dimanche 26 mai 2024

Coupe du Monde : la dernière chance de la Belgique

À lire

La Belgique n’a jamais possédé une génération aussi talentueuse. Mais, malgré son talent, elle n’a rien gagné et cette Coupe du monde est l’une des dernières chances de la voir gagner un grand trophée.

De Bruyne, Courtois, Lukaku, Hazard, dans toutes les lignes, la Belgique possède des joueurs de classe. Une génération comme le pays n’en avait jamais connue. A chaque compétition internationale, les Diables Rouges font logiquement partie des favoris pour le titre, ils sont souvent bien placés, mais jamais gagnants.

Leur plus grande déception remonte au dernier Mondial. Après avoir éliminé le grand favori brésilien en quarts de finale, les Belges ont dominé globalement les Français en demi, mais un but sur coup de pied arrêté de Samuel Umtiti ruinera leurs espoirs de titre. La Belgique n’a jamais été aussi forte que sur ce Mondial avec un Eden Hazard au sommet de son art.

Quatre ans plus tard, le maître à jouer belge n’est plus que l’ombre de lui-même, il a enchainé les blessures, a peu joué avec le Real Madrid mais, en sélection, Kevin de Bruyne, excellent avec City, a pris le relais. Dans les buts, Thibaut Courtois s’est bonifié. Il avait déjà été élu meilleur gardien du tournoi en 2018, aujourd’hui, il est encore plus fort.

Il sécurise une défense qui est certainement le point faible de cette sélection qui a également quelques interrogations en attaque avec les incertitudes qui entourent Romelu Lukaku. Brillant champion d’Italie avec l’Inter il y a deux ans, Lukaku a raté son passage à Chelsea, il est de retour en Serie A, mais il n’a pas encore retrouvé son meilleur niveau.

Or, pour être performant, il doit être à 100% physiquement car son jeu est surtout basé sur le physique. Quelques jeunes talents viennent donner un vent de fraîcheur à ce groupe vieillissant. On pense notamment à Charles de Ketelaere.

Une génération en manque de titres

L’ancien milieu offensif de Bruges s’épanouit au Milan AC, en quelques semaines il s’est imposé comme l’un des meilleurs milieux de Serie A. Les Belges doivent une revanche à leurs supporteurs après les avoir une nouvelle fois déçus au dernier Euro. Ils faisaient partie encore des favoris, mais se sont inclinés en quarts de finale face à l’Italie (1-2) après avoir notamment sorti le Portugal. La Belgique a bien géré les éliminatoires, elle va bien maîtriser la phase de groupes avec quelques affiches alléchantes et spectaculaires contre la Croatie et le Maroc, mais c’est dans la phase finale qu’on l’attend.

Cette génération est tellement attendue qu’elle semble faire un blocage psychologique dans les matches couperets. A elle de prouver au Qatar qu’elle a progressé mentalement. Tous les joueurs évoluent dans les meilleurs clubs européens, disputent des matches à enjeux tout le long de l’année mais, quand ils arrivent en sélection, il y a un blocage dû certainement au fait qu’ils entendent régulièrement que vu le talent de cette génération ce n’est pas normal qu’elle n’ait rien gagné encore.

Son calendrier

23 novembre : Belgique Canada à 20h

27 novembre : Belgique Maroc à 14h

1er décembre : Croatie Belgique à 16h

Comment la Belgique s’est qualifiée ?

La Belgique a vécu des éliminatoires tranquilles, elle a devancé le Pays de Galles de cinq points pour obtenir une qualification directe. Elle a terminé meilleure attaque (25 buts marqués) et meilleure défense (6 buts encaissés).

Le joueur à suivre : De Bruyne, une couronne pour le prince ?

Kevin De Bruyne est un merveilleux footballeur, mais aussi bien avec Manchester City qu’avec la Belgique il lui manque un grand titre international. Auteur de passes soyeuses, véritable playmaker de son équipe, il vit actuellement la meilleure période de sa carrière. A 31 ans, il mériterait de gagner la Ligue des Champions que City n’a jamais remportée ou un Mondial. International depuis 2010, il n’a eu droit qu’à des places d’honneur avec notamment la demi-finale de 2018 perdue face à la France (1-0). Quel que soit l’enjeu du match, il est rarement décevant et supporte parfaitement la pression. Afin qu’il réalise un bon Mondial, il lui faudra un bon Lukaku devant lui.

Le chiffre : 2

Thibaut Courtois est devenu en 2018 le deuxième gardien belge élu meilleur portier de la compétition. Il a succédé à Michel Preud’homme élu en 1994. Les deux hommes ont fait partie de l’équipe type de la compétition comme Marc Wilmots en 2002 ou Kevin De Bruyne et Eden Hazard en 2018.

Notre pronostic

La Belgique a un groupe qui peut être piégeux, mais elle se qualifiera. Sur le papier, elle a l’effectif pour aller au bout, elle est favorite avec le Brésil même si elle a une équipe un peu moins complète que les Brésiliens car sa défense n’est pas irréprochable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi