jeudi 25 avril 2024

Comment l’équipe Trek (désormais Lidl-Trek) a changé de braquet

À lire

Boostée par les performances sportives de Mads Pedersen, redynamisée par l’arrivée de Lidl, la formation américaine s’est rapprochée des meilleures en 2023. Pour les rejoindre en 2024, elle s’est offert un superbe recrutement.

L’histoire retiendra que c’est en mai 2023 que la formation créée au Luxembourg en 2011, vite appelée RadioShack, qui a accédé au World Tour en 2014 avec l’arrivée de Trek, sous l’appellation Trek Factory Racing, puis Trek Segafredo, a changé de braquet. Fermer la parenthèse Segafredo, qui durait depuis huit ans, a en effet été l’occasion d’en ouvrir une nouvelle avec Lidl.

D’environ 15 M€, le budget a au moins doublé pour donner les moyens à Luca Guercilena, le manager, de bâtir une équipe capable de viser les sommets. Pour John Burke, le président de Trek, les choses étaient claires au moment d’accueillir l’enseigne allemande de supermarchés low-cost : « Nous voulons former la meilleure équipe de cyclisme au monde tout en incitant davantage de personnes à se mettre au vélo. »

De l’élite à la masse, la logique sportive et économique est imparable pour les deux sponsors titres. Et d’enchaîner dans la foulée avec un Mercato XXL qui avait débuté par l’achat de Tao Geogheghan-Hart, transfuge d’INEOS Grenadiers, vainqueur du Giro 2020, comme leader sur les grands Tours, qui s’est poursuivi avec le jeune sprinteur de 23 ans de chez Bahrain-Victorious, Jonathan Milan, vainqueur du classement aux points du Giro en 2023, des deux rouleurs Italiens Simone Consoni de chez Cofidis et Nicola Bagioli (Soudal-Quick Step).

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du cyclisme dans votre mag

Avec Pedersen et Milan… Attention, un train peut en cacher un autre !

Ainsi que de l’expérimenté belge (34 ans), Tim Declercq (Soudal-Quick Step). Déjà très rapide dans le sillage du meilleur sprinteur du monde, Pedersen, le peloton devra faire attention, ce train-là pourra donc en cacher un autre !

Côté montagne, les arrivées de l’Espagnol Carlos Verona (Movistar), longtemps espéré par INEOS, du Néerlandais Sam Oomen (Jumbo-Visma) et de l’Autrichien Patrick Konrad (BORA-hansgrohe) confirment les intentions du directeur sportif, Steven de Jongh : renforcer un effectif qui a aussi vu débarquer Fabio Felline (33 ans, Astana) et Ryan Gibbons (29 ans, UAE Team Emirates), pour jouer sur tous les terrains et permettre à ses têtes d’affiche, Pedersen, Skjelmose, Simmons, Lopez et Ciccone.

À l’inusable Bauke Mollema, d’aller chercher assez de victoires pour maintenir la dynamique collective. Ces 10 arrivées compensent avantageusement les 9 départs, parmi eux les deux Français, Tony Gallopin qui a mis fin à sa carrière, et Kenny Elissonde qui a pris chez Cofidis la place de Consonni.

Tom Boissy

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi