jeudi 2 février 2023

Cofidis : discrète, mais prête à gagner sur Le Tour de France

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Peu active sur le marché des transferts, Cofidis veut consolider les bases d’une saison 2022 réussie, qui lui a permis de bénéficier du statut World Tour pour les trois prochaines saisons, et de pouvoir travailler plus sereinement.

Cofidis a vécu une saison 2022 pour le moins stressante avec la menace d’une relégation en cas de manque de résultats. Finalement, les hommes de Cédric Vasseur se sont montrés à la hauteur et, en fin de saison, ils ont eu la confirmation qu’ils restaient dans l’élite au moins pour les trois prochaines saisons.

« Nous avons des ambitions dans les grands Tours notamment le Tour de France avec Guillaume Martin car c’est un Tour bien montagneux »

Une aubaine pour Jean-Luc Jonrond, l’un des directeurs sportifs : « C’est un soulagement, cela nous permet de participer aux meilleures épreuves du calendrier. On veut être présents dès le début de saison sur les épreuves françaises et les classiques belges. On veut passer un palier dans les épreuves World Tour d’un jour par rapport à 2022. Il ne faut pas avoir de périodes creuses dans la saison pour espérer bien figurer et montrer que l’on mérite ce statut. C’est difficile d’aller chercher les points en World Tour. »

Pour cette saison 2023 hormis le budget qui passe de 15 à 18 millions d’euros et un nouvel équipementier avec Look qui revient après avoir équipé l’équipe française entre 2009 et 2014, Cofidis n’a pas fait de gros changements. Au niveau de l’effectif, elle a même préféré miser sur la continuité avec des éléments d’expérience qui donnent satisfaction :

« Avec Coquard, Herrada, Martin, Perez, Thomas, on reste sur du classique, on n’a pas fait beaucoup de changements car on voulait solidifier notre collectif. Axel Zingle va poursuivre sa progression. Allegaert a le profil pour briller sur les classiques belges et on compte sur Consonni pour rester sur la dynamique de sa bonne fin de saison. Nous avons des ambitions dans les grands Tours notamment le Tour de France avec Guillaume Martin car il est bien montagneux cette saison. »

Vue la composition de l’équipe et les différents profils, on risque de voir souvent le maillot Cofidis dans les échappées. Les baroudeurs seront de sortie pour montrer que le statut World Tour n’est pas usurpé.

La recrue : Lastra, un renfort de poids pour Martin

Après sept ans à la Caja Rural, le coureur espagnol de 29 ans arrive dans un rôle de coéquipier de luxe. Très à l’aise sur les échappées, les efforts longs, il est capable de briller sur tout type de profil et il sera notamment très précieux pour Guillaume Martin. Cette arrivée en France est un grand changement pour lui qui n’a connu qu’une équipe professionnelle. Mais Jonathan Lastra a une bonne mentalité, il pense collectif et s’intègrera parfaitement dans le collectif de Cédric Vasseur. Cofidis a eu une longue tradition de coureurs espagnols, elle se poursuit avec Lastra.

Transferts

Arrivées : Lastra (Caja Rural), Mariault (UC Nantes Atlantique), Noppe (Arkea-Samsic)

Départs : Armée, Bohli, Sajnok (Q36.5 Pro Cycling Team), Vanbilsen, Villella

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi