mardi 27 février 2024

Coupe de France : Nantes, un derby pour confirmer l’embellie

Nantes - Brest (21h)

À lire

Les 8èmes de finale de la Coupe de France débutent par un derby breton dont le FC Nantes est favori. Pour le club du controversé président Kita, c’est l’occasion de confirmer son redressement, en accédant aux quarts de finale.

9ème de Ligue 1, à seulement deux points d’une cinquième place qui lui ouvrira, au pire, la porte de la Ligue Europa conférence, le FC Nantes s’est plutôt bien remis du traumatisme de la saison dernière.

Après une saison catastrophique, durant laquelle trois entraineurs se sont succédé sur le banc (Gourcuff, Doménech et Kombouaré), celle-ci s’était terminée presque miraculeusement par un sauvetage en barrage contre Toulouse.

Contrairement à Bordeaux et Saint-Etienne, le FC Nantes a su relever la tête

Mais contrairement à Bordeaux ou plus encore Saint-Etienne, Nantes a su enrayer la dynamique négative, en redressant la tête. La bonne saison de Ludovic Blas, la confirmation de Randal Kolo Muani, la sérénité d’Alban Lafont, qui exprime tout son talent dans le but, l’équilibre trouvé par Antoine Kombouaré… ont permis au Canaris de faire mieux que relever la tête, en affichant des ambitions.

A lire aussi, l’interview exclusive de Waldemar Kita : « Toutes les conditions ne sont pas réunies pour que le FC Nantes soit ambitieux »

Notamment en Coupe de France, avec  un derby breton qui peut les conduire en quart de finale. De quoi rappeler des grands moments d’émotion à un club qui a déjà remporté trois fois la compétition et disputé huit finales.

Nantes reste sur une demi-finale perdue en 2019 et un quart de finale en 2016

La Coupe, qui reste d’ailleurs la seule compétition dans laquelle les Nantais se sont illustrés ces dernières années, avec une demi-finale en 2019 (perdue contre le PSG, 3-0) et un quart en 2016 (battu par Sochaux,  3-2 après prolongation). « J’adore cette compétition  c’est celle qui procure le plus d’émotions », a d’ailleurs expliqué Antoine Kombouaré en conférence de presse.

Des émotions, les supporters des Canaris (malheureusement privés de cet évènement en raison de la jauge) en redemandent. Frustrés par les résultats du club ces dernières années, en conflit ouvert avec leur président, ils comptent sur Lafont et ses partenaires pour leur faire vivre une belle fin de saison.

Avant un déplacement à Strasbourg, qui vaudra cher dans la course à la 5ème place (23ème journée), les Nantais ont une belle occasion de confirmer leur retour. Pas encore vers les sommets, mais déjà dans une situation plus en rapport avec leur statut.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi