lundi 26 février 2024

Benoît Cosnefroy : « Nous avons des objectifs élevés même sans Bardet »

À lire

AG2R Citroën prendra le départ sans Romain Bardet parti sous d’autres cieux (DSM) pour la première fois depuis 2013. L’équipe ne jouera plus le général, mais elle garde quand même de grandes ambitions. Avec en chef de file Benoît Cosnefroy.

Comment allez-vous après votre blessure au genou. A-t-elle perturbé votre préparation pour le Tour ?

Non, ça va. Quand j’ai repris en mars, je n’étais pas à mon meilleur niveau, mais c’est normal après une blessure il faut retrouver du rythme. Je suis revenu petit à petit.

Avez-vous douté ?

Non, je suis un garçon qui arrive à prendre du recul sur les choses. J’ai toujours eu des pensées positives et elles me permettront de revenir à mon meilleur niveau. Les blessures font partie de notre vie même si le genou c’est délicat.

« Aurélien Paret-Peintre ou Ben O’Connor peuvent tirer leur épingle du jeu »

Pour la première fois depuis 2013, l’équipe court sans Romain Bardet parti chez DSM. Allez-vous avoir plus de responsabilités sur ce Tour ?

Je ne serai pas le seul. Romain fait partie des stars du cyclisme français, ça fait bizarre de ne pas l’avoir car c’était un coureur ultra important au vu de sa carrière. Sans lui, on ne vise plus vraiment le général bien sûr.

Y’a-t-il des coureurs qui peuvent quand même faire une bonne place au général ?

Aurélien Paret-Peintre ou Ben O’Connor peuvent tirer leur épingle du jeu, mais ce ne sont pas des coureurs qui sont habitués à disputer le général. On a une équipe tournée vers les victoires d’étapes. On sera offensifs, on possède des coureurs éclectiques, on peut briller sur plusieurs terrains. C’est super intéressant.

Benoît Cosnefroy veut faire la différence en Bretagne

Après votre superbe Tour l’an dernier et votre épopée avec le maillot à pois (il l’a porté entre la 2ème et la 16ème étape, Ndlr), pensez-vous pouvoir revivre de tels moments ?

Je l’espère, mais je ne suis pas un candidat pour le classement de la montagne bien évidemment (rires). J’ai adoré l’an dernier même si je n’ai pas pu le partager avec le public. C’était frustrant

Quelles sont vos ambitions personnelles ?

J’espère tirer profit du premier week-end en Bretagne sur des routes que je connais bien. Nous avons des objectifs élevés même sans Romain.

Depuis votre Tour 2020, sentez-vous que les attentes autour de vous ont changé ?

Oui je pense qu’il y en a plus, mais je ne changerai pas ma philosophie, j’aime attaquer et je continuerai. Il y a plus d’attentes auprès du grand public qui m’a peut-être découvert l’an dernier, mais les suiveurs voient ma progression depuis plusieurs années déjà, pas simplement depuis l’an dernier.

Benoït Cosnefroy entend jouer les premier rôles en Bretagne. Toute son actu dans Le Sport.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi