samedi 13 juillet 2024

Brandon Ingram (Nouvelle-Orléans), les ailes des Pelicans à la quête des records

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Depuis le début de saison, le phénomène de la Nouvelle-Orléans, Brandon Ingram, sillonne les parquets en quête de records. L’occasion de rappeler quelques-uns de ses faits d’arme.

Faux – Ingram a été drafté en premier en 2016

L’élément clé des Pelicans n’a pas été le premier joueur à être choisi en 2016. Cette année-là, c’est l’ancien meneur des LSA, Ben Simmons, qui a rejoint en premier une équipe NBA (Philadelphie). Le joueur de Duke avait été lui choisi en 2ème position par les Lakers.

Vrai – il a déjà obtenu un titre de player of the week

Le 28 décembre 2020, le coéquipier de Devonte’ Graham a reçu son premier titre de Player of the Week de la Conférence Ouest (joueur de la semaine), pour ses résultats impressionnants lors des matches joués en décembre. L’ailier est devenu le premier joueur de l’histoire des Pelicans à afficher au moins 80 points, 20 rebonds et 20 passes décisives.

Faux – Ingram n’a jamais joué aux lakers

Lorsqu’il est drafté en 2016, l’international américain attire en premier lieu l’attention des Lakers de Los Angeles. Son aventure en Californie durera trois saisons. Il sera envoyé à la Nouvelle-Orléans dans le transfert d’Anthony Davis.

Faux – il n’a jamais participé au all-star game

Grâce à ses performances lors de la saison 2019/2020, Brandon Ingram est désigné pour participer à la prestigieuse rencontre entre les meilleurs joueurs de la saison. Malheureusement, avec seulement 9 minutes de jeu, le joyau des Pelicans n’a pas eu le temps de s’exprimer (1 rebond, 1 passe décisive, 2 points). Mais, au vu de ses derniers résultats, le joueur de 24 ans devrait amplement revenir sur les terrains des stars cette saison.

Faux – Ingram est né à New-York

La star des Pelicans est issue de la ville de Kinston en Caroline du Nord dans l’est des Etats-Unis. C’est dans cette ville que l’ailier a commencé à jouer. Pendant sa carrière à Kinston, il a aidé son équipe à remporter quatre championnats d’Etat consécutifs.

Faux – il n’a jamais reçu le titre de NBA most improved player

En 2020, le natif de Kinston a remporté le trophée de NBA Most Improved Player (joueurayant le plus progressé) haut la main. Son transfert en Louisiane lui a permis de devenir un élément décisif (23,8 points, 6,1 rebonds, 4,2 passes en 33,9 minutes) et de signer un contrat de 158 millions de dollars sur cinq ans.

Faux – Son joueur préféré est Lebron James

Même s’il a joué un an aux côtés de LeBron James, Brandon Ingram lui préfère Kevin Durant. « Pour moi, ça a toujours été Kevin Durant, vraiment. Je l’ai regardé au lycée, je l’ai regardé à l’université, je l’ai regardé depuis son année rookie jusqu’à aujourd’hui. »

Vrai : Il est engagé auprès d’associations caritatives

Lorsqu’il évoluait dans le sud de la Californie, il a participé à la soirée casino de la Lakers Youth Foundation, au dîner de Thanksgiving pour la LAFD et au tournoi de golf de la Lakers Youth Foundation. En dehors des activités organisées par sa franchise, l’ailier des Pelicans s’est rendu à Kinston, dans sa ville natale, afin de distribuer des fournitures scolaires aux enfants en difficulté.

Faux : Ingram porte le numéro 12

Le natif de Kinston n’a jamais arboré le chiffre 12 sur sa tunique, le numéro le plus porté en NBA. Dans son club de la Nouvelle-Orléans, tout comme aux Lakers, Brandon Ingram a choisi le 14.

Vrai – Son record est de 49 points

Le 16 janvier 2020, lors d’une rencontre face aux Utah Jazz (138-132 après prolongation), le natif de Kinston a battu son record personnel en inscrivant 49 points (contre 40 jusque-là) au terme d’un match fou.

Vrai – son nouveau surnom est Durag B.I.

Couvrant ses cheveux d’un durag (un morceau de tissu qui se prolonge dans le cou), l’ancien Lakers a hérité de ce surnom. Il en posséderait une centaine de toutes les couleurs, en emmenant une vingtaine en déplacements.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi