lundi 3 octobre 2022

Aurillac, la Pro D2, un apprentissage nécessaire

À lire

Comme l’année dernière, le club a pêché à l’extérieur. Tout n’est pas à jeter, Roméo Gontinéac l’a bien compris et affiche un visage déterminé. Aurillac veut viser plus haut !

Aurillac continue sur la lancée. Arrivé il y a trois saisons, Roméo Gontinéac grimpe petit à petit au classement terminant proche de la zone rouge lors de sa première saison et 10ème la saison dernière. Une progression qui ne semble plus s’arrêter.

Aurillac et toute la Pro D2 dans votre mag en vente chez votre marchand de journaux.

« On a eu deux années et demi un peu compliquées. Un peu moins l’année dernière, mais on bâtit avec un effectif qu’on a stabilisé tout au long de l’année. » Une saison intéressante, mais qui laisse des regrets. Le club aura flirté avec les barrages.

« On s’est éloigné au fur et à mesure. Il faut que les joueurs gardent ça en tête, si on est beaucoup plus ambitieux, ça peut le faire. » Au terme de la saison, la satisfaction est là, mais le coach reste lucide. Louant sa défense, il semble avoir trouvé où son équipe a pêché :

« On perd nos matches, par exemple à Bourg en Bresse, dans les trois dernières minutes. A Montauban aussi, on a dominé le match pendant 65/70 minutes et on perd. Il faut qu’on soit plus tueur ».

« Il faut qu’on soit plus tueur »

Mais ce que l’on remarque, c’est surtout le peu de recrutement de la part d’Aurillac pour renforcer l’équipe. Un choix fort et expliqué par la mentalité du coach qui veut faire grandir son effectif. D’autant plus que les espoirs du club ont réalisé une saison impressionnante dans leur championnat. Le mélange entre jeunes et joueurs expérimentés permettra au club de ne plus regarder vers le bas.

« C’est un choix et une stratégie du club, on donne de plus en plus d’importance aux espoirs. Si on arrive à garder cet effectif de jeunes, on peut créer quelque chose de solide pour les années à venir. »

La saison commence donc avec un effectif qui se connaît et qui garde en tête les leçons de la saison passée. Maintenant Aurillac grandit et change ses objectifs : objectifs les barrages ! Dans un championnat de plus en plus dur où ça bataille beaucoup, le coach roumain affiche ses ambitions :

« Physiquement et mentalement, on doit être plus fort, arriver à faire basculer ce match qu’on perd dans les dernières minutes. Notre premier objectif est de ne pas perdre à la maison. Et si on fait ça, on a toutes nos chances d’être dans le 6. C’est l’objectif du staff, de la région et c’est une ambition collective de viser le plus haut possible. » Il n’y a plus qu’à !

La recrue : Masterson, ça sent bon !

Ayant joué la Coupe d’Europe avec le Connacht, Aurillac a recruté avec Eoghan Masterson un profil expérimenté en 3ème ligne, qui a joué plus de cent matches en Ligue Celte. A 29 ans, le 3ème ligne irlandais est polyvalent et très attiré par la touche et la mêlée, et s’est engagé pour deux saisons, plus une en option. Il devrait remplacer le Géorgien, Giorgi Tsutskiridze, parti au Stade Français. L’Irlandais avec son expérience devrait être précieux.

Louis Douchin

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi