vendredi 14 juin 2024

Ballon d’or : pourquoi il ne peut échapper à Karim Benzema

À lire

Selon un calendrier qui suit désormais la saison sportive au détriment de l’année civile, c’est le 17 octobre à Paris que sera remis le 65ème Ballon d’Or de l’histoire. Et on ne voit pas vraiment comment, notamment eu égard aux nouveaux critères de sélection, il pourrait ne pas revenir à Karim Benzema.

« Il n’y a pas de doutes, Benzema fait une saison spectaculaire qu’il a terminée en gagnant la Ligue des Champions, une compétition où il a été décisif dans tous les matches à partir des huitièmes de finale. Pour moi, cette année, il n’y a pas beaucoup de doutes. »

Venant d’un sextuple lauréat qui connait comme sa poche les méandres de l’attribution du trophée individuel le plus convoité au monde, Messi (pour le média argentin Tyc Sports), le pronostic aurait presque une valeur d’adoubement, sinon de passage de témoin.

Au lendemain de sa cinquième victoire en Ligue des Champions, c’est vrai que le débat semblait aussi limité qu’étaient rares ses concurrents sérieux. Avec le nouveau règlement, attribuant la priorité aux performances individuelles « et au caractère décisif et impressionnant des prétendants », avec le palmarès collectif en critère numéro 2, la classe et le fair-play en critère numéro 3, Benzema semblait cocher toutes les cases cette saison.

Benzema fait l’unanimité du monde du foot

Champion d’Espagne, meilleur buteur de Liga (27 buts, son record), et de la Ligue des Champions (15 buts en 12 matches), élu meilleur joueur de la Ligue des Champions par un panel d’observateurs techniques de l’UEFA, il a aussi reçu le prix du plus beau but de la saison, avec son coup de tête décisif contre Chelsea en quarts de finale aller, à l’origine et à la conclusion d’une action initiée par Vinicius.

En marquant 49 buts (16 passes décisives) en 53 matches toutes compétitions confondues, KB9 a pulvérisé tous ses records et réalisé la meilleure saison de sa carrière. A 34 ans, au sommet de son art, son heure est arrivée. Après la 4ème place de 2021, la première lui tend les bras.

Dans cette édition amputée de toute grande compétition de sélections, Euro ou Coupe du monde, seul Mohamed Salah (Sadio Mané à un degré moindre) était en mesure de lui contester ce statut de meilleur joueur du monde. Encore aurait-il fallu que le meilleur buteur (23 buts) et meilleur passeur (13 passes décisives) de Premier League remporte aussi collectivement le championnat et la Ligue des Champions.

En laissant à Manchester City le sacre anglais, au Real la coupe aux grandes oreilles, l’international égyptien savait qu’il laissait aussi le Ballon d’Or au vainqueur de la dernière Ligue des Nations 2021, buteur en demi-finale et en finale face à la Belgique et à l’Espagne, sur des scénarios rocambolesques qui ne sont pas sans rappeler ceux des remontadas fantastiques en Ligue des Champions face au PSG, à Chelsea et à Manchester City.

Largement favori des bookmakers anglais

A chaque fois, un point commun à ces matches de légende : Karim Benzema. Incontournable avec les Bleus comme avec les Merengue, le Lyonnais peut se préparer à devenir le cinquième joueur français à recevoir le Ballon d’Or après Kopa (1958), Platini (1983, 1984, 1985), Papin (1991) et Zidane (1998), le second après Zizou à le recevoir alors que le panel des joueurs sélectionnés ne se limite plus à l’Europe (depuis 1995), mais au monde.

Sans ce petit détail qui n’en est évidemment pas un, Platini n’aurait certainement pas devancé Maradona à trois reprises… ce qui rend son futur sacre encore plus significatif et, donc, attendu par tous. Après la victoire en Ligue des Champions, chez les bookmakers anglais, Benzema était donné largement favori pour le Ballon d’Or à 1,01 contre 1 !

Derrière, Salah était à 10 contre 1, Mané troisième à 12 contre 1. Sur Canal +, après sa cinquième C1, sa réflexion résumait tout : « Le Ballon d’Or est dans un coin de ma tête, forcément. En club, je ne peux pas faire mieux. » Y’a plus qu’à attendre le 17 octobre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi