jeudi 25 avril 2024

Coupe de France : 5 bonnes raisons pour Valenciennes d’y croire à Lyon

LYON - VALENCIENNES (20H45)

À lire

LYON – VALENCIENNES (20H45)

Condamné avant même de jouer, les Nordistes peuvent provoquer une énorme désillusion aux Lyonnais. Voilà 5 raisons qui font que Valenciennes peut croire à l’exploit.

Lyon est déjà en finale : c’est ce que tout le monde pense tout bas, les joueurs lyonnais en premiers, même s’ils disent tout haut le contraire. C’est psychologique. Quand une équipe de Ligue 1, bien plus en forme que son classement le laisse penser, reçoit la lanterne rouge de Ligue 2, quasiment condamné à descendre en fin de saison, c’est une sensation logique et… dangereuse. 

A LIRE AUSSI : quand le destin échappe aux évidences

Un match de foot n’est jamais perdu d’avance

Les exemples ne manquent pas. Que ce soit en Coupe du Monde (qui aurait dit que l’Arabie Saoudite battrait l’Argentine à la Coupe du Monde) ou en Coupe de la Ligue (rappelez-vous la victoire de Guingamp au Parc, en quart de finale, en janvier 2019). C’est la magie du foot. C’est pour ça qu’on l’aime.

Psychologiquement, l’OL est affaiblie

On a connu ça cette saison quand Arsenal, leader de Premier League, s’est incliné à Bollaert, en phase de groupes de la Ligue des Champions. Les Gunners avaient même ouvert le score, avant d’encaisser deux buts. Arteta a eu beau soutenir qu’il avait mis en garde ses joueurs, que son équipe n’avait pas sous-estimé Lens, petit Poucet du groupe, inconsciemment, les Anglais sont arrivés avec le sentiment qu’ils allaient gagner. Certes, Lens a fait un grand match, mais ils n’ont fait qu’exploiter la faille psychologique.

La jurisprudence OM – Annecy

Ce match ressemble étrangement au quart de finale de Coupe de France de la saison dernière, entre l’OM et Annecy. Les Haut-Savoyards n’étaient pas derniers de Ligue 2, mais 11èmes et étaient encore en National la saison précédente. Impossible d’imaginer une seule seconde que les Marseillais, soutenus par le Vélodrome, ne parviennent pas à se qualifier. Et pourtant… Sans un but miraculeux de Mughe dans les arrêts de jeu, Annecy n’aurait même pas eu besoin de la séance de tirs au but pour se qualifier. 

Valenciennes n’a rien à perdre

La pression est clairement du côté de l’OL. Condamnés au National, les Nordistes peuvent déjà se féliciter d’être arrivés en demi-finale. Pour eux, perdre au Groupama Stadium est complètement logique. Tout le contraire de l’OL. Une défaite serait impardonnable, pour une équipe qui peut sauver sa saison en remportant un trophée. Les enjeux économiques sont énormes. Même si la Ligue Europa n’a rien à voir avec la Ligue des Champions, la nouvelle formule sera plus lucrative (plus de matchs, donc plus de billetterie et plus de droits TV…). Pour la jouer, l’OL doit encore gagner deux matchs, dont le premier contre la lanterne rouge de Ligue 1, à domicile. 

Les Nordistes veulent se montrer

Passer de la Ligue 2 au National est un cap que les joueurs de football redoutent plus que tout. D’ailleurs, ils sont peu à suivre les clubs relégués dans leur descente aux enfers. Tous, sans exception, espèrent rebondir ailleurs. Et pour eux, ce “prime time” de Coupe de France, reste une magnifique occasion à saisir. Dans ces conditions, on comprendrait mal que les joueurs ne soient pas tous à 200% face à l’OL.  On rappellera que le VA FC a fait 0-0 contre Angers, 2ème de Ligue 2, mais aussi 1-1 contre Laval, le 4ème, ou encore 0-0 à Geoffroy-Guichard contre les Verts, et qu’ils se sont imposés 1-0 à Rodez, surprenant 5ème de Ligue 2.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi