient-il ?

J’essaye de m’inspirer des plus grands et j’ai vite été attiré par la culture américaine et le basket. Quand je regarde les vidéos de Kobe Bryant et de Michael Jordan, je vois qu’ils ont toujours cherché à repousser leurs limites. Ils ont toujours fait en sorte de se donner les moyens d’atteindre les sommets. Si tu veux marquer l’histoire de ton sport, tu ne peux pas te reposer sur tes lauriers. A chaque fois que tu décides de quelque chose, il faut savoir se remettre en question pour avancer. Je travaille au quotidien pour cela. Pour l’instant, ça me réussit pas mal. Je vais faire en sorte de continuer et de suivre ce chemin.

Le Real Madrid n’a pas hésité à dépenser 80 M€ pour vous avoir. Le fait de devenir le 4ème joueur le plus cher de l’histoire du Real Madrid, avec une somme généralement destinée aux attaquants, ne vous met-il pas de pression supplémentaire ?

Très honnêtement, je n’ai pas fait attention au prix. Aujourd’hui, j’essaie d’être le meilleur sur le terrain, à chaque fois. Ce sont des choses qui se passent entre les clubs. Les joueurs ne décident pas de leur prix. Ça ne m’intéresse pas et cela ne me fait pas plus peur que cela.

On vous présente comme le successeur naturel de Casemiro. Qu’estce que ça représente ?

J’ai bien suivi sa carrière. Depuis tout petit, je regarde les matches du Real Madrid et dès que je me suis fixé comme milieu de terrain, j’ai tout de suite cherché à m’inspirer des meilleurs. Et Casemiro en faisait partie. Il est impressionnant et si à la fin j’arrive à remporter autant de Ligues des Champions que lui, cela sera plutôt un bon signe pour moi (sourire).

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi