lundi 3 octobre 2022

Colomiers rêve de Top 14

À lire

L’objectif de l’US Colomiers, pour cette nouvelle saison, est simple : rêver d’une nouvelle phase finale. Pour cela, Julian Sarraute compte notamment sur la qualité du centre de formation.

Oyonnax est-il le chat noir de Colomiers ? Les supporteurs pourraient le croire après avoir perdu deux fois contre les Oyomen en barrages d’accession de Top 14. La première fois lors de la saison 2020/2021, sur le terrain des Oyonnaxiens (28-22) et la seconde lors de l’exercice 2021/2022, aussi, dans le stade Charles Mathon (19-15).

Mais pour Julien Sarraute, le chat noir a failli perdre ses griffes : « Face à Oyonnax, on est passé tout près. On a perdu dans le money time. » Depuis deux ans, le club perd l’avantage du terrain et trébuche avant les demi-finales. Que manquetil pour franchir l’étape suivante ?

« L’expérience et la régularité sont les deux points déterminants. On était en course pour les barrages à domicile, qui est un facteur essentiel. On doit gagner en lucidité, discipline et surtout prendre conscience que tout est possible. Les matches de haut niveau demandent beaucoup de rigueur et il faut être performant sur les moindres détails » insiste l’entraîneur de l’US Colomiers.

Malgré une défense de fer avec 4 bonus défensifs et 595 points concédés, l’attaque fait partie des défauts à améliorer, le natif de Toulouse en est conscient : « On a une base solide, qui est notre défense. Depuis trois ans, on est dans les trois premières défenses du championnat. Maintenant, on doit améliorer, effectivement, cette efficacité offensive. Malgré tout, l’enthousiasme et les intentions de jeu sont présentes, mais l’efficacité n’est pas existante. » Afin de reproduire un championnat de Pro D2 de qualité et franchir, de nouveau, les phases finales, l’US Colomiers a préféré miser sur « le réservoir qualitatif ».

« Le projet du club est la formation de qualité »

Les Bleu et Blanc ont, seulement, engagé deux joueurs, le 2ème ligne, Jack Whetton et le pilier, Marco Fepulea’I. « Jack (Whetton) est un joueur avec une grosse expérience, ayant beaucoup bougé. Il a une grosse formation rugbystique néo-zélandaise, donc de l’habilité technique et de la disponibilité dans le jeu, explique Julien Sarraute. Marco (Fepulea’I), qui renforcera le côté droit, est un joueur assez dense physiquement et capable de déplacer pour le ballon ».

Le club a peu recruté pour miser sur la jeunesse, qui est un aspect primordial du club. « Le projet du club est la formation de qualité. Depuis trois ans, quatre joueurs du centre de formation ont signé pro (Delas, Pacheco, Moro et Peysson), puis aussi la volonté d’engager cinq espoirs. On a notamment travaillé sur l’émergence d’un groupe, d’un noyau solide avec une grosse identité. »

Avec cette envie de construire ce dessein, cette nouvelle saison de Pro D2 sera « une belle aventure en gagnant le plus de matches possibles, et l’objectif sera les phases finales. » Pour rêver de cela, les Columérins espèrent, en cas de barrage, recevoir à domicile.

La recrue : Tuimauga est dans la place

International samoan de 29 ans, Tietie Tuimauga est devenu une pointure à son poste. Avec son expérience, il apportera des conseils aux jeunes de l’effectif. Ces dernières saisons, le pilier a joué dans le club néo-zélandais, Manawatu, et en Irlande, au Connacht, où il a participé à la Champions Cup, éliminé en 8èmes de finale par le Leinster.

En 2020/2021, Tietie Tuimauga a commencé à goûter à la sélection des Samoa, en disputant trois tests contre les Tonga et les Maori All Blacks.

Kévin Thube

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi