jeudi 23 mai 2024

Coupe du Monde : la Suisse peut-elle créer la surprise ?

À lire

Depuis son exploit face à la France à l’Euro, la Suisse enchaine les bonnes performances. Il faudra se méfier de la Nati au Qatar. L’équipe de Murat Yakin peut être une belle surprise.

Avant l’Euro, les confrontations France-Suisse tournaient souvent en faveur de la France. En 8èmes de finale de l’Euro 2021, l’histoire semblait se répéter, la France menait 3-1 et se dirigeait tranquillement vers les quarts de finale lorsqu’en dix minutes la Suisse est revenue et s’est imposée aux tirs au but.

La Suisse a prouvé par la suite que ce match n’était pas un accident en devançant, par exemple, le champion d’Europe italien dans son groupe de qualifications pour le Mondial. Entre l’Euro et cet exploit face à l’Italie, la Suisse a changé de sélectionneur, Murat Yakin remplaçant Vladimir Petkovic.

La tâche de Yakin n’était pas facile car le groupe a été touché par de nombreuses blessures, mais les remplaçants ont été à la hauteur et ont montré que la Suisse possédait un vrai groupe, pas seulement un excellent onze de départ avec des joueurs comme Elvedi, Akanji, Embolo, Seferovic ou Xhaka qui forment la colonne vertébrale de l’équipe.

Que ce soit en club ou avec la sélection, ces joueurs sont en pleine progression. Dans cette équipe, chacun connait son rôle et le tient bien, sans dépassement de fonction. L’esprit de groupe est la principale qualité de cette sélection qui a conservé la solidité défensive qui a toujours fait sa force, elle a ajouté une force offensive qui la rend extrêmement complète. Elle arrive au Qatar en pleine confiance et ses confrontations passées avec ses adversaires du groupe ajoute de l’optimisme.

Elle a déjà battu la Serbie et tenu en échec le Brésil en Coupe du monde

La Nati a déjà affronté le Brésil pas plus tard qu’il y a quatre ans lors de la Coupe du monde en Russie et les deux équipes s’étaient quittées sur un résultat nul (1-1). Elle avait battu la Serbie (2-1). Bien sûr, ces résultats datent de quatre ans, mais la Suisse avait déjà montré

qu’elle pouvait rivaliser face à n’importe qu’elle équipe, elle a confirmé cette impression par la suite. Elle a un calendrier favorable puisqu’elle affrontera en ouverture le Cameroun qui est, a priori, l’équipe la plus faible du groupe. En battant les Lions Indomptables, les Suisses prendraient de l’avance sur l’un de leurs deux adversaires les plus dangereux du groupe, voire sur les deux s’ils se neutralisaient.

Son calendrier

24 novembre : Suisse Cameroun à 11h

28 novembre : Brésil Suisse à 17h

2 décembre : Serbie Suisse à 20h

Comment La Suisse s’est qualifiée ?

La Suisse a dominé son groupe dans lequel se trouvait l’Italie, championne d’Europe. Elle a tenu tête à l’Italie sur les deux confrontations et a terminé avec deux points d’avance. La Suisse a également terminé meilleure attaque (15 buts contre 13 pour l’Italie). Elle n’a encaissé que 2 buts comme l’Italie, les deux équipes sont restées invaincues.

Le joueur à suivre : Embolo marche sur l’eau

Il aurait pu représenter le Cameroun (il est né à Yaoundé), mais il a choisi la Suisse. Breel Embolo a fait la majeure partie de sa carrière en Suisse et en Allemagne avant de rejoindre la L1 et Monaco cet été. L’ancien attaquant de Bâle, Schalke et du Borussia Monchengladbach n’a pas eu besoin de période d’adaptation en Principauté.

Il marque, il passe, il brille chaque week-end. C’est un attaquant qui pèse énormément sur les défenses et quand il ne marque pas il ouvre des brèches pour ses partenaires. C’est le joueur collectif par excellence.

Le chiffre : 6

Xherdan Shaqiri a l’occasion de devenir meilleur buteur suisse de l’histoire en Coupe du monde. Il est à deux buts de Joseph Hugi qui a inscrit six buts en une seule Coupe du monde en 1954. Shaqiri en a marqué quatre en deux éditions (2014 et 2018).

Notre Pronostic

La Suisse a les moyens de faire un beau parcours. Elle peut atteindre les quarts de finale comme lors du dernier Euro, mais elle aura du mal à aller plus loin. Par contre, elle embêtera beaucoup d’équipes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi