mercredi 5 octobre 2022

Coupe du Monde : 5 équipes qui pourraient tomber de haut au Qatar

À lire

La Coupe du Monde débute dans 2 mois. Comme chaque édition, celle-ci nous réserve des surprises. Après avoir évoqué les bonnes (lire ici), notre top 5 des (possibles) mauvaises…

En 2018, la Croatie avait déjoué les pronostics en atteignant la finale. La Russie avait elle aussi étonné les observateurs en arrivant en quarts de finale, après avoir éliminé l’Espagne en huitièmes. La Roja n’est pas la seule grosse nation à avoir subi une déconvenue. L’Allemagne avait été éliminée au premier tour, alors qu’elle était dans un groupe abordable composé de la Suède, du Mexique et de la Corée du Sud. Son élimination à permis de renforcer l’idée d’une malédiction sur les équipes championne du monde qui se font éliminer au premier tour.

Des grosses nations qui déçoivent, cela arrive souvent : l’Espagne, l’Italie, l’Angleterre, le Portugal et la France ont toutes été éliminés au premier tour au moins une fois. Pire : depuis 2010, les Champions du monde en titre n’ont jamais franchi le premier tour (Italie en 2010, Espagne en 2014 et Allemagne en 2018).

Cette édition au Qatar ne va sans doute pas déroger à la règle, avec la possibilité de cruelles désillusions. Voici une liste de cinq équipes qui pourrait sortir de la compétition prématurément :

La Croatie, en fin de cycle

L’équipe finaliste il y a 4 ans est loin du niveau qu’elle avait en Russie. Toujours menée par un Luka Modric qui semble increvable, la sélection au damier va devoir se méfier de ses adversaires. Si sur le papier elle part favorite pour sortir du groupe avec la Belgique, le Maroc et le Canada pourraient déjouer les proostics.

La sélection est toujours composée de joueurs de qualités comme Brozovic, Kovacic ou encore Majer. Mais il semblerait qu’elle n’ait jamais vraiment digéré la finale de la Coupe du Monde perdue. Après le tournoi ils avaient terminé dernier de leur poule de Ligue des Nations, avec notamment une défaite 6-0 contre l’Espagne.

Depuis septembre 2020, la Croatie a affronté différentes grandes nations que ce soit l’Espagne, le Portugal, la France, l’Angleterre et la Belgique. Elle n’a remporté qu’un seul match face à ses adversaires (1-0 contre la France) sur cette période.

La France face à la malédiction du champion

Le climat qui entoure l’équipe de France à l’approche de la Coupe du Monde, n’augure rien de bon. On a droit à l’affaire Pogba, aux scandales sur le dysfonctionnement de la FFF,  à des blessés en pagaille.

Comme si la fameuse malédiction du champion commençait déjà à frapper. A Kylian Mbappé et ses coéquipiers de prouver le contraire. Mais à deux mois du Mondial, les Bleus inquiètent. Avec aucune victoire lors du rassemblement de juin, l’équipe est au bord de la relégation en Ligue des Nations (ce sera le cas officiellement, en cas de défaite face à l’Autriche) et de nombreux blessés sont à déplorer. La préparation n’est pas optimale, de là à imaginer un fiasco ?

L’Uruguay, toujours une grande nation ?

Sur le papier, l’équipe a beaucoup de qualités. Mais sur le terrain c’est différent. La Celeste a obtenue sa qualification lors des dernières journées et aurait pu se retrouver en barrage. Le capitaine Diego Godin est incertain pour le tournoi, Luis Suarez est retourné jouer en Uruguay et on ne peut pas savoir dans quelle forme il arrivera exactement, Edinson Cavani vient tout juste de rejouer avec Valence…

Opposés au Portugal, au Ghana et à la Corée du Sud, les Uruguayens ne sont pas à l’abri d’un coip dur. Rien n’est joué dans ce groupe, car le Ghana et la Corée ont les moyens de se battre pour une place en huitièmes. L’Uruguay ne fait plus aussi peur que dans les années 2010 (demi-finaliste en Afrique du Sud). Ces derniers temps l’équipe a souvent eu du mal lorsque le niveau s’élevait, avec notamment une élimination prématurée lors des deux dernières Copa América.

Le Portugal, décevant depuis 2016

Joao Cancelo, Bernardo Silva, Bruno Fernandes, Ruben Dias ou encore Cristiano Ronaldo… : sur le papier c’est beau, mais sur le terrain c’est différent. Depuis leur sacre à l’Euro 2016, les Lusitaniens déçoivent. Eliminés en huitièmes en 2018 et au dernier Euro, les Portugais ont dû passer par les barrages pour obtenir leur ticket pour le Qatar. Ronaldo est dans une situation délicate en club et cela pourrait se répercuter sur la sélection nationale. Dans le même groupe que l’Uruguay, ils font face au même problème : le Ghana et la Corée du Sud seront loin d’être des formalités.

Les Pays-Bas, capable du pire et du meilleur

Les Oranje font leur retour en Coupe du Monde après avoir manqué le Mondial russe. Mais, alors qu’on les voyait parmi les favoris du dernier Euro, ils ont été battus sans contestation possible par la République Tchèque en huitièmes. Les Bataves affrontent le Sénégal, l’Equateur et le Qatar au premier tour. Un groupe pas si facile que ça finalement. Le Sénégal arrive au Qatar avec le statut de meilleure équipe d’Afrique, le Qatar jouera à domicile et peut se transcender, quant à l’Equateur, l’équipe commence à tenir tête aux meilleures nations sud-américaines. L’effectif des Pays-Bas semble manquer de profondeur de banc. Hormis Van Dijk, Depay, de Jong ou de Ligt, l’équipe manque d’autres joueurs de classe internationale. Mais cela ne les a pas empêchés de bien débuter la Ligue des Nations, à voir si cela se confirme lors de la compétition reine.

Thomas Varon

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi