samedi 2 mars 2024

Championnat d’Europe de hand (10-28 janvier) : les Français ne veulent pas douter avant les Jeux à Paris

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Le Championnat d’Europe lancera officiellement l’année 2024 de l’équipe de France avec forcément les Jeux Olympiques en ligne de mire. Du 10 au 28 janvier, les Bleus voudront valider avec succès les acquis de ces dernières années, en Allemagne, pour attaquer les JO de Paris avec confiance et ambition.

C’est désormais une habitude, l’équipe de France attaquera le prochain Championnat d’Europe avec l’idée de s’inviter parmi les favoris. Dans une compétition relevée, il faudra cependant réussir à se défaire de nombreux concurrents. Finaliste du dernier Mondial 2023, la France se sait attendue. D’autant que le dernier titre européen commence à dater.

À LIRE AUSSI : toute l’actu du hand dans votre dernier numéro

Si la dernière médaille date de l’édition 2018 avec le bronze, il faut remonter à 2014 pour trouver trace d’une médaille d’or. Les Bleus le savent et ne se cachent pas. Ils ont clairement envie de décrocher un nouveau titre avant de penser aux JO de Paris.

D’autant que les deux derniers Euros n’ont pas forcément été des succès. En 2020, la France s’était même vue sortir de la compétition lors du tour préliminaire avec seulement une victoire à son compteur, entraînant une crise sans précédent et le départ de Didier Dinart et l’arrivée de Guillaume Gille.

« Ça va être incroyable en Allemagne ! »

En 2022, la France a retrouvé des couleurs, mais a fini au pied du podium derrière l’Espagne, la Suède et le Danemark. C’est pour cela que cet Euro sera important pour l’équipe de France. Pour sa 16ème participation en autant d’éditions un record avec l’Espagne et la Croatie la France voudra réussir une grande compétition en Allemagne (du 10 au 28 janvier).

La médaille sera le minimum. Mais le groupe A des Bleus ne manque pas d’adversité avec le pays hôte, l’Allemagne, la Macédoine du Nord et la Suisse avec des ambiances incroyables à Düsseldorf et la Merkur Spiel-Arena (50 000 places) et la Mercedes-Benz Arena de Berlin (14 800 places). En ouvrant le bal face à la Macédoine du Nord le 10 janvier à 18h, la France aura l’occasion de tout de suite être dans le bain pour réussir sa compétition.

Et pour Nikola Karabatic, qui a connu la Bundesliga et Kiel, à ses débuts, retrouver l’Allemagne est une grande source de motivation. « On parle beaucoup des JO de Paris mais, pour nous, il y a d’abord ce rendez-vous en Allemagne avec l’Euro. Nous avons les JO dans un coin de notre tête, mais il y a cet Euro qui sera important. On se concentre dessus. Ce premier match devant 50 000 personnes va être incroyable. Le fait de le jouer en Allemagne, le pays qui a la plus grande culture sportive et handball au monde, c’est quelque chose de grand. Dans des salles pleines. »

Nikola Karabatic rêve d’y jouer en Allemagne

Avant de rajouter. « J’espère y être en janvier pour vivre cet Euro. Mon passage en Allemagne a été important dans ma carrière. Le fait de jouer à Kiel, un grand club, avec de grands joueurs et un grand coach, Noka Serdarusic, m’a fait progresser. Ça a été un point important. Jouer chaque match devant des salles pleines, je ne l’ai jamais retrouvé. J’étais fan depuis tout petit. Ça m’a fait toujours mal au cœur de voir le handball ne pas être reconnu à sa juste valeur en France. Et le fait de le voir à un tel niveau en Allemagne, ça m’a donné beaucoup d’énergie pour la suite de ma carrière. »

Vainqueur de l’Euro 2016, l’Allemagne tentera de surprendre à domicile même s’il faudra composer avec la Suède, tenante du titre, l’Espagne, habituée aux derniers carrés internationaux ces dernières années, ou encore le Danemark, triple champion du monde depuis 2019 ou encore la Norvège, l’Islande ou la Croatie. La densité des équipes présentes ne manquera pas de pimenter la compétition, qui sera d’un grand niveau. D’autant plus que le vainqueur ou le finaliste (en cas de victoire de la France) validera son billet pour Paris l’été d’après…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi