dimanche 2 octobre 2022

Bonne nouvelle : Antoine Griezmann se rapproche de l’OM

À lire

Le partenariat signé entre l’OM et la structure esport des frères Griezmann, Grizi esport, démontre que l’attachement de l’international pour le club phocéen n’est pas feint. Et qu’à terme, un transfert n’est peut-être pas si utopique que ça…

Lorsqu’il a créé Grizi esport, avec son frère Théo, Antoine Griezmann ne se doutait certainement pas qu’un an après il allait se rapprocher de l’OM. C’est pourtant ce qui s’est passé en novembre.

En signant dans le club qu’ils chérissaient dans leur enfance, les deux frangins lui ont offert deux joueurs stars du jeu vidéo FIFA, Rafsou (23 ans) et Mino (22 ans), qui représentent l’OM en eLigue 1 (organisée par la LFP), mais aussi lors des différentes compétitions internationales comme FIFA Global Séries ou FIFA eClub World Cup.

Le premier, Fouad Fares, arrive de Lyon (OL eSport) et de la prestigieuse équipe française Vitality avec qui il fut champion de France et vice-champion du monde. Le second, Amine Boughanmi, ex du team Millenium, arrive de Saint-Etienne et est le champion de France en titre d’eLigue 1, membre de l’équipe de France qui tentera de défendre en mai son titre de championne du monde à la FIFA eNations Cup.

Dans une discipline en pleine expansion, et au-delà de ces deux belles prises, par l’intermédiaire de son directeur général en charge du marketing et des médias, Hervé Philippe, le club se félicite »  d’une collaboration qui permettra à l’OM d’organiser des activations online et physiques à l’Orange Vélodrome, avec ses fans à Marseille, en France et à travers le monde, mais aussi de toucher un public toujours plus large, plus jeune et connecté, l’occasion de mieux cerner un nouveau secteur, dans la lignée de notre arrivée sur des plateformes comme TikTok ou Twitch. »   

Griezmann et l’OM, une longue histoire d’amour

Pour le supporteur lambda et traditionnel, largement majoritaire au coeur du Vélodrome, peu ou pas du tout sensible à ces nouvelles formes de pratiques, c’est évidemment la perspective de se rapprocher de l’international du Barça qui prime.

On connaissait l’attachement d’Antoine pour l’OM, maintes fois répété depuis la demifinale de l’Euro 2016 face à l’Allemagne gagnée au Vélodrome jusqu’à la finale de la Ligue Europa en 2018, où il avait manifesté beaucoup de compassion pour les joueurs de Garcia et d’admiration pour la ferveur du peuple phocéen, on sait maintenant que c’est vraiment une affaire de famille.

« En tant que fan de l’OM, l’histoire est encore plus belle, disait Théo (ce dernier n’a pas répondu à nos demandes d’interview tout comme les deux joueurs, Ndlr) sur le site officiel du club au moment de la signature. C’est un rêve de gamin, un grand honneur de s’associer à un club aussi prestigieux et nous allons tenter de porter haut les couleurs de Grizi eSport et de l’OM avec deux joueurs talentueux ! »   

Dans le rôle de Pablo Longoria, le cadet des Griezmann peut-il ramener Grizi à l’OM ? A 30 ans (le 21 mars), sous contrat jusqu’en 2024 avec le Barça, il est évidemment encore inaccessible, tant financièrement, en raison de son salaire (38 M€ par an, footballeur français le mieux payé), que sportivement.

Du virtuel à la réalité, pour voir son nom associé à celui de l’OM dans la vraie vie, celle du vrai foot sur le terrain, il faudrait un petit miracle. Ou de la patience… et éventuellement de nouveaux repreneurs qui feraient de lui la tête d’affiche de leur projet, à l’instar de McCourt qui était allé chercher Payet il y a cinq ans. Cette fois le contact serait direct. Car Antoine Griezmann fait déjà partie de l’OM.

Tom Boissy

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi