jeudi 1 juin 2023

Cette fois, un joueur se lâche : les supporters de l’OL encore accusés de racisme

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

Au cours d’un entretien avec nos confrères de Sofoot, Karl Toko Ekambi laisse entendre clairement qu’une frange de  supporters de l’Olympique Lyonnais est raciste.

Interrogé sur ses gros problèmes avec certains supporters, qui l’ont pris en grippe après des performances décevantes, l’international camerounais a fait des sous-entendus que chacun interprètera. « Bizarrement, ceux qui sont pris pour cible, ce ne sont pas des Lyonnais. Je ne vais pas dire le mot fort auquel je pense, mais voilà… Je ne veux pas le dire, mais c’est bizarre. Ce sont toujours les mêmes profils qui sont ciblés. »

A LIRE AUSSI : une Coupe pour sauver la saison : pourquoi l’OL en est là

L’allusion au racisme, qui gangrène certaines tribunes dans les stades, est à peine voilée par le joueur qui a dû être prêté au Stade Rennais pour terminer la saison.

En 2018, l’UEFA a ouvert une enquête

« Aouar ? Il est formé au club, mais il est autre chose aussi. Maxwel Cornet, Bertrand Traoré, etc… Dubois ? Lui, c’est autre chose. Il a eu des réactions envers les supporters. Mais sinon, ce sont toujours les mêmes profils qui sont ciblés, là-bas », répète Karl Toko Ekambi pour expliquer les raisons de l’acharnement des supporters à son égard.

Un fait qui n’est pas nouveau. Depuis de longues années, une certaine frange de supporters de l’OL sont accusés de racisme, ce qui, en 2018, a d’ailleurs fait l’objet d’une enquête de l’UEFA et d’une menace d’expulsion des Coupes d’Europe. Mais les constatations, au sein même du club, de la présence d’un mouvement d’extrême droite dans les virages, date de bien plus tôt encore.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi