vendredi 14 juin 2024

Coupe du monde féminine : success story en Australie

À lire

La Coupe du Monde féminine se plait en Australie. Un succès prestigieux et qui surprend même la FIFA, bien que Gianni Infantino soit absent.

Il n’a passé qu’une semaine en Australie, Gianni Infantino ne sera pas resté longtemps pour la Coupe du Monde Mesdames. Un choix longuement critiqué sur place pour son symbole et le désintérêt de la FIFA.

La polémique passée, la FIFA doit avoir le sourire aux lèvres quand on regarde de plus près les chiffres de cette édition 2023. Elle bat déjà des records dans les pays occidentaux et Américains en matière d’audience télé. C’est encore plus visible sur la billetterie.

+30% de fréquentation et le record de 2019 en France battu

48 matchs, 1,222 millions de spectateurs. Le chiffre donne le tournis pour les fans de football. La Coupe du Monde féminine a réuni en moyenne 25 000 personnes par match. Une belle audience boostée par des matchs à guichets fermés. Celui de l’Australie devant 75 000 personnes témoigne de l’engouement autour du foot dans cette terre de rugby.

D’autant plus qu’à l’aube des 1/8èmes de finale, la FIFA n’est pas au bout de ses surprises. On attend 1,9 million de spectateurs au total sur le mois de compétition.

Et les bonnes nouvelles ne s’arrêtent pas là pour le foot féminin. En effet, la Coupe du Monde cartonne aux audiences télévisuelles notamment de l’autre côté du pacifique. Aux États-Unis, la rencontre entre les Américaines et les Pays-Bas a battu le record d’audience pour un match de groupe. Symbole de la pleine explosion du Soccer au pays de l’Oncle Sam.

En Amérique du Sud aussi, la liesse est totale. À tel point que les scores à la télé pour le mondial féminin sont meilleurs que pour les hommes…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi