jeudi 23 mai 2024

Coupe du Monde : le Portugal dans le brouillard de CR7

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Devenu un habitué des phases finales de Coupe du monde depuis 20 ans, le Portugal rêve de décrocher le trophée. Pour le dernier Mondial de sa star Cristiano Ronaldo, la Seleção sera une équipe plus que dangereuse.

Au Portugal, on en a pris l’habitude. Pour se qualifier, on aime jouer avec le feu. Cela s’est encore vérifié avec un barrage qui avait vu l’Italie être la grande absence de la compétition. D’ailleurs, au moment de commenter la qualification de son équipe, le sélectionneur Fernando Santos ne cachait pas son soulagement.

« L’objectif est atteint. On est à la Coupe du monde. On est à notre place. » En effet depuis 2002, le Portugal n’a manqué aucune des compétitions internationales prévues au calendrier. Avec la domination de Cristiano Ronaldo, la « Seleção das Quinas » (La Sélection des coins) a ainsi pu garnir sa vitrine d’un Euro en 2016 et d’une Ligue des Nations 2018. Maintenant, son sélectionneur rêve tout haut d’une victoire à la Coupe du monde.

« C’est le seul rêve que j’ai, et qui est autorisé, c’est de gagner une troisième compétition. J’en ai gagné deux, maintenant je rêve de la Coupe du monde. » Loin d’être présomptueux, le Portugal connait ses forces et sait qu’il possède un effectif qui n’a pas à rougir de la concurrence. La formation lusitanienne est un savant mélange de jeunes talents et de joueurs expérimentés.

« Le Portugal va au Mondial pour le gagner »

Le jeune du FC Porto Diogo Costa a pris les commandes du poste de gardien numéro 1 et sera l’une des révélations du tournoi. En défense, si en défense centrale, Ruben Dias et Pepe n’ont pas de concurrence, obligeant Danilo à redescendre souvent, à condition que les blessures les laissent tranquille, sur les côtés, il y aura des choix à faire entre Joao Cancelo, Raphaël Guerreiro, Diogo Dalot et Nuno Mendes.

Au milieu, les magiciens ne manquent pas avec Bruno Fernandes, Bernardo Silva, Joao Mario, Ruben Neves, Otavio, Matheus Nunes ou encore Vitinha voire l’éternel Joao Moutinho. Pour servir au mieux les finisseurs comme Rafael Leao, Diogo Jota, Joao Félix et bien évidemment Cristiano Ronaldo. Et si au pays, certains pointent le manque de cohésion collectif des protégés de Fernando Santos, ce dernier affirmait encore récemment que le Portugal sera prêt pour le Qatar.

« Je n’ai aucun doute et je l’ai déjà affirmé. Le Portugal va au Mondial pour le gagner. On y va avec la même tranquillité que ces dernières années. Je suis confiant. Ce qui m’intéresse, c’est le niveau de l’équipe. L’Espagne comme le Portugal est certainement candidate à gagner le Mondial. Il y a quelques semaines, tout était mauvais pour elle et aujourd’hui tout va bien. C’est le football, il y a des hauts et des bas. La réponse, c’est de jouer le Mondial avec la même conviction que nous avions sur les rencontres précédentes. »

Le Portugal devra tout de même mettre d’autres ingrédients pour espérer atteindre les demi-finales comme en 1966 ou 2006. Sinon la désillusion d’un nouvel échec sonnera comme la décadence de Fernando Santos et de Cristiano Ronaldo, qui mérite la plus belle des sorties.

Son calendrier

24 novembre : Portugal Ghana à 17h

28 novembre : Portugal Uruguay à 20h

2 décembre : Corée du Sud Portugal à 16h

Comment le Portugal s’est qualifié ?

Vainqueur en finale de la voie C des barrages de la zone Europe face à la Macédoine du Nord (2-0) après avoir vaincu la Turquie 3-1 en demi-finale et avoir terminé 2ème du groupe A derrière la Serbie avec 17 points mais devant l’Irlande, le Luxembourg et l’Azerbaïdjan.

Le joueur à suivre : Ronaldo dernier défi ?

On ne présente plus Cristiano Ronaldo. A 37 ans, la légende portugaise s’apprête à vivre sa 5ème Coupe du monde. Mais après un été tumultueux avec un départ avorté de Manchester United, il n’arrive plus à être aussi dominateur qu’avant.

Pour autant, il reste un compétiteur et ne veut pas manquer ce rendez-vous qui pourrait être le dernier avec le Portugal, même s’il a avoué penser à l’Euro 2024. Il se rapprocherait aussi de la barre des 200 sélections en équipe nationale. Un record jamais atteint.

Le chiffre : 5

C’est le nombre de participations en Coupe du monde de Cristiano Ronaldo qui rejoindrait dans la légende comme recordmen, les Mexicains Antonio Carbajal et Rafael Marquez, l’Allemand Lothar Matthaüs et l’Italien Gianluigi Buffon.

Notre pronostic

Le Portugal continue à être une équipe redoutable. Malgré la perte de vitesse de sa star et capitaine Cristiano Ronaldo, la formation lusitanienne ne manque pas d’arguments avec Dias, Pepe, Silva, Fernandes ou Jota pour être l’un des outsiders de la compétition. Mais il faudra d’abord passer la phase de poules pour espérer aller loin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi