lundi 24 juin 2024

Michel Platini : « En 2022, je vais prouver que je suis innocent »

À lire

Au cours d’une longue interview exclusive pour Europe 1 (réalisée par Jacques Vendroux et Jean-François Pérès), Michel Platini évoque son procès avec la justice suisse, et met en garde contre les débordements dans les stades.

Alors que les incidents se sont multipliés dans les stades de Ligue 1, depuis le début de saison, Michel Platini met en garde les supporters. « J’ai connu le Heysel, j’ai vu des gens mourir », explique l’ancien président de l’UEFA, dans un long entretien exclusif accordé à Jacques Vendroux et Jean-François Perès, et diffusé ce soir sur Europe 1 (20h). « Les supporters doivent bien réfléchir à ce qu’ils font… ».

Michel Platini : « Si j’ai arrêté ma carrière en 1987, c’est en partie à cause du Heysel »

Michel Platini, qui avoue ne s’être jamais remis de cette soirée cauchemardesque, révèle que le drame du 29 mai 1985 a eu des conséquences directes sur sa carrière. « Si j’ai arrêté ma carrière en 1987, c’est en partie à cause du Heysel », confie-t-il à son ami, Jacques Vendroux, qui, depuis le 20 décembre, travaille pour Europe 1, avec Lionel Rosso et Jean-François Perès.

A lire aussi > Jacques Vendroux, de Radio France à Europe 1, les raisons d’un transfert

Dans le long entretien diffusé ce soir, Michel Platini évoque longuement son procès avec la justice suisse*. « En 2022, je vais prouver une nouvelle fois que je suis innocent », martèle-t-il. « Je n’ai rien à me reprocher, je n’ai rien à voir dans tout ça, on a voulu m’empêcher d’être président de la FIFA ».

*Michel Platini et Sepp Blatter (ex président de la FIFA), ont été mis en accusation officiellement (après six ans d’enquête) pour avoir organisé illégalement un paiement de deux millions de francs suisses (1,88 million d’euros) en la faveur du Français.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi