jeudi 23 mars 2023

Bora-Hansgrohe : Le changement, c’est maintenant… sans Sagan !

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Si Bora-Hansgrohe a perdu Peter Sagan, elle a gardé son attractivité en attirant d’autres coureurs capables surtout de jouer un grand rôle sur les épreuves au long cours.

On aurait pu croire que la perte d’un coureur du calibre de Peter Sagan aurait entamé le moral des troupes. Cela aurait pu également changer les plans et la stratégie de cette équipe allemande. C’est bien ce qui va se passer.

Avec pas moins de onze nouveaux coureurs, une nouvelle politique, la Bora rentre dans une nouvelle ère. Mais sans qu’un tremblement de terre ne survienne. Les choix sont clairement assumés. Chez Bora-Hansgrohe, on va faire sans Peter Sagan et autrement.

A en croire Jai Hindley, la page semble même déjà tournée. Avec un focus sur les grands Tours : « L’équipe sera très performante sur tous les terrains, mais en particulier sur les grands Tours. Il y a de nouveaux coureurs très costauds qui nous ont rejoints dans une équipe déjà très forte à la base. Je crois fermement que la Bora-Hansgrohe sera une équipe-clé lors des prochaines saisons. Rien que pour cela je suis fier de faire maintenant partie de ce nouveau projet ».

Hindley succède à Sagan

L’Australien, ancien coureur de DSM, 2ème du Giro en 2020, est donc optimiste et il y a de quoi. La Bora-Hansgrohe a mis les moyens pour attirer de très bons coureurs. Parti Sagan, Sam Bennett arrive à la rescousse. Que ce soit Hindley ou l’Irlandais, tous deux vont être animés par un fort esprit de revanche après une saison 2021 un peu compliquée. Les adversaires pourraient payer la note.

Outre Hindley, le bon grimpeur Sergio Higuita (24 ans) n’est pas un simple faire-valoir dans les courses de trois semaines. Il a déjà remporté une étape sur la Vuelta en 2019 en se classant 14ème.

Cette année, pour son deuxième Tour de France, il a obtenu une belle 25ème place. Le champion de Colombie 2020 est en pleins progrès. Son profil de grimpeurpuncheur devrait lui permettre de se mettre en évidence dans sa nouvelle équipe.

Les grands Tours dans le viseur

En particulier sur les courses d’un jour comme Liège-Bastogne-Liège ou la Flèche Wallonne. La venue de Vlasov (Astana) confirme la volonté de la formation germanique de frapper un grand coup sur les grandes courses à étapes.

Que ce soit Hindley, Higuita ou le Russe, ils peuvent prétendre à un rôle de leader dans les courses à étapes. Le 4ème du dernier Giro sait donc à quoi s’en tenir :

« Mon ressenti est celui d’une équipe très organisée, se félicite Vlasov. Chez Bora, on m’a fait comprendre qu’on se concentrerait sur moi pour le classement général d’une grande course par étapes. J’ai choisi cette équipe justement pour être le leader après mes bons résultats de cette année. J’ai fait des progrès importants. J’ai montré que je pouvais me battre pour le podium ».

Bora-Hansgrohe s’apprête à écrire un nouveau chapitre de son histoire. L’ère Peter Sagan appartient déjà au passé.

Arrivées : Archbold (Deceuninck-Quick Step), Bennett (Deceuninck-Quick Step), Haller (Bahrain-Victorious), Higuita (EF Education-Nippo), Hindley (Team DSM), Koch (Intermarché-Wanty Gobert), Luhrs (Junior), Mullen (TrekSegafredo), Uijtdebroeks (Junior), Van Poppel (Inter-marché-Wanty-Gobert), Vlasov (Astana-Premier Tech), Lipowitz (Tirol)

Départs : Ackermann (UAE Team Emirates), Baska (Dukla), Bodnar (TotalEnergies), Oss (TotalEnergies), Sagan Peter et Juraj (TotalEnergies), Schillinger (retraite), Schwarzmann (Lotto-Soudal), Selig (Lotto-Soudal)

Cyclisme_Sport_Vélo

Ne manquez-pas, Le GUIDE de la SAISON 2022en vente ici, ou chez votre marchand de journaux

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi