samedi 28 janvier 2023

Coupe du Monde : Didier Deschamps est déjà une légende

À lire

Si l’on regarde le bilan de Didier Deschamps à la tête des Bleus, on s’aperçoit non sans appel que les résultats en Coupe du Monde sont meilleurs. Par rapport à l’Euro où il est toujours en échec, le sélectionneur des Bleus répond présent dans la plus grande compétition de Football.

Nous sommes en 2012, Laurent Blanc s’apprête à laisser la place à son ancien capitaine de 1998, Didier Deschamps. L’ancien entraîneur des Girondins de Bordeaux a reconstruit ce que Domenech avait détruit, et son successeur va aisément s’en servir pour amener les Bleus vers les sommets.

Car Laurent Blanc est le fondateur de la reconstruction des Bleus. Lui qui n’a disputé au final qu’une grande compétition en tant qu’entraîneur, l’Euro 2012. Il laisse l’Équipe de France sur un quart de finale et une élimination contre l’Espagne.

Place à l’ère Didier Deschamps. Sur les bases de Laurent Blanc, le nouveau sélectionneur des Bleus sort d’un mandat douloureux avec l’Olympique de Marseille (malgré les trois titres remportés). Deschamps prend les commandes d’une sélection toujours en reconstruction mais qui va s’affirmer petit à petit.

France – Ukraine, le début de l’histoire de Deschamps avec Les Bleus

19 novembre 2013, la France rencontre l’Ukraine au Stade de France et doit remonter un handicap de deux buts en barrage pour la Coupe du Monde. Les Bleus sont sous pression. Deschamps tout autant. Car louper La Coupe du Monde n’est pas du tout dans l’esprit de la FFF. C’est une soirée magique qui débute et qui s’inscrit dans la légende. C’est le premier exploit de Didier Deschamps avec les Bleus. Un match fondateur.

Un doublé de Mamadou Sakho et un but de Karim Benzema qualifient la France pour la Coupe du Monde au Brésil. Pour la France, c’est le retour par la grande porte sur la scène internationale. Quatre ans après l’Afrique du Sud, Knysna n’a pas eu raison du football français.

France – Allemagne 2014 : le premier échec mais un apprentissage

Au Brésil, les Bleus rencontrent des Allemands, favoris et futurs vainqueurs de la Coupe du Monde, en quart de finale. En difficulté, les joueurs de Deschamps perdent le match 1-0 sur un but d’Humels, la fin du chapitre pas de l’histoire. C’est à ce jour la seule défaite de Didier Deschamps en 17 matchs de Coupe du Monde joués, si on excepte le France – Tunisie de novembre, joué dans des conditions spéciales, et qui de toutes façons, devait se terminer sur un nul, avec le but injustement refusé à Antoine Griezmann.

2018 : l’apogée de Deschamps et la deuxième étoile

Après une finale perdue contre les Portugais, lors de l’Euro 2016, la France retrouve La Coupe du Monde, pour laquelle elle n’a pas eu de mal à se qualifier. L’objectif est simple, remporter le trophée qui fuit les Bleus depuis 1998. Même à l’Élysée c’est le mot d’ordre, pour Deschamps aussi. Les Bleus passent sans problème la phase de poule, malgré quelques frayeurs.

Puis ce match contre l’Argentine qui révèle Benjamin Pavard, l’Uruguay puis la Belgique passent sous le rouleau français. L’équipe de Deschamps ne pratique pas le plus beau jeu de ce mondial russe, mais est efficace. En finale, la Croatie est l’adversaire presque idéal pour remporter le trophée.

2022 : pour entrer dans la légende

Didier Deschamps rejoint Franz Beckenbauer et Mario Zagalo, et devient l’un des 3 seuls à remporter le trophée en tant que joueur puis entraîneur, succès. 4 ans plus tard, au Qatar, malgré les blessures en cascade, qui privent les Bleus de la moitié des titulaires (Pogba, Kanté, Kimpembé, Benzema, L. Hernandez…) Didier Deschamps trouve la bonne formule pour continuer de gagner.

Le sélectionneur qui n’a cessé de dire que l’élimination à l’Euro contre la Suisse était due à une « défaillance de 15 minutes » tient déjà sa revanche. La Coupe du Monde sublime Deschamps, qui sublime le groupe.

Même en vacillant, les Bleus battent pour la première fois l’Angleterre dans une Coupe du Monde (après les défaites de 1966 et 1982). Depuis le Brésil de 98, aucune nation en titre n’avait réussi à atteindre ce stade de la compétition. Le contrat est largement rempli.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi