samedi 28 janvier 2023

Corentin Tolisso a-t-il un avenir en Equipe de France ?

À lire

Venu à Lyon pour se relancer, avec pour objectif la Coupe du Monde, Corentin Tolisso a vu son début de saison freiné par les blessures. Aujourd’hui, la question est de savoir s’il peut remonter dans le train de l’Equipe de France avant le prochain Euro ? Décryptage.

L’OL joue gros avec Corentin Tolisso

En le faisant revenir cet été depuis l’un des plus gros clubs européens (le Bayern), et malgré ses pépins physiques, l’OL savait que l’opération financière serait délicate. Certes libre, le joueur a en revanche certainement reçu une belle prime à la signature ainsi qu’un très beau salaire. Sous contrat jusqu’en 2027, le club rhodanien va prendre toutes les précautions médicales nécessaires pour que son joueur revienne physiquement au plus haut niveau.

Corentin Tolisso est encore jeune

On a tendance à dire qu’un joueur atteint son meilleur niveau entre ses 27 et 30 ans. Le natif de Tarare en a actuellement 28 et joue depuis neuf ans au football au niveau professionnel. Il connaît de mieux en mieux son corps et lui aussi sera attentif à la moindre alerte pour se préserver et éviter les rechutes. Mentalement parlant, il sait aussi qu’en entrant dans son « prime », c’est le moment ou jamais de redonner une impulsion à sa carrière pour essayer, pourquoi pas, de retourner dans une grosse écurie européenne.

L’Équipe de France dans un coin de la tête

Alors qu’il compte 28 sélections avec les Bleus à son compteur, lors desquelles il a inscrit deux buts et donné trois passes décisives, Corentin Tolisso n’a plus été appelé chez les Tricolores depuis l’Euro 2020 (qui avait eu lieu en 2021 en raison du Covid). Bien que Didier Deschamps apprécie le joueur, les blessures ont beaucoup trop cassé son rythme et sa dynamique pour que le double champion du monde l’appelle récemment. En venant à l’OL cet été, il espérait d’ailleurs se relancer et être de la partie pour la Coupe du Monde 2022. C’est donc avec cette idée de revanche et de persuasion qu’il va travailler pour tenter d’être dans le groupe de l’Euro 2024.

Des méthodes différentes

Avant de partir au Bayern Munich, Corentin Tolisso ne s’était presque jamais blessé avec l’OL, avec un seul petit claquage à la cuisse recensé dans son historique de blessure. La charge de travail dans le club bavarois est bien supérieure à ce que l’on peut voir en France et ainsi en redescendant en intensité, peut-être que le corps du milieu de terrain pourrait en bénéficier. De plus, les services médicaux des deux clubs travaillent forcément différemment, un point supplémentaire qui pourrait servir à Tolisso, celui du Bayern n’ayant pas trouvé de véritable solution en cinq saisons.

Un corps qui ne veut pas le laisser tranquille

Sans verser dans le pessimisme, il semble peu probable que Corentin Tolisso puisse un jour retrouver le niveau physique atteint plus jeune. On comptabilise 17 blessures depuis 2015/2016 dont la majeure partie a eu lieu au Bayern Munich. Parmi celles-ci, une rupture des ligaments croisés, des problèmes aux genoux et aux mollets. Si le joueur venait à ne plus se blesser, ou bien moins fréquemment, il s’agirait d’un petit miracle.

Un joueur conscient de sa situation

Si Corentin Tolisso n’avait pas eu toutes ses blessures, ce n’est pas à l’Olympique Lyonnais qu’il jouerait, mais bien dans une grosse écurie européenne comme le Bayern Munich par exemple. Le joueur en est conscient et bien qu’il ne semblait pas être favorable à un retour dans le Rhône au début du Mercato, le peu de propositions qu’il a dû recevoir en raison de sa forme physique l’ont certainement contraint à se raisonner et à tenter le pari OL malgré un talent qui le prédispose à jouer bien plus haut.

Des débuts qui laissent place au doute

En analysant froidement la situation, depuis son retour cet été à l’Olympique Lyonnais, Corentin Tolisso a participé à 10 matches sur 15 en Ligue 1. Des chiffres loin d’être alarmants, mais c’est plutôt lorsque l’on se tourne vers le nombre de minutes jouées que le véritable problème se dévoile. Sur 1350 minutes de jeu possibles, le milieu de terrain n’en a joué que 540 avant la trêve de la Coupe du monde. C’est beaucoup trop peu pour un joueur censé devenir un titulaire indiscutable de l’Olympique Lyonnais et un véritable cadre/référent dans l’entrejeu des Gones.

Notre avis : un pari compliqué…

Le pari semble pour l’instant avoir du plomb dans l’aile. Rien n’est évidemment définitif, mais la récurrence des problèmes physiques interpelle. Les prochains mois seront décisifs. L’OL a tant besoin du meilleur Tolisso…

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi