mercredi 17 juillet 2024

Ce qui manque encore à Kevin De Bruyne

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

La carrière de Kevin De Bruyne (31 ans) a déjà été mouvementée. Le Foot magazine profite de son CV pour revenir sur les grandes lignes de son parcours et de son palmarès.

MORPHOLOGIE : 1m8172 kg

Même s’il ne fait pas figure de monstre physique, Kevin De Bruyne est un dur au mal capable de répondre au défi physique de ses adversaires.

FORMATION

KVV Tronchiennes : 1997-1999
KAA La Gantoise : 1999-2005
KRC Genk : 2005-2008 Il démarre le football à 6ans dans le club de sa ville de naissance, mais il est rapidement repéré. Direction le club phare de sa région natale, La Gantoise. Pendant 6 ans, il poursuit ses gammes, mais se résout rapidement à se rendre dans l’un des clubs majeurs à l’époque, le KRC Genk. Il a tout juste 14 ans et continue sa progression rapide au centre de formation. Cependant, le club ne freine pas son éclosion et l’intègre à l’équipe première à seulement 17 ans.

EXPÉRIENCE

KRC Genk : 2008-2012

Il va sur ses 18 ans quand il découvre la Jupiler Pro League, en mai 2009, lors d’une défaite 3-0 à l’extérieur face à Charleroi. Auparavant, il aura connu quelques bancs de touche face à Dender, Westerlo et le Cercle Brugge. La saison d’après, il intègre l’équipe première définitivement et s’impose comme une valeur sûre du KRC Genk, qu’il mènera au titre national en 2011. Après une année et des débuts avec son club formateur en Ligue des Champions, il est alors sur le départ et profite d’une belle offre pour quitter la Belgique à 21 ans.

Chelsea FC : Janvier 2012-2013

Acheté 8 M€ par le club anglais, dès le mois de janvier 2012, il y signe 5 ans avec un plan de carrière qui doit lui permettre de devenir le futur patron des Blues. Prêté à Genk, il y termine sa saison, mais il devra encore passer par la case prêt pour jouer la saison d’après. La Premier League attendra…

Werder Brême : 2012-2013

Direction la Bundesliga et le Werder Brême où il se distingue. Même si la formation allemande ne joue pas les premiers rôles, Kevin De Bruyne marque les esprits et se distingue au point d’être désigné comme l’une des meilleures acquisitions du club.

Chelsea FC : 2013-Janvier 2014

Après son excellente saison au Werder, De Bruyne revient à Londres avec l’ambition de s’y imposer. Mais José Mourinho ne pense pas comme lui. Au départ, il souhaite l’inclure dans le deal d’André Schürrle et le prêter au Bayer Leverkusen. Ce qu’il refuse. Une décision que Mourinho voit comme une offense. Il le mettra au placard et l’utilisera très peu. 9 bouts de matches sur la première partie de saison…

VfLWolfsburg : Janvier 2014-2015

Le club allemand saute sur l’occasion et recrute dès l’hiver 2014, contre 22 M€, le milieu belge. Après quelques mois difficiles, il se libère et devient l’un des meilleurs joueurs du championnat d’Allemagne. En juin 2015, il sera même élu Joueur de la saison, une première pour un Belge.

Manchester City : Depuis 2015

En août 2015, il fait son retour par la grande porte en Premier League. Manchester City n’hésite pas à le recruter pour 76 M€, le double de sa valeur, pour construire son équipe autour du milieu belge. Et depuis 7 saisons, il fait le bonheur des Citizens. Au grand désarroi des Blues…

PALMARÈS

  • Champion de Belgique : 2011
  • Supercoupe de Belgique : 2011
  • Malgré trop peu d’années dans son pays, Kevin De Bruyne peut se vanter d’avoir remporté son champion national avec son club formateur.
  • Coupe d’Allemagne : 2015
  • Supercoupe d’Allemagne : 2015
  • Avant de quitter le championnat d’Allemagne pour Manchester, il est l’un des artisans de la victoire de Wolfsburg en Coupe d’Allemagne face au Borussia Dortmund (3-1) et en Supercoupe face au Bayern Munich (1-1, 5 tab 4).
  • Champion d’Angleterre : 2018, 2019, 2021 et 2022
  • Coupe d’Angleterre : 2019
  • Community Shield : 2019
  • Coupe de la Ligue anglaise : 2016, 2018, 2019, 2020 et 2021

Depuis qu’il est sous les ordres de Pep Guardiola, Kevin De Bruyne a pris de l’ampleur au point de devenir un relais précieux de l’entraîneur espagnol. Et s’il a remporté autant de titres, ce n’est pas anodin même s’il lui manque encore la Ligue des Champions dont il a été finaliste en 2021.

  • Coupe du Monde 2018 : 3ème

Frustré de la défaite en demi-finale (1-0) face à la France, Kevin De Bruyne doit se contenter de la 3ème place face à l’Angleterre lors de la Coupe du monde en Russie. Depuis, même si les promesses et le talent étaient là, c’est la déception qui prime au niveau de ses années en sélection. Pourtant longtemps considérée comme la numéro 1 au dlassement FIFA…

CONCLUSION

Un talent hors norme et un maestro de la passe décisive, Kevin De Bruyne a clairement marqué l’histoire du football mondial et belge. Toutefois, il lui manque ce grand trophée qui le fera basculer dans le statut de légende. Ancien joueur du RE Virton, Oostende, Saint-Trond et Westerlo

« Tout au long de ma longue expérience en Belgique, j’ai pu mesurer l’importance prise par Kevin De Bruyne. Même s’il est parti jeune du championnat belge, il a su s’imposer comme une référence à son poste et devenir au fil des ans l’un des meilleurs joueurs de l’histoire de la Belgique à l’image des Paul Van Himst, Jan Ceulemans, Marc Wilmots ou encore Enzo Scifo. »

« Au milieu de terrain, c’est un métronome et un joueur capable de débloquer une situation par une passe, un décalage, un centre ou une frappe. Et il a gagné en poids dans le groupe belge pour devenir un leader dans un groupe et une génération qui ne manquait pas de caractère et de talent. Seulement De Bruyne a pris le temps de gagner ce respect sur le terrain. Sous le maillot belge, on le sent parfois en mission, mais il est évident, même si en club, il a beaucoup gagné, qu’il manque ce titre international pour valider tout ce talent. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi